Accueil

vendredi 31 octobre 2014

Mourir pour l'arrosage des champs de maïs ...

En hommage à  Rémi Fraisse, un manifestant de 21 ans, pacifiste, écolo,  qui protestait contre le barrage de Sivens, tué dimanche par un gendarme lui lançant une grenade offensive....

Il n'y a pas eu de bavure" déclare sans vergogne, sans pudeur, et sans même présenter les condoléances de l'État à la famille, le Ministre qui a donné les ordres au Préfet, lequel a donné les ordres aux gendarmes de balancer la purée. (comme ils disent....)

Ça s'appelle : la gauche au pouvoir....



Et avec une pensée pour MF (tard le soir)


Source "Libération"


16 commentaires:

  1. Lorsque j'étais jeune, j'avais (et je les ai encore d'ailleurs) tous les disques de Patrick Abrial. "Les Pelles mécaniques"... Finalement, rien n'a changé, cela a même empiré, hélas...
    Une pensée pour Rémi Fraisse ainsi qu'à sa famille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La famille ne s'en remettra pas.... Je suppose qu'il adorent les gendarmes désormais.....

      Supprimer
  2. Michèle F.1/11/14

    Merci Alainx de relayer. La chanson est belle. Oui, on s'est demandé jusqu'à quand allait durer le tonitruant silence des donneurs d'ordres.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun se défile.... Personne n'est responsable de rien.... La grenade offensive a du s'élancer toute seule, d'elle-même, comme une grande...

      Supprimer
  3. Voilà qu'on lance aux manifestants des grenades "offensives". A quand les tirs à balles réelles, comme dans ces pays que l'on se plait à montrer du doigt en les appelant dictatures? Ce jeune homme et combien je suis sensible à cette mort terrible moi qui ait un fils à peine plus âgé, avait toute sa belle vie devant lui et des salauds- parce qu'il n'y a pas d'autres mots et je pense aux donneurs d'ordre bien plus encore qu'aux "exécutants" (qui portent ici si bien leur nom) la lui ont ôté entre le café et la brioche. Le pire étant bien que ce soit un gouvernement de gauche, les gens d'un homme pour lequel j'ai voté qui ait commis le crime...C'est plus que de la grogne chez moi qui ressort, c'est du désespoir. L'hiver arrive...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " A quand les tirs à balles réelles"
      Faut juste attendre Mme Le Panpan au pouvoir....
      ça vient ! ça vient !

      Supprimer
  4. Qu'un homme meure pour ses idées est déplorable...

    Mais, je ne peux pas m'empêcher de faire la part des choses.

    Les "exécutants" comme certains les appellent sont des hommes éprouvés par des assauts violents de type, soit disant, "pacifistes" (ces pacifistes qui utilisent des cocktails molotov à l'acide, des pavés et des armes contondantes). Le résultat est des dizaines de gardiens de la paix blessés...
    Dans ces effarouchés, les forces de l'ordre ont des protocoles : on ne va pas au contact sans ordre, on n'utilise pas des moyens de dispersions sans ordre. Dans tous les cas, il y a SOMMATION avant action.
    En face d'eux, ce sont des groupes sans hiérarchie et sans protocole...
    Lorsque des forces de l'ordre entre dans la phase "sommation", il est clair que la suite est sans surprise. Soit on se disperse, quand on est un pacifiste (pour reprendre la contestation dans un autre lieu) ; soit on va à l'affrontement en restant face aux forces de l'ordre qui vont charger.
    La responsabilité incombe alors à chacun dans leurs actes...

    Ce jeune homme voulait être en "première ligne" avec sa copine pour voir le spectacle... Une inconscience stupide ; la situation n'était pas un film ou une pièce de théâtre !

    Bref, une mort déplorable dans une situation déplorable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est évidemment parce que Rémi était un dangereux activiste qu'il a été tué dans le dos par un projectile lancé alors qu'il fuyait avec son amie...On peut effectivement faire la part des choses mais alors il faut la faire justement. Il y a fort à parier que tous les résistants de ce monde les Aung San Suu Kyi, les Nelson Mandela et autres, soient tous frappés d'inconscience stupide. Sans quoi pourquoi se dresseraient-ils devant l'autorité? Des fous vous dis-je. Normal qu'il leur arrive des "bricoles"...

