mardi 18 août 2015

Aujourd'hui cinq mots essentiels.


« Je suis un être humain » Voila : 5 mots essentiels. 
Qui a-t-il de plus important que cela. Que serais-je sans mon humanité, fut-elle défaillante ? Rien. Rien d’intéressant. 
Une bestiole peut-être ? Cochon, serpent,  loup, bouc, ou alors grand singe dans le meilleur des cas. Je me verrais bien grimper aux arbres, avec de longs bras, sautant de branche en branche.
Et encore, aurais-je alors conscience de ma simiesque image ?

Non, finalement être humain c’est mieux.  
Même si ça offre le désagrément d’une conscience qui a conscience de ses inconsciences.

16 commentaires:

  1. Anonyme19/8/15

    Je dirais plutôt agrément. Une conscience qui a conscience de ses inconsciences se dirige tout droit vers de plus en plus de conscience... et plus en plus de conscience nous mène tout droit vers l'essentiel à vivre. maty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhé !
      Les deux fonctionnent....
      Désagrément des montées de conscience qui génèrent nécessairement des remises en cause personnelles
      Agrément de progresser (lentement) en humanisation.

      Supprimer
  2. Quel mystère est notre passage ici bas, quel mystère est notre condition... je ne cesse d'en être émerveillée....
    j'aime sentir que nous sommes tous reliés les uns aux autres, au TOUT.
    qu'il est bon de cultiver ses terres intérieures, d'en recueillir le bon et le moins bon...
    "je suis un être humain " ... en lisant ces mots j'ai pensé à cette phrase de Terence " je suis un homme et rien de ce qui est humain ne m'est étranger" ....

    bonne journée... tout en humanité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, tous reliés "par le dedans" ....
      C'est un thème qui m'est cher "la reliance", ce concept des années 60 qui fait de la relation une action et pas seulement un constat. Ce qui suppose la confiance,et donc... c'est pas gagné....

      A propos de la Reliance, E. Morin déclare :
      " Il faut, pour tous et pour chacun, pour la survie de l’humanité, reconnaître la nécessité de relier, de se relier aux nôtres, de se relier aux autres, de se relier à la Terre-Patrie’
      Donc une action et pas une attente que "ça vienne"....

      Supprimer
  3. ah ça! c'est un raccourci étonnant (et moi et d'autres qui s'appliquent à chercher 5 mots!)
    j'aime beaucoup la façon dont tu t'y es pris! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;-)
      Oui, l'essentiel est devant nos yeux....
      (même si on n'en a plus qu'un .... pour un clin d'oeil....)

      Supprimer
  4. De la part de Charlotte (qui n'arrive pas à poster) :

    " je suis avec toi"Signé Charlotte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est déjà deux... + quelques un(e)s !
      C'est déjà pas mal !

      Supprimer
  5. Très fort, ces cinq mots. je te suis cinq sur cinq.
    Humanité, conscience, reliance, bonheur, et... grenadine.
    Pour les moustaches roses au-dessus des lèvres.
    Pour le goût d'enfance.
    Pour rigoler parce que le rire est le propre de l'Homme.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! À chacun ses souvenirs....
      La grenadine ? Kézako ? Un truc chimique plein de saletés qui rendent malade ??
      (dixit ma mère). Chez moi c'était "à l'eau" ..... et parfois Le pain sec à la cave....
      C'est fou tout ce qu'on entend dans la pénombre d'un cave à punitions....
      Gout d'enfance ? amer en tout cas....

      Heureusement me suis bien rattrapé : Un cocktail des iles ?
      :-)
      sinon suis content de mon idée des 5 mots....
      J'ai évité le piège....

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. @ Ofildelobois
      Wahou, vous ici ?
      Je vous croyais interné en psychiatrie !

      Ceci pour le commentaire ci-dessus, dont j'ai supprimé les dégueilis avec notamment quelques mots que je garde pour la compréhension

      "Espèce de gros con, ta mère tu vas la niquer. (... ) gros lâche (...) Je suis là quand tu veux !
      (...) tu n'es qu'une grosse merde puante." (sic)

      (pour que mes lecteurs comprennent ce trool sévit un peu partout avec injures et cie.... (Céléstine, Pierre... d'autres sans doute...)
      Il m'a déjà inondé de mails privés....
      Pauvre humanité parfois.....

      Supprimer
  6. Ah là, il faut reconnaître qu'il s'est lâché, le bougre ! J'ai l'impression que tu as touché une corde sensible, hé hé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alain sait toucher les cordes sensibles. C'est un musicien de l'âme...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  7. Une conscience qui a conscience de ses inconsciences...
    J'aime beaucoup
    Tellement vrai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça te rejoint.... Tant mieux !
      Belle journée

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.