Accueil

mercredi 12 août 2015

Aujourd'hui quelque chose qui clignote.




A la radio on pale de Spinoza, du déterminisme et de la joie. Oreille vagabonde de fin de petit déjeuner tardif. Il est aussi question de corps et d’esprit indissociables. 
— Et si je reprenais du thé ?  C’est bon le thé.

 « On ne désire pas une chose parce qu'elle est bonne, c'est parce que nous la désirons que nous la trouvons bonne » Spinoza dans Éthique III

Quelque chose clignote dans mon esprit.

—  Mais encore ? Confiture ou miel ? suis-je libre du choix ?

« Ce qui constitue, en premier lieu, l’être actuel de l’Esprit humain n’est rien d’autre que l’idée d’une chose singulière existant en acte ». (l’Ethique)

Dans ces conditions, ce sera confiture.

4 commentaires:

  1. Charlotte12/8/15

    D'accord avec la première citation que je connais. Quant à la deuxième c'est trop compliqué pour moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. idem pour moi pour la 2ème, c'est pourquoi je choisis confiture, vu que moins on en a plus on l'étale....

      Supprimer
  2. j'ai aussi du mal avec la deuxième: l'esprit prendrait-il de la "consistance" dès qu'il se traduit dans l'acte. je dis ça je dis rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Spinoza est très compliqué à comprendre....
      L'émission que j'évoque fut interessante pour moi à propos d'un certain "déterminisme libérateur"... (l'expression est de moi)
      Mais j'y reviendrai sans doute après les vacances....

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.