Accueil

mardi 11 mars 2014

Paralympique


Il aura fallu attendre les jeux olympiques pour les tordus en tous genres, pour voir la France obtenir des médailles en ski alpin. Ce que les « normaux » n'avaient pas réussi, les « anormaux » l'ont fait !
Mince, c'est vrai, les Zhandis ne sont pas plus anormaux que les normaux ne sont anormalement anormaux parmi les normaux. J'ai failli oublier le politiquement et le handicapement correct !
D'ailleurs je suis pas un zhandicapé, je suis une personne à « mobilité réduite ». C'est beaucoup mieux d'être « un réduit » que d'être un « grand » zhandicapé. Ça évite au zhandicapé d'avoir la grosse tête, déjà que c'est difficile à marcher, si en plus faut porter une tête de 20 kg, où va-t-on !

Des fois, je suis « une personne en situation de handicap ». Pourtant, on ne dit pas de ma boulangère, qui raconte pas mal de bêtises, qu'elle est « une personne en situation de conneries », mais ça va sûrement venir. Fiscalement, je suis « un nain valide un invalide à 80 % », ce qui me permet d'avoir une demi-part en plus… Non, par une demi-part du gâteau, parce que ça, c'est seulement pour les « personnes en situation de frauder sans se faire prendre, parce qu'on connaît du monde là-haut ».

En politique, en ce moment, il y a un type qui est « une personne en situation de grosses merdouilles, magouilles part en couilles ». Mais ça, on n'a pas le droit de le dire. Surtout qu'il envisage de recommencer un destin national, si toutefois il n'est pas derrière les barreaux d'ici là.

Moi j'aime bien les jeux paralympiques, parce qu'on peut être très voyeur sans aucun scrupule. Dans d'autres émissions genre « téléthon », là aussi on peut être très voyeur, mais en contrepartie il faut faire un chèque pour la recherche médicale qui n'avance pas d'un pouce depuis 30 ans dans le domaine et n'a encore guéri personne malgré les milliards versés par les gogos… Mais ça c'est pas grave… L'important c'est de participer !

ski fallait pas faire (photo du net)
Aux J.P. (les J.O des tordus), on nous montre en large en long et en travers, des nanas qui n'ont plus de bras, des mecs qui n'ont plus de jambes, des types qui se cassent la gueule dans la descente, et après 2 ou 3 vols-planés, au demeurant fort gracieux, qu'on peut se repasser en boucle sur le net,  et aussitôt, ils passent de paraplégiques  à tétraplégiques, en moins de temps qu'il n'en faut à un commentateur pour dire trois conneries à la suite. Du genre :
— ah ben oui, on n'est pas à Lourdes ! Il n'y a pas de miracle !

Sinon, je suis d'accord, ça manque quand même un peu de sponsors. Pas la moindre publicité pour les bassins de lit, les changes anatomiques pour incontinent adulte, l'urinal féminin anti reflux, et les alèses caoutchouc 100 % naturel. Comment voulez-vous que le Zathlète zhandicapé améliore son ordinaire avec quelques royalties… C'est sûrement pas Poutine qui va leur souffler son Gazprom dans les bronches, alors qu'il fait à peine 40 000 000 000 de dollars de bénéfices annuels…

Et d'ailleurs, à preuve du contraire, Handicapé c'est un "H aspiré" (n'est-ce pas Célestine), donc faut pas souffler dans les bronches mais aspirer. La Caca-démie française l'a bien compris, un zhandicapé on lui aspire les saletés qui lui encombrent les bronches et picétou !
Mais les journaleux sont des Nhandicapés de la comprenure. 
Sinon ils auraient fait un vrai métier….

11 commentaires:

  1. Charlotte11/3/14

    En tous les cas , t'es pas un zandicapé de l'écriture toi.Tu mérites une médaille d'or...Une grande et belle médaille d'or... sauf pour le paragraphe sur les sponsors, (cela me gêne tout à fait)
    Moi aussi j'aime les JP; Je suis époustouflée par ces jeux, par ces athlètes, pensant aux efforts surhumains qu'ils ont du faire pour en arriver là ... Je me dis que l'homme est vraiment capable de grands exploits ...
    Cela donne confiance en l'humanité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aimes pas le paragraphe sur les sponsors ? Pourtant tu as vu Omar Sy dans intouchable, qui s'apprête à faire un TR (toucher rectal) bien ganté pour vider ce cher François Cluset !
      Comme dit avec élégance une copine tétra : "mes assistantes devront aussi gérer les flux..."

