Accueil

lundi 1 décembre 2014

Saison du grand retour


Le lecteur est prié de lire ce qui suit avec l'accent du sud, tendance voix rauque (mais si, même dans sa tête on peut prendre l'accent…)
———————




Oh petit ! Tu connais la nouvelle ?
Il est revenu pour présider le "Grand conseil" (1).
Le Parrain est de retour, pour mettre de l'ordre : Don Sarkozini (que les plus familiers appellent affectueusement Papy la Talonnette) revient.
Les "affaires" reprennent, il était temps.
Le «  pizzo », qui consiste à collecter des fonds auprès des blaireaux,  afin de financer nos activités, va pouvoir reprendre.
Les baltringues ont qu'à bien se tenir.
Les vieux ploucs imbéciles aveugles,  qui l'ont acclamé par internet, sont désormais priés de se la fermer.
Le pizzu (le racket) auprès des gros bonnets du CAC 40 peut reprendre. Trente ans qu'ils croient à nos promesses et crachent au bassinet... On peut encore leur en vendre pendant quelques années...

Mamma mia, Sangu Chiama Sangu, (le sang appelle le sang), ça va couler ! Les traitres et les repentis ont du souci à se faire : Les Don Fillioni, Don Juppeto,  et Don Sindaco (le maire), je donne pas cher de leur peau ! Ces petits capos, ces seconds couteaux, pourraient s'en retrouver un planté dans le dos.
On ne défie pas Don Sarkozini ! 

Il n'y a que Don Coppéti qui s'est montré digne de l'estime de la  Commissione. Lui seul siégera à la droite du Capo dei tutti capi (Le boss des boss). 

— Tu es bien mon fils lui dira Don Sarkozini, tu as su magouiller les comptes, mentir à tous, sortir les millions, arroser à la ronde, me lécher les talonnettes, détourner le flouze comme on te l'avait demandé. Mais ces indignes t'ont rejeté en mon absence.
Moi qui leur faisait confiance, tandis que je rackettais les grands de ce monde pendant deux ans, avec mes discours et conférences vides et sans idées. (D'ailleurs je n'en ai jamais eu, à cause de mes deux seuls neurones, qu'en plus j'ai prêtés à un journaleux). 
 Tous ces traitres bénéficieront de l'Incaprettamento (2).
Tu es digne de moi ! Tu es le seul !
Tu as suivi mon exemple !

Baise ma Rolex fidèle lieutenant !

Je ne t'étranglerai de mes mains que plus tard.


—————————— 
(1) : réunion entre les chefs d'une famille, ou bien les chefs de plusieurs familles
(2) :  : Technique d'étranglement, la victime a les poignets et les pieds attachés au dos et une corde relie le tout autour du cou donc la victime s'étrangle d'elle même.

11 commentaires:

  1. Ils ont venus, ils sont tous là, même ceux du Sud de l'Italie...
    Et Don Maritoni, ce cloporte qui s'est cru capable de défier le parrain,
    hop ! trois petits tours et puis se barre.
    Me viennent les paroles de ce texte magnifique du grand poète du XX° siècle, Guy Bedos:

    Dans le rire et dans les larmes
    Couvrons un peu le bruit des armes
    Les gens sont de plus en plus dingues
    Se flinguent avec des mots , se flinguent
    Avec des flingues
    Ils passent leur temps à se flinguer
    Et ils voudraient qu'on soit plus gais.
    ...
    Comediante
    Tragediante
    C'est ça , c'est ça , la VIE.

    Il bidone
    Federico Fellini
    Il pigeonne
    Mario Monicelli
    Il fanfaronne
    Dino Risi

    Y a plus qu'à remplacer les noms de famille...


    http://www.deezer.com/track/3104822

    Molto baci, il mio compagno

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me fait frissonner Bedos quand il déclame ce texte en scène. Me souviens d'une fois où il était sur une piste de cirque, tournant sans cesse dans le cercle. C'était un sommet !

