jeudi 12 septembre 2013

Test de consommation d'acte



Le ministre de la Consommation, Benoît Hamon, s'est dit mardi favorable à une extension de la vente des tests de grossesse et d'ovulation hors des pharmacies. Le gouvernement va émettre un "avis favorable" sur un amendement allant dans ce sens, présenté dans le cadre du projet de loi Consommation. (France-Info).

Comment ça ? Vous ne saviez pas encore que la grossesse était un produit de Grande Consommation ? M'enfin ! Vous suivez les évolutions de la société ou pas ?

Comment ça ? Vous ne savez pas non plus qu'en France ce sont les lobbys commerciaux qui font les lois de la république ? M'enfin ! Vous venez d'une autre planète ?

On s'autorise à penser dans les milieux autorisés, (merci Coluche… Putain tu nous manques…), que dans les magasins Leclerc, le produit sera positionnée à côté des yaourts pour des raisons évidentes : le yaourt est blanc et crémeux, à l'identique du produit à l'origine de la grossesse.

On s'autorise à penser dans les milieux autorisés que les magasins Auchan installeront le produit au rayon des paillettes : le produit d'origine blanc et crèmeux pouvant être congelé sous forme de paillettes.

Les consommatrices en cloque ou pensant l'être, trouveront donc facilement le rayon correspondant…

Seul bémol, le risque d'utilisation sur place du produit, via les toilettes avec abandon de l'objet avant passage en caisse. La Grande Distribution s'interroge sur le positionnement adéquat des caméras de surveillance à l'endroit idoine. On dit (l'info est en cours de vérification) que Manuel Valls fera connaitre sa position après s'être bien pénétré de la question.

Rendons enfin hommage au prophète des prophètes, Saint Antoine-de-Hoyé, qui nous avait prédit ce genre d'évolution dans un ouvrage chanté, particulièrement célèbre et dont nous vous rappelons ci-après la teneur :

Comment faire pour enrichir le pays
mettez la pilule en vente dans les monoprix
Ho yé !







16 commentaires:

  1. Hamon n'en est pas à une ânerie près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un cumulard en effet !

      Supprimer
  2. Je constate que tu as de bonnes références intellectuelles : Coluche puis Antoine.
    As-tu reconnu Gérard Rinaldi en jaune avec ses maracas ? Les musiciens d'Antoine, c'étaient les Problèmes, rebaptisés ensuite les Charlots. Souvenirs, souvenirs...

    Ceci dit, les médicaments sont en vente dans les supermarchés dans de nombreux pays anglo-saxons. Alors, combien de pharmaciens se comportent comme des vendeurs de légumes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien est de bon conseil.....

      Mais si on veut laisser aux mains du Système Capitaliste et financier la santé des gens.... Pourquoi pas.... On aura les médocs-Low-cost,, et l'incitation à la consommation....
      C'est déjà fait sur les emballages du médicaments déremboursés...le paracetamol = 2 boites pour le prix d'une ! Profitez de nos promotions !

      sur les notices on a remplacé : "ne pas dépasser X comprimés par jour", par : "vous pouvez consommer jusqu'à X cachets par jour".... C'est plus marketing hein !
      Le commerce de la santé a de l'avenir !

      aux States, il n'y a plus de pharmacies dignes de ce nom ... Ce sont des grandes surfaces.... qui "vendent du médicament".... 4 à 5 fois plus cher qu'en France, puisque il n'y a pas de Sécu pour limiter les prix. Le "pharmacien/Vendeur/représentant de commere" fixe ses prix comme il veut ! Les boites de médocs s'étalent sur des Kms de rayons, comme les yaourts ! On y trouve aussi des vêtements, de la bouffe et tout ça..... (ma fille en a fait l'expérience à New-York).
      C'est ce dont rêvent les Auchan, Leclerc et autres Carrefour....

      Supprimer
  3. Je ne sais pas quel est le cout d'un test de grossesse en pharmacie , mais si le cout est réduit en grande surface , je suis pour !
    Tout comme les pastilles pour la gorge , les traitements contre les poux , les huiles essentielles et quelques autres produits médicamenteux beaucoup trop onéreux en pharmacie

    Je pense aux adolescentes surtout ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un test de grossesse coute moins cher qu'un joint à la sortie du Lycée....

      Supprimer
    2. C'est exactement ce que j'allais répondre. Il y a des tests entre 1 et 4 euros (je suis très informée sur le sujet).
      Ce qui même pour des adolescentes est très accessible.
      Dans dans la prévention qu'il faut mettre de l'argent !

      Supprimer
  4. Ok, mais au rayon bifidus alors parce que moi les paillettes... :S

    Et puis Monsieur Alainx un peu de respect pour les consommatrices : on dit enceinte et pas en cloque svp!

    Trêve de plaisanterie... Cela ne me réjouit pas et en même temps l'avouer me semble être rétrograde... :(

    Cela ne me réjouit pas car je crains que cela ne banalise encore plus les "erreurs de parcours qui conduisent aux avortements" et puis ce genre "d'intimité" dans les supermarché... brrr, non décidément ça passe mal! Mais bon on y vends bien des capotes, oups! pardon, préservatifs... et je suis cliente moi qui ne connait pas d'autre contraception et qui n'ai jamais eu "d'erreur de parcours", alors suis-je en mesure de donner mon avis objectivement?

