vendredi 20 juin 2014

La Honte


Les intermittents du spectacle se plaignent !
Franchement, c'est inadmissible !
Leur prétention à être indemnisés quand ils n'ont pas de travail, et absolument démentielle et intolérable !

Rendez-vous compte : le déficit du régime d'assurance chômage des intermittents s'élève au chiffre exorbitant de 320 millions d'euros !
Oui oui, vous avez bien lu :
320 000 000 d'euros !

Quelle honte !

Moi, quand j'entends le mot culture, je sors mon carnet de chèques des comptes en Suisse !

Voici un tableau comparatif qui vous permettra de situer l'ampleur colossale du problème…



Pourquoi on nous prend toujours pour des cons ???

20 commentaires:

  1. Emmmm... Tout cela n'est que de la poudre de perlinpinpin... Nous sommes des enfants tapageurs et le magicien d'Oz détourne notre attention avec de la poudre brillante. Ca marche sur 99 pour cent des gamins...
    Alors... C'est aussi du spectacle !
    ,-)

    RépondreSupprimer
  2. Le but du jeu est de trouver des boucs émissaires et de taper dessus pour faire diversion. Je savoure toujours les phrases assassines de fortunes immenses qui décrètent qu'on devrait couper les vivres à ces profiteurs de chômeurs, par exemple. Mais c'est déclinable à l'infini chez monsieur tout-le-monde : y'a assez d'boulot mais les chômeurs sont fainéants (patronat), y'a pas assez d'boulot parce que les Arabes et autres étrangers raflent tout (Français moyen), l'éducation coûte cher il faut réduire les effectifs (self-made man -qui a souffert à l'école-), les associations sont des sangsues inutiles qu'il faut éradiquer (crétin moyen qui ne sait plus sur qui taper), les fonctionnaires sont des fainéants qui coûtent cher à l'Etat (employé aigri du privé), les gens du privé sont mieux payés et ils se plaignent la bouche pleine (fonctionnaire dépressif), les pédés sont la perte de la civilisation (catholique éclairé dans sa foi mais égaré dans la vie). Etc.

    Moi je dis : y'a trop d'cons, organisons un suicide collectif. Le gros trou démographique que ça va entraîner va résoudre tous les problèmes d'un coup (radical optimiste).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore ton commentaire !
      Hélas on s'y reconnait chacun ... au moins un peu ... Que celui qui n'a JAMAIS dit une connerie du genre lève le doigt !
      Plus sérieusement c'est une "éducation/formation citoyenne" qui manque.
      Comment on apprend à être citoyen d'une démocratie ?
      Qu'est ce que le "bien commun" ?
      L'école de la République devrai aussi enseigner ça....
      On donne bien des cours de secourisme....

      Pour le suicide collectif... en tant que con-cerné, me demande si je vais pas attendre encore un petit peu .... !

      Supprimer
    2. L'école de la république "devrait aussi enseigner ça". Oui c'est la base.
      Et moi je l'enseigne. Mais tu me diras que je ne suis pas l'école de la République à moi toute seule hélas...
      quoique, je finis par me demander...

      J'ai adoré ton tableau, on dirait le système solaire, avec la grosse planète Jupiter des tricheurs et des vrais profiteurs qui vont plaquer leurs tunes au frais, les bettencourt et boloré et tutti quanti
      et disons Saturne pour le "trou" de la sécu. Quand je pense depuis combien d'années on nous casse les burnes (oups pardon, c'est sorti tout seul, petit hommage paternel)
      avec ce prétendu trou qui serait, aux dires de certains menteurs professionnels, une espèce de gouffre béant dans lequel se mire notre (grande) honte de l'agrandir chaque fois qu'on va se faire arracher une molaire...moi je dis qu'on nous prend vraiment trop pour des cons.
      Plutôt qu'un suicide collectif, parce que d'un chuis pas con, et de deux chuis pas pressée, je rêve de poser quelques bombes judicieusement placées (deuxième hommage paternel).Ca sert à rien de rêver, mais ça fait du bien quand même.
      bises celestissimes

      Supprimer
    3. J'avais mis un commentaire extrêmement bref ce matin : apparemment, il s'est dilué dans l'espace. C'est vrai qu'il était très court : "Parce que nous les avons élus", ce qui n'a rien d'original mais résume.

