vendredi 30 octobre 2015

Chair mer,



Me voici de retour en bord de mer. Deux mois sans elle et déjà elle me manque.
Quel que soit son état, je la trouve toujours belle, comme on apprécie l'amante quand l'amour chaque jour se renouvelle.


Elle a les yeux vert-de-gris et l’écume blanche de sa bouche dévorante m'attire irrésistiblement. Le ciel qui la regarde est d'un bleu appuyé, comme s'il allait découvrir sa nudité.

Le soleil se fait timide, lui qui tout l'été n'eut de cesse de la réchauffer. Ce soir, c'est pourtant lui qui ira l’embrasser. Nous assisterons au spectacle rouge et jaune, à moins qu'il ne préfère se dissimuler derrière un nuage, nous laissant à nos rêves jusqu'à demain matin.

Il y a peu de gens sur la plage. Quelques téméraires sont dans l’eau. Ici nous n'avons pas la peau tannée par le soleil, mais le cuir tanné et  tendre à la fois des gens du Nord qui ne craignent pas le vent frais. Et, c'est bien connu, on a dans le coeur le soleil qu'on n'a pas dehors (poncif : sortez des rangs !…)

T’aleur, nous avons arpenté la digue : 4 km. Ici j’aime. Pourtant le froid finit par pénétrer les couches successives de mes vêtements adaptés. Mes compagnons de balade avaient presque chaud. Mais en fauteuil roulant, même électrique, il n'y a pas encore de chauffage… Et quand en plus on n'a pas beaucoup de muscles… La chaleur s'enfuit rapidement… Et pourtant j'aime ça… ici ....

Cela pourra peut-être paraître curieux, mais les quelques expériences que j'ai de la mer Méditerranée, ont eu plutôt tendance à me déprimer. Respirer l'odeur des diesels plutôt que les senteurs du large, supporter la foule compacte, plutôt que les grands espaces de mes plages infinies, et d'autres choses du genre : je me suis enfui !…
Nous en parlions ce midi au restaurant, avec une amie en visite, qui partageait ce même type de sentiments. 
— « Le sud c'est pas pour nous », disait-elle… 
— « On revient toujours auprès de ses racines », ai-je répondu.

Loin de moi l'idée de comparer, je suis certain que des méridionaux nous diront qu’ils détestent ces plages froides, tristes et sans vie…  D'ailleurs, et fort heureusement, ils ne viennent pas jusqu'à chez nous, et les sketches de Dany Boon sur les plages du Nord  ont le mérite par les conforter dans leur non-projet. Ouf ! L’envahissement n’est pas pour demain…

photo perso

21 commentaires:

  1. Il ne faut jurer de rien. Je me souviens d'une séquence télé où lors d'un été particulièrement pourri sur la côte belge on pouvait voir au sein d'un tas de mecs qui déclaraient évacuer les lieux à cause du temps, un gaillard à la mine réjouie se disant particulièrement satisfait, lui qui venait chaque année de Menton profiter de notre climat "vivifiant" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'admire la persévérance des équipes belges de TV, pour trouver LE méditerranéen idoine ....
      Ils méritent une glace de chez Verdonck !!
      Mais c'st vrai l'air vivifiant.... tu trouves pas ça là-bas !!!

      Supprimer
  2. C'est très beau et je reconnais cette plage.
    Tu as tort sur un point, les gens du Sud savent reconnaître la mer lorsqu'ils viennent enfoncer leurs regards dans ce chalut marin.
    Merci pour tes quelques mots sur "mon blog" et, rassure-toi, tout va bien, tout va toujours très bien :-)

    Nat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour l'appréciation....
      Tu connais toutes nos mers !
      Ça va toujours bien quand on aime ! Non ?

      Supprimer
  3. Si tu m'invites, je viendrai illico.
    Si c'est pas une preuve que les Méridionaux aiment la mer, la vraie...
    (Oui parce que la Méditerranée, c'est pas vraiment la mer, ya même pas de marées. et puis c'est vrai que je n'y vais jamais en juillet aout, trop de monde. mais en janvier à Villefranche sur Mer, c'est magnifique ;-)
    Le début de ton billet m'a rappelé une chanson...je crois que ça disait "j'ai fait l'amour avec la mer"...
    Ta photo, elle, illustre à la perfection le vers de Baudelaire
    "Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle"... je la trouve sublime au niveau des couleurs.
    Bises marines
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais pas cette chanson.... c'est mieux que "... l'amour avec ma mère" !! ;-))
      Il y a surement de beaux coins dans ce Sud... hors saison.... je n'en doute pas.... Mais je préfère l'immensité de l'Océan.... Je n'ai de la Coté d'Azur que de mauvais souvenirs... surement bizarre quelque part....même au printemps il y a des années à l'occasion d'un Congrès professionnel.... Pourquoi tout m'avait-il semblé si factice ?

      Ma photo je la trouve signe de la grandeur des cieux unis à la terre.... dans une flamboyance là-bas à l'horizon...
      Merci pour ton appréciation
      Bises salées

      Supprimer
  4. Charlotte30/10/15

    J' y reviens toujours... "Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague et des vagues de dunes .... le plat pays qui est le mien..."Je l'aime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je comprends, je ressens ce même amour.

