Accueil

mercredi 20 mars 2013

j'investigue, tu investigues, il investigue, et caetera….


Bon ben voilà…
Mediapart a eu la peau de Roger Rabbit. Exit le ministre. Le journalisme d'investigation a investigué pour mettre son ordre moral de journalisme d'investigation investiguant. Mediapart lave la politique plus blanc que la politique.

Est-ce bon pour la France ? 
Ce n'est pas le problème de Mediapart, qui est à Blanche Neige ce que la sorcière est à la pomme.

La contribution de ce média, qui investigue dans l'investigation, est conforme au concept actuel de la modernité : je veux parler du « tous pourris ! ». En ce domaine Mediapart a un comportement exemplaire.


Est-ce bon pour la politique ?
Ce n'est vraiment pas le problème de Mediapart, qui doit soigner son lectorat d'aigris de tous poils, qui bavent devant la possibilité de lynchage de n'importe qui. Il est vrai que j'ai remarqué que les lecteurs de médiapart sont tous des anges d'une pureté limpide qui ne feraient pas de mal à une mouche à merde.

Je ne dis pas de mal de Mediapart, ce sont des journalistes d'investigation. On ne touche pas à un journaliste d'investigation, qui n'a jamais strictement aucune idée derrière la tête. Ce serait politiquement incorrect.

3 commentaires:

  1. Depuis que j'ai découvert cette investigation j'ai rendu mon tablier à Médiapart. J'économise 9€ par mois. Bizarre je n'avais rien trouvé sur la pauvreté en France, sur les fils de... sur les placards dorés de la république, sur les avantages des journalistes, sur les dépenses de l'hôtesse de l'état.. bref je leur donne des idées mais ils n'ont pas envie d'investiguer de ces cotés. Ce n'est pas assez intelligent , assez bancable .... et je ne suis pas journaliste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens… Moi aussi… J'ai économisé 9 € à partir de cette époque-là… !

      Supprimer
  2. Encore une fois, si "parfaitement" d'accord...

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.