mardi 27 octobre 2015

On est en finale !

On est en finale ! ♫ 

On est en finale ! ♫ 

On est  .. on est ... On est en finale ! ♫ 



Ce jour-là, il n'y aura plus personne…
…. Disons, ce sera comme si plus personne n'était là

Ce jour-là, tout s’éparpillera par lambeaux…
… Disons, la cervelle flottera au vent tel un vieux drapeau qui s’effiloche.

Ce jour-là, tourneront dans le brouillard des yeux, des têtes inconnues   
… Disons, la vie sera déjà éloignée.

Ce jour-là, un spécialiste se penchera au-dessus du corps
… Disons, c'est son métier d'en finir avec les finissants.

Ce jour-là, elle se tiendra en silence, en retrait, encore proche mais déjà lointaine.
… Disons, on avait pensé que ce serait ainsi.

Ce jour-là, la perception sera infime, peut-être un léger frisson au creux du bras
… Disons,  désormais il n'y aura de suite nulle part.



15 commentaires:

  1. Oui se sera la fin de la récréation ! Enfin comme aurait dit Boris Vian: je n'aurais pas crever avant d'avoir goûté à
    sa saveur ....
    Bonsoir Alain X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! La tendre douceur du dernier soupir....
      En tant que témoin je lui trouve une saveur intense...

      Supprimer
  2. il est étrange ton petit texte, Alain
    il me secoue un peu, il parle de la mort
    Non pas qu'elle m'effraie... c'est juste l'inconnu

    il est étrange et il est beau littérairement...
    avec ses répétitions qui balancent tes mots,
    les mène de plus en plus vers le centre
    là où selon tes mots la perception sera infime

    Je ne partage pas cette perception
    je pense que les perceptions seront décuplées
    à l'infini...et dans l'infini!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans l'infini et au-delà !
      (phrase culte)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Ta perception est aux antipodes des miennes à ce sujet.
      Mais toi et moi on le sait !!!
      ;-)
      De toutes façons personne ne connait ni l'après, ni le non-après....
      chacun opte pour ce qui lui convient pour vivre et mourir...

      Supprimer
    3. et que disent les grands mystiques à ce sujet? La grande Thérèse, la petite aussi d'ailleurs, Jean de la Croix?

      Supprimer
    4. Je citerai TH. d'Avila, parlant de Dieu et de Jésus :
      "Tout le mal vient du fait que nous ne comprenons pas vraiment qu’il est prêt de nous, et que nous l’imaginons loin ; et combien loin si nous allons le chercher au ciel ! […] Le ciel n’est-il pas à l’intérieur de nous-mêmes, puisque le Seigneur est en nous ? "

      Si "Ciel" il y a, il est là .... ici et maintenant, en nous, en d'autres, qui le "confessent" par foi ....
      Un quelconque "ciel" à 6 années-lumières d'ici au milieu d'une Galaxie comme on en voit au ciné ... très peu pour moi....

      Supprimer
    5. merci d'avoir pris la peine de chercher une citation qui "parle"
      Etty Hillesum écrit aussi (elle le répète sans cesse) qu'il ne faut pas chercher à l'extérieur le Dieu qui habite au creux de nous

      Supprimer
  3. J'ai rien compris, c'est grave docteur ?
    Célestine en mode " blonde "
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas grave....
      C'est désespérant ....
      (le mode blonde sied mal à ta personne....)

      Supprimer
  4. Moi je pense qu'une suite existe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien des gens pensent ça,oui....
      On verra bien... ou pas ! .....
      Penser : "rien après", densifie ma vie aujourd'hui....

      Supprimer
  5. Charlotte29/10/15

    Je me demandais au début si tu parlais foot ou rugby ! Puis me souvenant que nous sommes bientôt à la Toussaint j'ai bien compris de quoi tu causais.Moi je ne crois qu'à ce que je vois je suis un peu comme Saint Thomas.C'est vrai que c'est parfois l'enfer ici bas mais à qui la faute?Quand je me dispute avec l'aimé c'est l'enfer ,quand je l'aime c'est le paradis.Pour la suite qui vivra verra.!Pour l'instant faudrait être plus à l'écoute de ce léger frisson ...de Vie.. Je me demande parfois si on n'a pas les oreilles bouchées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le début est pour troubler les esprits des mortels !
      Oui, le paradis et l'enfer cohabitant en nous irrémédiablement...
      Il n'en existe pas "ailleurs" que là.... en notre humanité personnelle et collective qui choisit....son enfer ou son paradis.
      La responsabilité personnelle est toujours en même temps collective.
      L'actualité nous le montre chaque jour...

      En 1948, le monde, sortant de l'Horreur, avait eu un sursaut humanisant, une sorte de "plus jamais ça", que reflétait le préambule de la constitution :
      "Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité et que l'avènement d'un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l'homme."

      Depuis.... on a trouvé que c'était de la confiture pour neuneus les droits de l'homme.... (Cf les propos puants de Sarkozy sur les "droits de l'homisme" - repris dans mon dernier livre).
      Et dire que cette crapule veut encore gouverner (pardon faire périr...) la France...

      Tout acte venant de nos enfers ou nos paradis, construit ou détruit.... soi ... et plus que soi....
      Mais chutttt !! faut pas le dire....

      Supprimer
  6. Charlotte30/10/15

    Je suis entièrement d'accord avec toi .

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.