Accueil

jeudi 16 mai 2013

Comme un souffle fragile….


Plusieurs de mes fidèles lectrices (ben quoi ? Deux… Ça fait plusieurs) me demandent si c'est que c'est bientôt que je reviens ici.

Déjà, Barbara n'avait posé la question :
« dis, quand reviendras-tu ?
dis, au moins le sais-tu ?
que tout le temps qui passe ne se rattrape guère… »

Si je compte Barbara, pour faire nombre, ça fait quand même trois personnes…

Alors voilà. Je suis en voyage… Avec environ 50 pages vues par mois là-bas, contre environ 2000 par mois ici… C'est dire si mon voyage passionne…
Mais moi, là-bas, en ce moment, je m'y sens très bien…
Alors qu'ici, j'ai un peu le sentiment de ne plus avoir grand chose à dire…
D'ailleurs, j'ai vidé les entrées, et j'ai même failli clore ce blog de plus de 10 ans d'âge…
Ignorant l'avenir, forcément, je le laisse plutôt en friche…
Sait-on jamais, le goût me reviendra peut-être.

Pour vous distraire, je vous laisse avec  IBRAHIM MAALOUF. Les 6 ou 7 premières minutes traduisent bien mon état intérieur actuel. Quelque chose de profond, où se cueille le souffle essentiel, qui s'exhale  comme un filet d'air portant ses notes fragiles.




15 commentaires:

  1. Un souffle fragile veut dire encore vivant !!!! non ??? alors à bientôt j'espère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère encore vivre un peu… En effet… !
      :-)

      Supprimer
  2. Ce souffle fragile je le trouve puissant et plein de saveurs de l'orient !! Je vous le souhaite, cher ALainX
    et....
    Comme je suis émue... c'est mon fils qui a tourné les images de ce clip, en mars 2010 avec Ibrahim à Beyrouth, un voyage dont ils parlent encore avec beaucoup d'émotion !
    Belle journée à vous !
    Suze

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui !
      J'ai découvert ce clip chez vous. « Il m'a parlé », c'est pourquoi je l'ai repris ici.
      Je n'avais pas bien compris que c'était votre fils qui a tourné les images.
      Bravo à lui. Belle réussite.

      Supprimer
  3. Lectrice silencieuse, ici et là bas, j'avoue que le titre de ce dernier message m'a renvoyée immédiatement au souvenir de vos derniers écrits "là bas" ..
    Et voici ce qui m'est monté immédiatement aux lèvres :
    'Comme un souffle fragile, Ta parole se donne. Comme un vase d'argile, Ton amour nous façonne.'
    Ah oui je sais, chant d'Eglise ;-) désolée !

    Je vous souhaite un Beau et Bon Voayge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah oui! il me semblait bien que ces mots me rappelaient quelque chose...
      un chant aux paroles belles et profondes...

      (et bravo au fils de Suze ;-))

      Supprimer
  4. Charlotte17/5/13

    Je te sens en voyage dans les grandes profondeurs...
    Besoin de silence pour écouter ...Qui ? Je ne veux pas te déranger car ce qui se passe là bas me semble proche... de l'Inouï.

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme17/5/13

    Cette musique fait entrer au coeur du souffle, fragile et puissant comme une cascade. kéa

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ajoute rien à ton dernier paragraphe...les mots pleinement en harmonie avec cette musique qui prend aux tripes et laisse le goût d'un cri du fond des entrailles, avec un je ne sais quoi de désespéré mêlé à une espérance. Amitiés, Alain.

    RépondreSupprimer
  7. Je t'offre une autre version... http://www.youtube.com/watch?v=AdDR8Z-h2gY

    que pour ma part j'aime beaucoup.

    Bises

    RépondreSupprimer
  8. C'est noté pour le voyageur ..
    Merci pour le lien avec Ibrahim ... toujours sublime ...
    Bien à toi

    RépondreSupprimer
  9. Moi, ce que je vois, c'est que je me suis retrouvée le temps d'un billet à égalité avec Barbara et que je ne m'en suis pas tout à fait remise...

    RépondreSupprimer
  10. Barbara, ça vaut pour plusieurs personnes car elle a un sacré charisme ;-)
    Par ailleurs, tu n'as pas compté ceux (celles) qui passent te faire des coucous et qui ne commentent pas (comme moi par ex ;-))
    Bon dimanche, grand voyageur ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Je ne sais pas ce qu'ont les blogueurs en ce moment. Beaucoup sont en pause. Beaucoup sont moroses. Beaucoup ne répondent pas aux commentaires, sont absents, quittent le navire...

    En même temps... il pleut depuis des lustres. Tout le monde a besoin de soleil.
    Ou ... je sais pas.

    Je vous embrasse, en tous cas.

    RépondreSupprimer
  12. gazou19/5/13

    un souffle fragile et plein de force quand même

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.