vendredi 6 mars 2015

`T’sé quoi Biloute ?

.. M’en va t’le dire asteur, chuis contint d’êt’ cht’i !
À kosse de tous cha qu’te peut lire ain d’sous !

--------------- 
Vous savez que vous êtes du Nord :

Parce que vous avez au moins une fois déjà comblé un p'tit creux à la chicorée à 6 h du matin et 6 h du soir aussi.
Petit, vous aviez des crayons de bois et non pas des crayons à papier.
Vous comprenez le mot babache (et tant pis pour les babaches autour qui comprennent pas).
En voiture on vous dit « remonte le carreau », vous savez quoi faire !
La ducasse n'est pas pour vous uniquement une bière.
Prononcer le "t" à la fin du mot vingt ne vous parait pas bizarre.
S'il ne pleut pas c'est qu'il fait beau !
Vous savez ce qu'est de la cassonade.
Vous lavez par terre avec un racleau et une wassingue.
Vous allez acheter l'essence, les cigarettes et la bière en Belgique.
Vous dites « mettre la porte contre » et la plupart des gens comprennent.
Vous dites marcher à pied de chaussettes.
Vous ne prenez pas les baraques à frites pour des gens du voyage.
Il drache... vous sortez couvert.
Vous devez prétexter habiter dans un igloo et porter des peaux de bêtes pour plaire à vos connaissances parisiennes.
Vous réalisez que Bruxelles est vachement mieux que Paris.
A chaque fois que vous partez en vacances vous trouvez qu'il fait bon.
La chanson d'Alain Souchon « le baiser » vous rappelle vos aventures à Bray-Dunes.
Votre femme babelle au téléphone.
Vous ne confondez pas la voix du Nord avec une ligne de train.
Vous n'avez jamais prétexté une grève des conducteurs de métro quand vous arrivez en retard au boulot : vous dites "j'ai été farcé".
La définition du mot froid vous semble vraiment différente dans le sud.
Vous regardez « A s'baraque » de Dany Boon sans les sous-titres.
Vos doigts sentent la moule le premier week-end de septembre.
La pluie ne vous empêche pas de sortir.
Les frites avec de la mayonnaise, des pickles, du piccalilli et du vinaigre ça vous parait normal.
Dès le moindre rayon de soleil, vous vous mettez en terrasses (même en plein hiver) pour prendre une mousse.
Vous dîtes « s'il vous plaît » en tendant la monnaie pour payer vos achats.
Pour vous, le gris est une couleur.
Vous savez prononcer potjevlesch (mais vous ne savez peut-être pas l'écrire).
Vous trouvez le clapotis de la pluie romantique.
Une semaine sans patate c'est impossible !
Pour vous, le carnaval à ne surtout pas manquer, ce n'est ni Rio ni Nice mais celui de Dunkerque.
La phrase « je t'appelle et je te dirai quoi » n'est pas pour vous une bizarrerie mais un apport futur d'information.
Si on vous dit "un n'sait quoi", vous savez qu'est-ce que ça veut dire.
"Ramone par chi, ramone par là", vous savez que ça n'a rien avoir avec le conduit de fumée de la cuisinière.
Pour vous les ratons sont d'ici et pas du Nord d'un autre pays.
Quand on vous cherche, vous dites "té vas print su t'gamelle", ou bien "té vas mouquer rouche"! C'est quand même plus délicat que l'expression parisienne " je vais te casser la gueule".

——————————


suis à votre disposition pour toute explication éventuelle…


21 commentaires:

  1. Moi, je suis du nord du Nord, alors, je dis "crayon", tout cout ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et tu le dis "une fois" je suppose....
      :-)

      Supprimer
    2. Non peut-être !

      Supprimer
  2. Nous on a toujours "la drache nationale" le jour de la fête nationale, et le dimanche matin il y a des pistolets sur la table... et oui, on met aussi la porte contre!

