Accueil

vendredi 9 octobre 2015

NASA versus nausée….

(La NASA publie des centaines de photos de la mission Apollo 17 - 1972 — La dernière Mission du programme spatial Apollo. —  Images en haute définition et en couleur.
Les regarder m'a inspiré ce qui suit).







Ils partirent quelques-uns, et il n'y eut point de prompt renfort en arrivant au port.
Le goût de tout connaître et de tout savoir tenait lieu de Graal contemporain.
Le sang du Christ coulait-il dans leurs vaisseaux spatiaux ?
Le Graal devait leur donner la vie éternelle. 
Eux, il cherchaient les origines éternelles de la vie.






Ils trouvèrent poussières et désolation.






Qu'importe, ils avaient niqués les ruskofs.




Ainsi, elle était là la réalité.
Nous venions d'une explosion de poussières grises.

Il était sans doute là le miracle.
Cette poussière d'où nous venions, un alchimiste avait réussi à en faire surgir la vie.
Et nous allions y retourner à cette poussière originelle.







Plus de 40 ans après la dernière visite lunaire, reconnaissons que nous avons bien  progressé pour ce qui est de saccager la planète. 
Nous sommes habiles et pressés !
Pressés d'en finir.
Pressés du retour vers le futur que nous avions tenté vainement de rendre présent.


Dans pas bien longtemps, les chefs d'État vont bavasser et bavasser encore à Paris.
Sûr qu’ils seront contents.
On sortira un magnifique rapport de synthèse avec des lettres d'or sur la couverture et des graphiques multicolores à intérieur.
C'est beau un rapport!
Ça ne se lit pas, ça se contemple… ça se montre aux cameras du monde entier, avec des sourires béats de contentement et des congratulations réciproques, à  coups de longues poignées de main et de tapes dans le dos. 

Et puis, quand on rentre dans son pays,  un beau rapport : ça se glisse au fond d'un tiroir.

— Bon alors ! On en construit combien cette année des centrales à charbon ?
On a bien le droit. On est un pays pauvre. C'est à notre tour à présent.





Elle était pourtant belle cette

 Planète 

Unique …


12 commentaires:

  1. Un beau texte gouailleur, mais que je trouve très sensé et réaliste en sachant ce que donnent les éternelles conférences pour amuser la galerie. Et comme rien ne se fait sans calcul et arrière pensée,surtout que certaines échéances arrivent, j'imagine bien ce que les tenants du pouvoir d'aujourd'hui nous préparent comme plan sur la comète.
    Bonne journée AlainX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je garde une once d'optimisme... Mais les enjeux sont tellement colossaux... Et les pays sont tous gouvernés avec une optique de très court terme... :
      - que dois-je faire pour plaire au peuple et être réélu ?

      Alors ce qui se passera sur terre au siècle prochain....

      Belle journée aussi

      Supprimer
  2. Oui, elle était pourtant belle cette planète bleue, avant d'être défigurée, et transformée en poubelle... Quelle tristesse... Je suis toujours en rage lorsque je vois les gens la saccager ainsi...

    PS : le livre est arrivé... (sourire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tous notre part personnelle....
      enfin, je me dis que j'ai la mienne....
      Une fois ce constat fait.... je ne me sens pas plus avancé....
      car je me sens assez incapable de l'identifier (ma part...)

      Supprimer
  3. Malgré tout ce qui se passe, nous devons rester optimistes. Des voix s'élèvent contre le saccage de la planète. Je pense à Pierre Rabih ou à Yann Arthus Bertrand. Des expériences novatrices sont en train de se dérouler dans certains pays. Gardons espoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Optimistes.... mais réalistes aussi...
      Tant que les gouvernements des pays riches (le nôtre entre autres) ont pour Divinités : le Capitalisme effréné et la Sacro-Sainte-Croissance, dont nous sommes les adorateurs passifs à 99,8 %, les richesses resteront dans "le bon camp"... le nôtre...
      Sur ce terrain on peut rester optimiste !!

      (ce n'est pas une ironie au regard de ton commentaire, crois-le bien.... C'est juste que j'ai l'optimisme bas en ces domaines.... Hélas pour moi sans doute...)

      Supprimer
  4. J'y crois encore. Je ne sais pas comment je fais mais j'y crois encore. Qu'on va la sauver. Il y a des poches de résistance qui s'organisent, partout. "Ils" sentent que c'est la fin pour eux c'est pour ça qu'ils tentent leur va-tout avec des trucs immondes et anti-démocratiques comme leur TAFTA, TIPP et autres monstres sortis de leurs cornues ultra-libérales liberticides.Moi aussi je lis Pierre Rabbhi, la Conf', Green Peace. Même si les ordures essaient de les détruire à coup de lois débiles, par exemple l'état français qui veut empêcher toute possibilité de cultiver son jardin avec des variétés de fruits et de légumes dits anciens et donc "hors normes". Or ces normes ont déjà fait disparaître plus de la moitié des légumes consommés par nos grands-parents. Alors il y a des résistants qui font de la semence presque en douce, qui paient des amendes parce qu'ils sont hors-la-loi, mais qui continuent. C'est la souris et le mammouth tu vois, mais le petit rongeur il fait ce qu'il sait faire de mieux: il ronge la patte du mammouth. Et il finira par se casser la gueule, le mammouth, s'il y a suffisament de souris...