    P.S. : on te sent bien remonté quand même, aller bonne journée vieux rétrograde! ;)))))))))

    RépondreSupprimer
  5. "on dit enceinte et pas en cloque svp! "
    ah ben c'est que je me fais vieux, j'en suis resté à la chanson de Renaud "en cloque"

    "Faut bien dire s' qu'y est
    Moi aussi j' débloque
    Depuis qu'elle est
    En cloque"

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, t'as pas l'air favorable, Alain - juste une intuition typiquement féminine, sans doute.. : -)
    Mais pourquoi, au fait? Tu n'entres pas dans les détails..
    Est-ce pour le conseil que donnent les pharmaciens (conseils, et regards lourds)? Est-ce à cause de l'anonymat des grandes surfaces? (dans les petites villes où tout le monde se connaît, l'information sur son prochain circule en effet bien mieux) Est-ce pour sacraliser la conception (dans le temple de la maladie)?
    Allez.. je te taquine, va.
    De mon côté, je pense à toutes celles qui font très attention à leur contraception, justement, mais qui ont des signaux physiques difficiles à interpréter et qui s'angoissent. Il y a aussi les accidents de parcours pourtant responsables..
    Après, on pourra discuter sur l'interruption volontaire de grossesse etc Mais sans aller jusque là, il me semble préférable de faciliter l'accès à l'information.. Je n'y vois pas de risque de banaliser les rapports non protégés (on n'en est pas à mettre la pilule du lendemain en vente libre) ..
    Et toi, alors, pourquoi es-tu défavorable? (si tu l'es)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au delà de l'aspect cynico-humoristique de mon modeste billet, c'est la volonté de la grande distribution de se substituer aux pharmaciens pour augmenter leurs profits et certainement pas se préoccuper la santé des personnes.

      Et ce qui m'énerve c'est de voir un gouvernement de gauche faire ce jeu-là...


      Par ailleurs, ces grands groupes étant investisseurs dans les Assurances privées, si la Secu pouvait se ramasser une gamelle, ça permettrait aussi de se faire du blé avec l'assurance santé privée.... (projet à peine secret de Sarkozy....)

      Quand je vous une grande banque associer dans sa pub argent et santé... je frémis....

      Comme me disait un ami québécois, en voyage chez nous et qui a du aller aux urgences suite à un malaise cardiaque :

      "Au Québec on nous prend si on a suffisamment de cash sur sa carte bancaire, en France on ne m'a rien demandé.... j'ai été soigné gratuitement.... incroyable !! "

      Nous y allons tout droit ! .... C'est juste une question de quelques années....

      Quant à l'accès à l'information dans un grand magasin ??
      - "Prenez-donc la boite de 12 madame, c'est plus rentable !"

      Supprimer
  7. Pour moi, il y a une différence entre le test de grossesse (qui n'est pas un médicament) et la pilule (qui l'est!)
    La pilule doit en effet se vendre en pharmacie... certaines pilules ( on en a parlé dernièrement), sont "dangereuses" pour la santé et demandent un contrôle attentif d'une personne de bon conseil
    Le test de grossesse, se pratique parfois en cachette de la famille (mari ou mère...) La jeune femme (ou jeune fille) a besoin de l'anonymat pour acheter le produit en toute quiétude
    Elle peut redouter (si elle est une jeune fille) que le pharmacien signale à la mère (par ex) que sa fille achète un tel test...Le pharmacien n'est pas tenu au secret médical...

    Dans une para pharmacie, personne ne lui demandera rien... et elle ne trouvera pas le test parmi les produits auxquels tu fais allusion, ni ne devra en acheter 10 pour le prix de cinq ;-))



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en Belgique aussi, lorsqu'on doit se rendre en clinique, on est d'abord soigné. Ensuite plus tard, on reçoit la facture...
      Faire dépendre des soins, surtout s'ils sont d'urgence, de l'état du portefeuille c'est plonger dans une médecine de riche
      De plus en Belgique toujours, on ne paie que le tiers payant, le reste étant pris directement en charge par la mutuelle pour laquelle on cotise...
      Ainsi certains soins sont quasi gratuits: j'aurais été ruinée si j'avais tout dû payer cash

      Supprimer
    2. Ben c'est mieux que ça.....
      On peut les acheter par boites de 12 sur internet....

      quant au secret médical, le pharmacien y est lié (en France en tout cas...)
      La vendeuse en para-pharmacie : Non !
      quant à espérer un quelconque conseil de choix par une vendeuse intérimaire à temps partiel et qui le soir sert des pizzas aux clients.... Je vois pas où est le progrès....

      la jeune fille intéressée n'est pas non plus obligée d'aller dans la pharmacie de papa/maman....
      Un test coute 1,60 euros et le PF le donne gratos aux mineures.

      Pour ton 2° commentaire, c'est idem en France.
      Pour des soins au long court.... on ne paye rien du tout.... suivant avis de la Caisse de Sécu... (prise en charge 100%) Ce qui est mon cas... sinon il y a belle lurette que je serais... mort sans doute !!
      Sauf bien sur si tu consultes dans le privé avec dépassements de toutes sortes....
      Par chez moi j'ai la chance d'avoir un CHU avec des sommités dans les domaines qui me concernent....
      Mais sans doute que tout cela ne durera pas.... Nos gouvernants de gauche comme de droite visent à ce que la médecine devienne un commerce rentable
      A quand les hôpitaux regroupés et cotés en Bourse ?

      en tout cas merci d'avoir donné ton opinion !

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.