    RépondreSupprimer
  3. les chtis sont fait pour s'entendre avec les belges!
    je vois bcp de ressemblances, c'est amusant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'histoire de la frontière franco-belge explique bien des choses....

      Supprimer
  4. Petite question:
    Ceux qui arrivent chez nous ont un usage du subjonctif assez aléatoire.
    Il faut qu'on va à l'école, c'est normal dans l' Noord ?
    Sinon, j'ai appris plein de choses.
    Il faut que je fais un tel billet sur Nice ... :-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ché les tertous qui causent pointu qui disent cha : faut qu'on aille !
      les gins normaux disent : faut qu'on va !
      "Faut kon va à l' pèque (à la pèche) avant qui drache !"

      Supprimer
    2. Chavais ben quej ´tais pô un gin normal !

      Supprimer
  5. Ah ben y'a pas de doutes, je suis pas du nord ! Mes lacunes sont nombreuses...

    En lisant ces particularités et tournures de phrases j'ai l'impression qu'il y a le même genre de décalage qu'avec les québecois : suffisamment de ressemblances pour comprendre l'essentiel, mais assez de différences pour louper les subtiles saveurs d'une véritable culture locale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la subtile saveur de la culture locale (régionale je dirai plutôt, et légèrement belge !), constitutive d'une part de notre identité.
      Il est des histoires qui ne se savourent et ne se comprennent qu'avec les mot et l'accent du coin !
      C'est pareil par chez toi je suppose ...
      votre panosse vaut bien notre wassingue !

      Cela dit, tout se perd peu à peu et se dilue dans la langue aseptisée "officielle" qu'heureusement les dj'eunes savent agrémenter de leur jargon façon années 2015 !

      Supprimer
    2. bonsoir je suis du PDC et j'ai bien ri, avec bcp d'émotion surtout pour à pied de chaussettes...merci ça fait du bien, je vis en région parisienne mais le coeur est là bas

      Supprimer
    3. "S'il ne pleut pas c'est qu'il fait beau !"

      Ah oui, là je sais que je ne suis pas du nord mais de l'opposé de la France :)

      Supprimer
  6. @ Sylvie
    coeur de ch'ti
    toute la vie !
    ;-)

    RépondreSupprimer
  7. @ Hélène
    Faudra venir "ici"
    Les charmes de la Flandre, le Boulonnais verdoyant, la Baie de la Somme, Lille et son Carlton ! ....
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais la baie de Somme quand j'ai vécu en région parisienne côté ouest, c'était tout près pour visiter, c'est très beau... mais ce n'est ni ma mare nostrum ( imaginaire ou souvenir vu ce qu'elle est devenue) ni mon soleil ... ce n'est pas un jugement et si j'emploie le " mon" ,c'est justement pour ce ressenti profond, dans les gènes, comment expliquer ? Le sentiment qu'on a en découvrant une région, un pays, que c'est très beau, accueillant etc et tout autant on n'est pas d'ici...alors que quand je vais en Italie par exemple, je me dis que si j'ai eu plusieurs vies alors j'y ai vécu tant je pourrais instantanément m'y installer... C'est en ça que je me dis que qu'il y a quelque chose dans les gènes :)
      Mais toujours prête à découvrir, ça oui , et j'aimerais bien visiter Lille un jour ...

      Une question par curiosité : qu'est ce que le Nord dans le sens où tu l'as posé ? Lille OK mais la baie de Somme , je ne pensais pas... Et les Ardennes , c'est le Nord ou pas ?

      Supprimer
    2. Ah non hein !!! GGGGRRRRRR !
      Ça fait deux fois de suite que Blogger me nique mon loooooooong commentaire ...
      Plus le courage de reprendre....
      Le Nord que j'évoquais = Nord-Pas--de-Calais-Picardie

      Supprimer
    3. Merci ;)

      Il est vrai que mettre un com chez toi relève du parcours du combattant... Bientôt on va me demander mon n° de sécu :))

      Supprimer
  8. Ben voilà. Preuve est faite que je suis du nord, tout compte fait.

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.