      Supprimer
    4. @ tardlesoir
      En effet j'ai vu passer un "avis de commentaire".... mais rien sur le blog ! Mystères de l'internet.....
      C'est bref ! Mais ça fait aussi son petit choc !!

      Supprimer
    5. @ Célestine
      Pour moi, c'est l'énormité de l'évasion fiscale qui est la clé essentielle.
      Soyons clair il n'y a AUCUNE volonté politique de changer quoi que ce soit à ce scandale....
      On cause on cause, on s'offusque, mais RIEN ! PAS d'action !

      Supprimer
    6. Crie pas chuis pas sourde! :-))))
      Mais qu'est-ce que tu proposes, toi, comme action contre l'évasion fiscale?
      ;-)

      Supprimer
    7. Je propose qu'on mette en pratique le contenu de ce livre :

      Ces 600 milliards qui manquent à la France - Antoine Peillon

      "Antoine Peillon lance de nombreuses et graves accusations mais il est sûr de ses sources : des cadres écoeurés d'UBS en France, en Suisse, mais aussi les services secrets français. Les preuves dont ces informateurs disposent ont été transmises à plusieurs autorités de régulation. Le parquet a été saisi, mais il ne bouge pas, assurant une forme de protection aux gros fraudeurs. C'est pour lever cette impunité que le journaliste a décidé d'écrire ce livre."

      Supprimer
    8. Bon, je vais le lire.
      Faut vraiment que je t'aime pour lire un livre d'un type qui s'appelle Peillon... ;-)

      Supprimer
    9. Ah ouiiiiiii !!! J'avais pas fait le rapprochement !
      Ah ! Que ne ferait-on par amour.......

      Supprimer
    10. N'est ce pas... <3

      Supprimer
  3. Pour voir le spectacle tu as ouvert tes volets bleus. Je ne sais pas si c'est récent, mais je ne les remarque que maintenant. Tu as enfilé ton bleu de chauffe pour enlever ton bleu à l'âme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est juste une maison bleue accrochée à la colline, on y vient à pied, et ceux qui vivent là ont perdu la clé.....

      Supprimer
  4. Prépare-toi à aider la pauvre BNP à payer 6 milliards d'euros aux américains pour avoir ouvert des comptes à ces salauds d'Iraniens!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant....
      On Iran tous au Paradis" qu'il chantait le Michel en montrant son luc....

      Supprimer
  5. nicole 8624/6/14

    Ya pas longtemps que j'ai découvert "les spectacles" .... c'est pas l'école et ses hussards noirs qui me les ont fait découvrir. Même que j'ai dû batailler dur pour m'échapper de leurs griffes. Heureusement, ils m'ont appris à faire et lire les graphiques, c'est utile aussi pour réfléchir quand faut voter ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la Vérité ! Les Chiffres la démontrent ! (tout bon politicard à cette phrase dans son arsenal...)

      "La quantification, en tant que représentation chiffrée de la vie économique et sociale, s’inscrit dans l’idéologie qui préside à l’organisation et au fonctionnement de l’économie et de la société réelle.
      La quantification ne peut précéder l’existence de l’organisation économique et sociale à laquelle elle s’applique. Toute quantification par anticipation d’une économie et d’une société radicalement différentes reste un exercice purement académique."
      (Anita Rozenholc et Pierre Delorme - deux statisticiens)

      Supprimer
    2. nicole 8624/6/14

      le message des statisticiens contient 61 mots, 471 caractères dont 391 lettres dont 391 voyelles .....
      Puis-je vous suggérer de traduire en graphique (vous aurez soin de choisir la représentation la plus pertinente selon votre intention)

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.