      Ah oui ça c'est la face cachée.... de la lune....
      C'est aussi ça l'humanité....

      Supprimer
    2. Charlotte12/3/14

      Je sais ...mais voir cela écrit noir sur blanc... j'aime pas.

      Supprimer
  2. Humour noir (pardon, humour de couleur), et abrasif, j'aime beaucoup!
    Sauf que, hé, Alain, c'est pas les JP, les JO des tordus, c'est le JT! Si si, je t'assure, tous les jours à 20h, les mêmes déficients de la caboche rivalisent de connerie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui !!
      JT ! le 20 h animé par des "personnes à neurones réduits"....
      Excellent !

      Supprimer
  3. Ben oui mon Babar, puisque tu me nommes consultante en aurtografe, bien sûr que le H de handicapé se prononce, bien que le mot aspiré soit très mal choisi...(mais bon, la cacadémie est pleine de cacochymes branlants et sourdingues, c'est bien connu) c'est à dire qu'on ne doit pas faire l'élision des voyelles, ni la liaison des consonnes.Ses amis sont donc le hibou, le hérisson, le héron et le homard, mais pas l'hermine, l'hirondelle, l'hippocampe ni l'huître.
    (Je ne sais pas pourquoi j'ai pris toute cette ménagerie en exemple, c'est sûrement par analogie avec les politicards.Quoique là, il faudrait prendre d'autres noms d'animaux, qui ne commenceraient pas forcément par H.)
    Sinon, bravo pour le coup de gueule.
    ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et voila ! Encore une parfaite leçon qui me donne l'envie de m'asseoir au fond de ta classe pour attendre la leçon particulière où je ne serai privé de rien.
      ^^
      ----------
      Mon agacement névrotique à propos de ces mauvaises élisions/liaisons remonte à mes 12 ans. C'est lié à Mlle Antoinette (lettre 31 page 67 de mon livre). D'origine hongroise, elle parlait un français correct, avec un sympathique accent slave. Cependant, la première fois que je l'entendis dire : « le handicapé », dans un discours aux parents en présence des jeunes handicapés que nous étions, j'ai cru qu'elle faisait une faute, elle aurait dû dire "l'handicapé"… Et comme le mot était souvent répété, ça m'agaçait… Après, mon père m'expliqua qu'elle avait raison. Elle parlait un français plus correct que le mien… Depuis j'ai pris en aversion tous ceux qui parlent des Zhandicapés….
      Quand j'entends ça à la TV ou la radio je ne puis m'empêcher de corriger tout haut le con qui parle ! Ma compagne me dit : — T'es grave malade !
      Comme elle me connaît bien elle doit avoir raison…

      Supprimer
  4. Pratiquer l'autodérision , ça fait pas de mal
    tu as un écriture un peu cynique , tu oses pousser le bouchon un peu loin
    Tu ne manques pas de nous rappeler que la réalité du quotidien des handicapés n'est pas souvent évoquée dans ces termes là
    sinon , tu es déjà allé à Lourdes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le handicapé est souvent évoqué dans les médias. Tant mieux d'un certain point de vue. Cela a permis l'évolution des mentalités. On ne cache plus honteusement les tordus au fond des maisons obscures. Le film « intouchable » n'est pas loin de présenter une version idyllique du tétraplégique… Le livre de Philippe Pozzo di Borgo, montre une toute autre réalité… Les jeux paralympiques valorisent les exploits d'une minorité toute petite. Les exploits ordinaires et parfois surhumains du commun des mortels handicapés n'intéressent personne…
      J'aurais pu pousser le bouchon bien plus loin avec des exemples très concrets…

      Oui, je suis allé à Lourdes dans ma jeunesse plusieurs fois. J'ai attendu le « miracle » qui n'est pas venu. Faut croire que je n'étais pas inscrit sur les bonnes listes. Je n'ai même pas eu le bénéfice de ce handicapé qui, se précipitant avec son fauteuil roulant dans la piscine miraculeuse, en ressort… Oh ! Miracle !… Avec des pneus neufs…
      Mais je raconte cela plus sérieusement sur mon autre blog...

      Supprimer
  5. Merci Alain.. Etant un peu handicapée pour le moment et en grogne contre beaucoup de choses, cela m'a fait quand même sourire et ça ça fait du bien. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à toi.... J'espère que tout s'est bien passé...
      et tant mieux si je t'ai fait sourire en ces jours forcément un peu difficiles....

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.