lundi 9 novembre 2015

Partir en fumée....


(un texte pour un atelier d’écriture)


Partir en fumée.


Un jour, entre sommeil et veille, entre chants et notes de frais, entre toi et moi, on décidera de cesser. Une partie de toi ira où les fumées des cheminées d’usine rappellent ces temps de hauts fourneaux de nos amours. Une partie de moi desséchée d’avoir trop attendu des heures sereines, ira se répandre sur les toits des hangars hagards.

Ce jour-là personne ne contemplera plus les failles de nos pensées appauvries de tant d’éclaboussures de cendres pulvérulentes. 
Il ne faudra pas s’étonner que soient consommées, les forêts intimes de nos Amazonies dévastées.  

Les fumeroles s’échappent déjà des cendres de nos vies.


12 commentaires:

  1. Ce n'est pas gai, mais c'est sacrément bien écrit.

    Bonne journée AlainX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le "bien écrit" ....
      Les ateliers d'écriture permettent de s'essayer à tous les genres et de développer autre chose que ses pensées personnelles et ses convictions....
      Et cela me plait bien !

      Supprimer
  2. Partir en fumée comme tout le reste d'ailleurs, mais la vie tel le phénix renaîtra toujours de ses cendres! poème élégiaque et beau. J'admire tes mots qui sont toujours chargés de vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous amoures défuntes ouvrent nos coeurs à de nouvelles étreintes ...

      Supprimer
  3. euh ça me parle un peu en ce moment, vois tu ! bien écrit c'est vrai. Tu as raison les ateliers d'écriture nous entrainent (en principe) sur de nouveaux terrains, pour ma part je n'y arrive pas trop, je tourne autour de mon cas ..... qui n'en est pourtant pas un extraordinaire, mais je n'arrive pas bien à m'envoler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On commence toujours par de petits vols, de branche en branche....
      Je ne sais si c'est ton cas bien sûr, ma remarque sera générale :
      On confond parfois atelier d'écriture et écriture thérapeutique....

      Supprimer
  4. Heureusement que tu dévoiles ici autre chose que tes pensées personnelles et tes convictions....
    Parce que dans l'état où j'étais cette semaine, j'étais incapable de seulement lire ton texte...
    Alors le commenter...
    Mais ça va mieux.
    Dis donc, on t'a déjà dit que tu écrivais bien, mais est-ce que l'on t'a dit que tu écrivais "super bien" ? ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content en tout cas que ça aille mieux....
      "super bien" ? Ce que je peux dire c'est que l'atelier que je fréquente depuis bientôt 4 ans (toutes les 3 semaines), animé par une agrégée de lettres, m'ouvre beaucoup à divers types d'écriture.
      J'ai dons repris une série de nouvelles que je retravaille ... sérieusement....
      J'y prends plaisir !
      Peut-être mon prochain livre ?
      Dans 3 ans ?

      Supprimer

  5. C'est un texte gris, presqu' aussi gris qu'une mine de crayon,
    Et qui une fois taillé, ne mine pus tant que ça
    Mais chemine aux travers de cheminées cendrées...

    Un texte gris, et très bien conduit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tout cela est bien dit !!

      Supprimer
  6. Purée...tu imagines que je lis ce texte aujourd'hui. Que j'ai encore la figure barbouillée du sang des innocents et de la fumée de leurs bourreaux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A posteriori...
      C'est saisissant en effet....
      :-(

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.