Accueil

jeudi 15 octobre 2015

on dirait que....

il y a aussi une consigne fondée sur le principe de 100 mots
Le thème était :
"On dirait que … mais Non"
j'ai pondu mon texte... (cot-cot)
Une amie qui a aimé, me dit que je devrais le publier sur mon blog.
Pourquoi pas…

-------------------------------------------



On dirait que ça ressemble à une déchéance, mais non, c’est pire. Passe encore la vieillesse, perdre la tête, qui n’est plus sur les épaules. Mais où est-elle ? Passe encore le nanti déchu, pris les pieds dans la magouille. Passe encore le politique, c’est son métier de déchoir une fois élu par un peuple infantile réclamant son biberon de prospérité. Mais, on n’offre rien au peuple, on l’achète à coup de promesses, et tout finit dans les poubelles de l’histoire.
Demander à vivre décemment, quelle erreur ! 
Entrez dans l’histoire par la porte de la déchéance. 
Délicieuse ironie des sans-plus-rien.


101 mots

19 commentaires:

  1. oui j'aime tes textes à 100 mots!
    Ils sont quelque peu étranges, parfois décalés. Il faut accepter de se laisser glisser sur le fil de ses mots.
    cent mots oblige à densifier ses idées... pas si facile!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est curieux la créativité....
      Ces mots surgissent comme ça, m'échappent également.
      Il me faut du recul pour apercevoir à quoi ils m'engagent....

      Supprimer
    2. oui je te comprends très bien
      C'est souvent le cas pour moi aussi quand je me laisse écrire sur mon blog des cent mots: je commence; sans savoir où je vais aboutir...

      Supprimer
  2. Quant à moi, je contrôle peut-être trop mes 100 mots, je réfléchis avant de les poser, et du coup mes mots perdent un peu de leur spontanéité. Dommage... mais je vais essayer d'y remédier.
    Alain, ton amie a bien fait de te dire de mettre tes 100 mots sur ton blog. :-)

    PS : Je lis ton livre avec délectation et je prends note de plein de choses... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content que mon livre t'apporte.... !

      C'est bien aussi la spontanéité !

      Supprimer
  3. Un exercice pas facile ! un texte étrange !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais à tous ces migrants dont on nous parle sans cesse...
      comme si c'était le "truc tendance" du moment....
      Mais qui s'intéresse vraiment à chacun d'eux.... ?
      ils sont un "phénomène d'actualité" et tant que groupe informe ....
      En attendant le suivant....
      Plus que désolant ....

      Supprimer
  4. Rien de plus stimulant que la contrainte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas faux !

      Supprimer
    2. Pierre19/10/15

      La liberté, c'est pas mal non plus...

      Supprimer
    3. Je pense que Nicole parlait de la "contrainte littéraire" ....

      Supprimer
  5. Charlotte16/10/15

    J'aime beaucoup ton texte. D'abord il est comme d'hab remarquablement bien écrit, le contenu n'est pas rigolo mais le but n'est pas de faire rire. Mais tout ce qu'on demande c'est la liberté, l'égalité et la fraternité. Vive la France, la Belgique ... L'union fait la force!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voila une devise qu'on oublie dans le culte du chacun pour soi...
      Seuls les Grands Capitalistes ont compris.... l'union est la force des exploiteurs....

      Supprimer
  6. On dirait ...mais non j'ai rien dit ! En fait pour tout dire, je commence à penser qu'il vaut mieux parfois ne rien dire, car que puis-je dire qui n' a pas été dit ? Il y'a une phrase qui ne dit pas son nom et qui dit quand même: "laisse le puits avec son couvercle" sinon tu risques de remonter des relents nauséabondes dans ce monde de malotrus, de politiciens véreux, de prophètes assassins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quelques repères personnels à ce sujet (ce qui ne veut pas dire que je les respecte en permanence...) :

      - l'adage : toute vérité n'est pas bonne à dire
      - Garder pour soi ce qu'on pressent que l'autre ne peut supporter
      - "Dites tout avec amour, surtout le difficile" (propos de mon maitre à vivre)
      - La parole libère très souvent, mais pas toujours.

      Ce qui m'interroge c'est l'inflation des bavardages incessants sur tout, rien et son contraire, dont nous sommes inondés en permanence par tsunamis successifs....
      Et j'ai ajouté ma louche en publiant un book ... encore un ! ....

      Supprimer
  7. Ça fait trois fois que je repasse et je ne trouve toujours rien à dire sur ton billet. Rien à dire d'intelligent, je veux dire...
    Mince, je suis devenue bête ! Vite, je vais regarder TF1.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "The Voice" probablement.... ?!
      ;-)
      (heu c'est sur TF1 ça non ? Je sais pas en fait.... j'ai jamais regardé....)

      Sinon sur Arte je te conseille la série documentaire en 4 épisodes "A l'école du théâtre". Passionnant !
      (encore dispo en replay)

      Supprimer
  8. Vivre décemment, c'est vivre simplement !
    Vivre sans promesse, c'est vivre dans la détresse et la peur du néant.
    Sans reconnaissance, sans amour... aucune existence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant ils sont nombreux les "sans reconnaissance"....

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.