      Et sinon Maritoni : il est déjà au fond de la Seine les deux pieds dans le ciment... pour avoir voulu être en scène !

      Supprimer
  2. Sourire ce matin !!!!! merci vaut mieux en rire non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour les juges, on fait comme avec Falcone et Borsellino tant qu'à faire ?

      Pour sourire, j'ai les lèvres gercées soudain...

      Supprimer
    2. Je précise que je voulais ajouter un commentaire et non répondre à ceux déjà écrits au-dessus, j'ai mélangé les fonctions , je crois, désolée...

      Supprimer
    3. @ Manou
      Rions, oui, avant que cela soit interdit et passible de prison.... ou du croc de boucher...
      Avec Sarkozini (qui n'a jamais rit de sa vie, mai seulement ricané), il faudra s'attendre à tout !

      Supprimer
    4. @ Hélène,
      Les juges ? quels juges ?
      Il y aura encore des juges en 2017 si Sarkozini règne ?
      La Police secrète d'Etat suffira amplement.
      Les lettres de cachet seront rétablies...
      Un peu d'ordre que diable !!

      Supprimer
  3. Oui, un "grand" retour... Là où j'ai hésité entre pleurer de rire, de honte ou de désespoir, c'est quand j'ai vu les tentatives de séduction des trois candidats de racler en profondeur le fond des chiottes, en tentant de séduire les voix de la droite la plus moralement conservatrice, qu sujet du devenir de la loi du mariage pour tous.

    C'est bizarre quand même, ce paradoxe chez certains qui votent le désir de se faire baiser à nouveau, par derrière si possible. J'avais cru comprendre qu'ils considéraient cette pratique comme étant très sale chez les autres... Quelque chose m'échappe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelque chose t'échappe ? mais par où ! (considère que je n'ai rien dit! :-)) )

      Le plus étonnant est le permanent tissu de mensonge sur tous les sujets que ces messieurs ont débité à longueur de métinge ! chaudement applaudis par les groupies de service.
      Enfin ... étonnant.... Rappelons qu'ils prennent leurs militants pour des cons.... ce qui constitue à la fois une vérité, et à la fois une projection parfaitement exacte.... et qui aurait fait l'ordinaire du petit déjeuner de Tonton Freud...

      Supprimer
  4. Je vais faire ici une prédiction à deux ans. Dans deux ans au second tour nous aurons Naboléon contre Narine La Peine. Nous aurons une séquelle du film 2002. On aura le choix entre Charybde et Scylla. Naboléon pourra y aller à donf avec le népotisme il doit bien avoir encore quelques fils, quelques frères, quelques copains à placer aux postes-clefs pour nous pourrir l'avenir (son frangin est toujours à la tête de nos retraites chez Méderic??) Quand à Narine même si elle a des qualités de tribun indéniables on voit comment son parti gère les communes qui lui sont acquises. Ce n'est pas parce que l'on gueule le plus fort qu'on est capable de gérer un pays.

    J'ai entendu hier un truc terrible à la télé: il y aurait une "droitisation" du pays. C'est à dire un retour en arrière toute. Quand on entend Mariton ce reliquat de bénitier qui n'a rien compris au Christ vouloir remettre en question le mariage pour tous et dans la foulée le droit pour les femmes à disposer de leur propre corps, why not? Voire à renvoyer ces gourgandines devant leurs fourneaux -la cuisine et la pâtisserie c'est tendance- le ventre plein à la chaîne) dans la foulée, bon moyen de faire de la place pour le seul chef de famille possible: papa! ça fait peur. En tout cas moi j'ai peur de ce qui se dessine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains hélas que ta prédiction soit exacte....
      À moins que la Justice ne soit passée par là entre temps....
      Sarkozini vient quand même de reconnaitre qu'il est un fraudeur en remboursant les 300.00 euros qu'il a piqué indirectement dans la caisse de ses adhérents aveugles (j'ai mais pas le tiers de la moitié du quart sur mon livret d'épargne...).
      Le cador a du plomb dans l'aile....

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.