      Supprimer
  5. Ah! ma mer bleue, Dieu que tu as changée ! il fut une époque où j'aimais faire le camping à même le bord de la plage pour écouter ses ronronnements ou son chuintement comme une musique qui me berçait dans les bras de ma mère; Ah! ma mer qu'est ce que tu nous a fait aimer le ciel bleu, le soleil, les siestes parfois qui s'allongeaient indéfiniment. Il m'était même arrivé de confondre les dates, les journées. Oui je n'oublie pas , que ma mère s’inquiétait de mon absence à la maison ( il n'y avait pas alors de portable) et l'autre mer me retenait. Ah! Alain X , la mer sans arrêt roulait ses galets, dans l'odeur des pins, du sable et du thym , qui baignait la plage (Ferrat), merci de cet rappel aux bons souvenirs de la mer méditerranée qui nous avait tant bercé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois AlainX, je mélange "mer" et "mère", toutes deux m'enveloppent de leurs tendresses et me prennent dans leur jolies berceuses, rassurantes et apaisantes.

      Supprimer
    2. Quel bel hymne à celle(s) que tu aimes !
      Chacun a les souvenirs de ses bercements primitifs.
      J'aime que l'évocation de la Manche que j'aime ait réveillé tes propres souvenirs méditerranéens.
      Cela m'a remémoré ce jeune professeur/répétiteur lorsque j'étais en Centre de rééducation dans mon enfance, originaire d'Algérie, victime lui de sa témérité (il sautait des falaises ou je ne sais quels promontoires là-bas, pour "épater les filles".... il s'est plaqué, devenant instantanément paraplégique....) Il nous parlait de chez lui et de "sa" mer avec lyrisme....

      Supprimer

  6. J'aime énormément le début de votre texte, la photo est magnifique.
    La mer m'attire aussi, et je rêve parfois de marcher le long les pieds dans l'eau, au crépuscule, quand les plages se font désertes. Ecouter le bruit des vagues, observer son mouvement.
    Lever les yeux vers le ciel, et se demander qui est le reflet de l'autre. Ouvrir les yeux et contempler ces océans enflammés.

    La photo est vraiment réussie. Elle me berce. Tout y est: le mouvement des vagues - le ciel, certes nuageux, mais pas plombé, laissant ce qu'il faut de lumière, ce fond orangé, pour apporter un ton supplémentaire, conférant à l'image un équilibre réussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime ton lyrisme !
      Pourquoi les mers et océans nous fascinent tant ? !
      J'ignore où tu résides, peut-être loin d'elle... et je n'ai que cette petite photo à offrir....
      Je l'aime beaucoup, j'ose le dire.... Je n'ai fait qu'être présent ce jour-là et appuyer sur le déclencheur....
      Merci pour tes mots.

      Supprimer
  7. Un beau texte plein de poésie. J'aime beaucoup. Pour ma part ce ne sera ni le nord( un peu trop froid à mon goût, mais les plages sont belles) ni le sud( trop de monde). Ce sera la Bretagne sud. J'y vais tous les ans et je ne me lasse jamais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben oui, si tu vas par là !!! .....
      Nous sommes souvent allés en Bretagne Sud avec nos enfants pour des vacances.
      Je ne me lassais pas de ces petits ports, et le Golfe du Morbihan, Pont-Aven où j'ai écrit ma première "nouvelle"... et "l'Ile aux Moines" où j'ai des souvenir d'enfance puissants, dans les années 50.... avant "les invasions" ..... !!
      (j'en parle dans mon premier livre...)
      Mais les immenses plages de "par ici", les zones dunaires protégées, la Baie de la Somme, la mer se retirant à des Kms, découvrant l'estran et sa "population"..... demeurent une fascination.....

      Supprimer
  8. J'ai eu l'occasion de la Méditerrannée.. Comme toi elle ne m'a pas séduite...

    J'aime viscéralement "mes" plages et rivages bretons.

    Je suis allée côtoyer tes plages du Nord.. Oui, elles sont magnifiques... De l'espace, de l'espace. On y respire.

    A chacun sa mer ! L'important c'est d'y trouver la contemplation et la douce béatitude de la beauté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voila....
      Une aventure de beauté....
      Merci de ce partage

      Supprimer
  9. heleneM3/11/15

    C'est hors été que la Méditerranée est belle , j'ai encore pu le vérifier ce we en pique-niquant sur la plage sous la magnifique lumière d'un automne ensoleillé et très doux. Avant d'y ramasser toutes sortes de petites coquilles auxquelles je ne sais pas résister, d'y tremper les pieds, j'avais hélas oublié mon maillot, et de regarder le soleil se coucher doucement ... Magique. A deux . Peut-être est-ce pour cela que c'était magique ? Il va falloir m'habituer , le bonheur m'a trouvé :)

    J'ai trouvé très belles , très dépaysantes les plages de là-haut et la baie de Somme. J'ai aimé. Mais dépaysantes est le mot. Voilà, je ne les connaissais pas , je n'étais pas chez moi. Alors que Mare Nostrum, j'ai grandi à côté, même si celle-ci a hélas continué à être salie et bétonnée, c'est ma mer, je la reconnais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hors saison, ça fait un peu loin pour moi....
      Ah le bonheur ! Accueilles-le à plein bras ! ...

      Ah oui la baie de la Somme, c'est TRÈS différent...
      On a la chance aussi d'y avoir de grands espaces "protégés"....

      Supprimer
  10. Tu sais que pour moi la Méditerranée est "ma" mer et je l'aime en toutes saisons.
    Il ne faut pas croire, il y a des plages de plusieurs kilomètres où même en été on ne se marche pas dessus.
    Et lorsque le Mistral se met de la partie j'aime rester face à lui pour sentir sa violence s'infiltrer dans ma chevelure et admirer les voiles multicolores des hommes volants au dessus de l'eau.
    Qu'importe la mer, la région, le pays, le principal étant de l'apprécier et de se sentir en harmonie avec le lieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, je comprends très bien !! On a surement chacun "sa" mer.....
      Et ta dernière phrase est vérité !

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.