Accueil

samedi 5 décembre 2015

écriture cinématographique

Bon allez !
En cette veillée électorale, histoire de se changer les idées dans ce monde qui est un vrai film de série B, j’ai exhumé un texte d’atelier d’écriture de février 2004, dans lequel il fallait placer le max de titres de films….
J’ai placé ……  titres !
Ben non je dis pas combien, à vous de deviner….



———————

Divine mais dangereuse ! A cause d'elle j'étais vraiment à bout de souffle et me sentais à la dérive. Ce corps à corps comme chats et chiens commençait à me gonfler ! Cela devenait la confusion des genres. Il ne fallait pas me prendre pour le corniaud de service ! Je ferais mieux d'aller potasser comment se faire larguer en 10 leçons. Je vous assure que 24 heures dans la vie d'une femme il faut assumer ! Elle aurait voulu que j'assure aussi la 25° heure. Mais j'ai renoncé, je me sentais trop en décalage horaire . Et là-bas qu'elle heure est-il ? lui ai-je rétorqué. Nous n'avions rien d'un couple de stars, et en docteur folamour je faisais un coupable idéal ! 

Il faut dire que le dernier invité du diner de cons qu'elle avait concocté était un transsexuel qui jouait à la femme qui croyait être Président des Etats-Unis. Croyez-moi, ça faisait sensation pour un vendredi soir qui plus est un vendredi 13, surtout qu'il y avait aussi à table Batman, Elephant Man, Fantomas, Harry Potter, Lucie Aubrac , vous savez : la fille du Capitaine et quelques autres du même acabit. 

Alors, évidemment lorsque j'ai lancé « et si on parlait d'amour... » j'ai tout de suite perçu l'erreur d'aiguillage que je commettais. Mes chers voisins, ainsi que le bon la brute et le truand m'ont dévisagés comme si je débarquais du monde de némo tant cela leur semblait mission impossible. J'avais du leur réveiller le cinquième élément. Le diabolique docteur Mabusse n'était pas loin. L'atmosphère devint glacée comme le Grand Nord. Heureusement l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, contre toute attente cria : Il faut sauver le soldat Ryan ! C'était in extremis ! J'ai renchéri ! Allons-y pour la nuit du chasseur (à défaut des nuits fauves). Je n'avais qu'une hâte, c'est que tous ces gens sortent dehors se jouer massacre à la tronçonneuse que je puisse aller in the bedroom avec la nouvelle Eve. Mon sixième sens me disait qu'elle aurait la sexe attitude, que nous vivrions un moment de bonheur et qui sait peut-être un amour infini. Et puis sans me vanter je suis quand même un homme d'exception, c'est vrai que toutes les filles sont folles de moi. Faut me voir au lit dans les triplettes de Belleville, ou quand je leur fais le coup de la tour Monparnasse infernale, c'est vraiment stupeur et tremblements. 

Une fois tout le monde dehors, dans sa chambre avec vue, elle me fit découvrir ces plaisirs inconnus dont je rêvais tant, mais ce fut le piège fatal dans lequel je tombais. Sa manière de faire l'amour c'était les invasions barbares. J'ai hurlé pas sur la bouche ! De toutes façons j'embrasse pas murmura-t-elle cyniquement avant d'entamer une danse passion effrénée. arrête-moi si tu peux ! Je songeais : pour planer ainsi sur les ailes du désir il faut que cette fille danse avec les loups. C'est absolument fabuleux. Je ne réalisais pas dans quelle cage aux folles elle m'entraînait et bientôt je m'écroulais, atteint en plein coeur. 


Non, je n'aurais jamais du pousser la neuvième porte et chercher à percer le mystère de la chambre jaune. Je n'entendais plus que la musique de mon coeur qui peu à peu s'éteignait. Je pensais nous irons tous au paradis...

14 commentaires:

  1. Pas vraiment cinéphile pour compter le nombre de titres mais j'aime suffisamment les mots pour apprécier ton texte qui, loin du cinéma muet, me parle et fait vagabonder mon esprit bien au delà d'un écran . Suite au com que tu as laissé sur mes pages : ces visages, figures ou personnages et autres elfes que l'on rencontre dans la nature, sur un arbre, un rocher (ou une fontaine comme tu l'écris chez moi) s'appelle un ENT . Alain, je te souhaite un bon week end.
    Chinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas cinéphile, mais excellente aquarelliste !...
      ENT ? c'est l'abréviation de quelque chose ?
      Bon We aussi....
      et bon vote !

      Supprimer
  2. Moi non plus, je ne compterai pas le nombre de films, mais je les ai vus passer à tour de rôle, et j'ai adoré te lire, Alain ! Quel rythme, quelle cadence ! D'ailleurs je ne retiendrai que l'un des titres pour résumer : "A bout de souffle" ! :-)
    Bon week-end à toi. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arriver à construire un semblant d'histoire avec tant de titres.... Cela m'avait bien amusé !....
      J'étais "jeune" en ce temps là
      ;-)

      Supprimer
  3. J'en ai trouvé 65 et j'ai eu un petit orgasme (intellectuel) en arrivant au bout ... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'attendais sur ce coup là !!! ....
      Suis pas déçu !!!
      Tes orgasmes sont puissants.... ;-)
      Tu es la plus approchante.... il en manque ???? (à suivre....)

      Supprimer
  4. 46… et encore, je ne suis pas sûr pour tous :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudra relire mon cher Pierre, avec un almanach du cinéma.....
      Pour l'instant on ne peut pas dire "le compte est bon" comme dans l'émission de TV pour maisons de retraite....!!

      (je te fais un aveu.... en me relisant 10 ans après.... j'avais oublié bien des titres.... péchés à l'époque dans un listing de films en tout genre.....)

      Supprimer
  5. Pour moi, j'ai dépassé la cinquantaine et je n'ai pas atteint la soixantaine de titres. Si je comprends bien, déjà que la cinquantaine est dépassée c'est que les carottes sont déjà cuites. Ne manque plus que la vraie cuite pour ceux qui n' aiment pas Balthazar et son festin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Biblique et filmique ... Tu fais fort...
      Ce fut quand même "La grande bouffe" ....
      Mais Ferreri ne s'appelait pas Balthazar

      Supprimer
  6. Oui Alain , Ent est le sigle (en anglais ) de Eyes, Nose, Tong : yeux, nez langue . Avec çà, tu as déjà composé un visage. Chinou/Randocroqueuse t'aura appris çà, qu'elle a elle même appris d'un bloggeur/randonneur. Preuve qu'internet nous enrichit !!! A très vite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me voila enrichi.... :-)
      Merci

      Supprimer
  7. "Alain X" + cinéma. Pourquoi ça m'évoque marc dorcel??? ;)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rocco siffredi fut mon idole !!

      ;-)))

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.