Accueil

samedi 1 juin 2013

Pour Célestine ...

... et pour Tonton Georges
et l'ami Maxime
et tous les ans
saignants
qui 
savent y faire.



6 commentaires:

  1. Très bon choix. J'aime beaucoup cette espièglerie de Georges "Maximisée" par une musique guillerette. Je préfère cette version à celle de Bertola.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec toi...Sur ce coup là Bertola n'est pas au top.
      Et d'une manière générale il a un peu trop chercher à "imiter le maitre".... Trop de proximité sans doute (il était son secrétaire). Mais sur d'autres chansons il est émouvant dans ses hommages....
      Maxime a trouvé la juste distance sans trahir l'esprit.

      Supprimer
  2. Alain, je suis très émue. Je te dédie mon prochain billet.
    J'avoue que je me retrouve tout à fait dans l'esprit de cette chanson. Mes méthodes pédagogiques ne sont pas tout à fait aussi...directes,mais elles ne plaisent pas forcément à l'intelligentsia de l'Educ. Nat.parce qu'elles débordent du "cadre"...
    Par contre, toi, je t'embrasse, même si l'académie n'est pas d'accord!
    Cel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu par hasard que j'ai réécouté cette chanson. Et aussitôt j'ai pensé à toi…
      Et je me suis dit : pourquoi ne pas le lui dire… À cause de la manière dont parfois tu nous parles de ton métier avec ardeur et conviction.
      Et puis comme ça j'aurais eu mon baiser… Le même que dans la chanson (enfin, j'espère…) "Enfin bref, un patin !"
      :-)

      Supprimer
  3. Charlotte3/6/13

    Je suis jalouse! A quand un billet, une chanson, un poême, une sculpture, un bisous de toi rien que pour moi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. maissssss nonnnnnnn Charlotte !!
      je t'aime aussi.....
      Tu veux être galochée ? !
      (maintenant que ce verbe est officialisé dans le Petit Robert.... !! )

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.