      Supprimer
    2. "Dans tous les cas, il y a SOMMATION avant action."
      Ah ok !! C'était donc une grenade offensive de sommation !....
      On s'est tous gourré donc ?!

      Supprimer
    3. Je n'ai pas dit que Rémi était un dangereux activiste.
      Je dis et répète que quand un groupe hostile attaque les forces de l'ordre, le bon sens est de se retirer ; à moins d'en faire partie.
      Les sommations sont le signal d'une attaque. Rémi est mort parce que la grenade a explosée à son contact, alors qu'il fuyait. Rémi est mort parce qu'il s'est tenu devant les forces de police lors d'affrontement... Je ne suis pas couard, mais si je ne veux pas en "découdre" avec la police, je me retire quand ça commence à se battre. On ne rejoins pas un groupe hostile pour prendre des photos, on le fait de loin...
      La grenade offensive est une arme pour faire dégager un groupe, quand on est en espace ouvert...
      A vous entendre, les policiers voulaient tuer... Dans ces cas là, en espace ouvert, on utilise des grenades à fragmentation !
      A vous écouter, nous sommes sous le joug d'un gouvernement de dictature... Allez donc voir comment ça se passe en Russie ou en Corée du nord ou en Chine pour prétendre une telle chose... La police ne tire pas à balle réelle, n'utilise pas de grenade à fragmentation ni de blindés...
      A vous entendre les policiers sont des tueurs qui viennent faire des cartons... Pourquoi alors attendent-ils des ordres, pourquoi dès qu'il prennent pied ne tirent-ils pas à balle réelle sur les manifestants ?...
      Rémi est mort par accident.
      Après, on peut ergoter et transformer la situation politiquement.
      N'est-il pas ?
      Le témoignage de sa copine confirme bien que lorsque les effarouchées ont commencé, Rémi voulait voir cela de près...
      N'est-ce as de l'inconscience ?...
      Si n jeune roule en moto à tombeau ouvert sans protection (casque, combinaison) ne dit-on pas qu'il est inconscient ? Ou alors doit-on attaquer le constructeur de la moto, l'Etat et les autres conducteurs pour avoir attenté à sa vie s'il a un accident ?...
      Mmmm ?...

      Supprimer
    4. pourquoi dès qu'il prennent pied ne tirent-ils pas à balle réelle sur les manifestants ?
      Réjouissez-vous ! Ça va venir , La marine y tiendra la main...

      J'ai bien compris votre thèse. Rémy l'a bien cherché, ce con, il l'a bien méritée sa mort, ce sale manifestant !
      Les lecteurs apprécieront....

      Supprimer
    5. Ben non ce ne sont pas mes propos.
      J'ai seulement dit que l'on ne doit pas mourir pour une inconscience, mais quand cela arrive, c'est un accident, pas un meurtre. Quand on meurt parce qu'on a été inconscient, il est vain d'accuser autrui en réfutant son acte inconscient.
      Les lecteurs feront la nuance.

      Supprimer
  5. Et puis, je vais quand même relever une phrase qui donne idée de ce que son auteur fait de l'information (c'est pas gentil de vouloir me faire passer pour un "vilain canard") :
    "...En hommage à Rémi Fraisse, un manifestant de 21 ans, pacifiste, écolo, qui protestait contre le barrage de Sivens, tué dimanche par un gendarme lui lançant une grenade offensive...."
    La vérité est que le gendarme ne "lui" a pas lancé une grenade offensive. On appelle cela du détournement d'information (à des fins détournées ?). Le gendarme a jeté une grenade sur un groupe. La nuance fait que l'idée d'homicide volontaire est fallacieuse. Non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand on lance une grenade offensive sur un groupe, c'est bien avec l'espoir de "faire mouche" non ?
      Il a pas balancé des roses parfumées socialistes que je sache !

      Supprimer
  6. Ce n'est plus la gauche au pouvoir, c'est Vals au pouvoir
    A travers cela, c'est le retour aux méthodes "musclées" qui avaient cessé depuis presque 20 ans... Et qui n'avaient été utilisées que par la droite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On finit par ne plus avoir aucune solution de rechange…

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.