    Crois-y.Tout n'est pas perdu et notre planète a des ressources insoupçonnées. Elle est capable d'absorber bien plus de co² qu'on le pensait et partout on replante à fond les manettes ce qu'on a bêtement détruit. Même en Chine on a fini par comprendre que l'environnement c'est la vraie richesse et les chinois ont replanté l'an dernier des millions d'arbres! Ces Chinois si pollueurs, même chez eux ça commence à faire son chemin, c'est dire s'il y a de l'espoir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce coup là, je suis un mal-croyant !
      Je ne doute pas des richesses insoupçonnées de la planète. Je pense que nul ne peut tuer la vie dès lors qu'elle est "apparue"...
      Reste qu'elle peut prendre bien des formes....
      l'animal humain survivra-t-il à sa névrose autodestructrice ?
      On dirait que faute de réel prédateur naturel (puisque jusque là il réussit à les éliminer .. peste, choléra, sida, etc...) il a besoin de s'auto-prédater !

      Mais bon, je vais me faire un café au percolateur
      m'asseoir, et le boire tranquilou...
      et je réfléchirai à la "percolation" comme foi dans l'accès de l'humanité à la masse critique, puisqu'on nous raconte qu'on est entré dans la "phase de transition"... enfin... qu'on va bientôt y rentrer...enfin qu'on s'en rapproche ... enfin qu'elle n'est plus si loin que ça ... d'ici un bon siècle on devrait voir l'horizon des temps d'après...

      bon, je me la boucle !!

      Supprimer
    2. Allez va, viens que je te fasse une grosse bise fraternelle: ça fait toujours du bien :*

      J'ai lu un truc l'autre jour, enfin il y a quelques temps déjà (le temps et moi c'est pas le couple de l'année!) paraitrait qu'on continue à évoluer. En tant qu'espèce (de cons). Et il y a des anthropopologues qui se posent la question de savoir vers quoi? Surtout en aurons-nous le temps? Mais je trouve cela passionnant. Déjà nos gosses ont des mâchoires trop petites, en tout cas ils n'ont plus des ganaches d'australopithèques, ce qui fait que toutes leurs dents ne tiennent plus dans leur bouche et qu'on arrache à tour de bras les grosses du fond (non ce n'est pas de la discrimination anti-gros) pour que celles de devant puissent s'épanouir. A terme on devrait ressembler à la créature de Roswell. Parce que dans le même temps on a la caboche qui s'élargit! C'est "swag" comme dirait ma jeunesse. L'espèce évolue. C'est fantastique.^^

      Supprimer
    3. J'accueille la bise fraternelle avec grand plaisir, et même, soyons fous et évangéliques, je tends l'autre joue....
      ;-)
      En complément de ce que tu dis, l'homme va y contribuer à cette évolution, avec ce qu'on nomme désormais "l'homme augmenté" (performances physiques améliorées par tringleries électroniques ! performances cognitives issues des cultures de neurones améliorés ! etc...) Tes arrières petits enfants renverront Superman aux oubliettes de la préhistoire !!
      Les profs de médecine présents à notre dernier Congrès-Polios (voir mon dernier livre : je rate pas une ocase de faire ma pub !), nous disaient que nous fumes des pionniers avec nos ferrailles, bouts de bois et de cuirs, pour suppléer aux muscles bouffés pas ce délicieux virus !...
      Super génial ! Suis fier de moi, de nous, les vieux bancales : On est des "pi-o-niers" !!!!
      et même des vétérans des guerres virales !!
      D'ailleurs, on relève toujours du Ministère des Anciens Combattants pour nos "prises en charge"....
      J'adore recevoir leurs courriers, quasi signés pas le Ministre !! m'accordant le "droit à renouvellement votre grand appareillage de marche" . Putain ça en jette !
      J'veux ma Légion d'Horreur !

      Supprimer
    4. Il y a fort à parier qu'ils profitent de tout cet attirail high-tech pour encore mieux se foutre sur la courge... 'tain ça y est: c'est moi qui grisaille! ;)) Non? sans déconner, tu dépends du Sinistère des Gaules cassés? Mais pourkoidonc?

      Supprimer
    5. C'est historique.... L'appareillage pour les handis s'est surtout développé après les guerres... amputés etc.... Ça continue d'ailleurs.... suffit de voir les actions d'Handicap International à ce sujet... les enfants dont on bousille les jambes à coups de mine antipersonnel ça existe toujours....
      Ces gens, médecins de l'armée principalement, ont développé un expertise en ces domaines....
      Parait que ce serait en train de changer à coup de décisions ministérielles.... Je serais plus considéré comme ancien combattant... lors de ma prochaine demande !
      C'est la reconnaissance sans doute que mon combat pour rester debout est permanent....

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.