Accueil

mardi 12 janvier 2016

Après 13 ans d'écriture d'AlainX.....


 2016 sera une année de changements. 
Je le pressentais depuis quelques semaines.
Ce blog  ne semble pas trouver place dans ce paysage nouveau.

Pour l'instant on va le mettre en mode PAUSE !

*

Et en tout cas merci à ceux qui furent fidèles à ce lieu, mais aussi merci à tous les êtres de passage (qui manifestement ne liront pas ces propos). Chacune et chacun avez apporté votre part qui a contribué à mes évolutions.
De cela je ne peux qu'être reconnaissant.
Si la lecture de mes billets a pu vous faire du bien, cela me réjouit.
Et mes regrets sincères à ceux que j'ai pu perturber ou choquer.

*


Le Voyageur de l’Aube  poursuit sa Route….






58 commentaires:

  1. Bonne route Alain.
    Tu vas manquer à tes lecteurs, fidèles et parfois silencieux, tu vas me manquer, mais j'ai appris à respecter les autres dans leurs désirs et leurs chemins profonds.
    Je ne redirai pas tout ce que nos échanges m'ont apporté, ni combien le passage de ton bateau magnifique a parfois perturbé le sillage de ma petite barque.
    Je ne redirai pas combien la réflexion méditative, la puissance de l'écriture, la conjugaison des âmes et les fulgurances de l'esprit sont choses rares dans la blogosphère. Je ne dirai pas non plus que je saute de joie à l'idée que tu mettes ton étendard en berne, ni combien je caresserai l'espoir furtif de le revoir flotter un jour ou l'autre. Après tout, tu as écrit pause et non arrêt.
    Mais je sais aussi qu'il existe de ma rive à ta rive un pont solide par delà le net, et qu'ainsi le lien n'est pas coupé.
    Je t'embrasse
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes propos me touchent évidemment. Je n'ai fait que relater des réalités de ma propre existence. Sans doute que le témoignage de la manière dont on peut vivre les choses à un certain niveau de soi rejoint d'autres personnes elles-mêmes en recherche.

      Je poursuis mon périple, ailleurs, d'une autre manière.
      Mon autre blog, sur des terrains qui intéressent beaucoup moins, sera témoin de cette quête là.

      Je continuerai à lire quelques blogs. Mais je serai sans doute dans la catégorie des « lecteurs silencieux».

      Supprimer
  2. Lectrice attentive, souvent silencieuse... Que ton chemin t'enmène dans des pays aux multiples couleurs, celles de ton coeur généreux.

    Merci d'avoir partagé tes pensées, tes coups de gueules, merci pour les petites graines toujours bienveillantes que tu as semées dans mon espace.

    Et à bientôt.. si ta pause n'est qu'une pause.

    Sourires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un plaisir de fréquenter ton blog. Il a le goût de l'authentique.
      J'aimais y déposer çà et là quelques mots. Qu'ils furent quelques graines me réjouis…

      Supprimer
  3. « Pour l'instant on va le mettre en mode PAUSE ! » Pour l'instant, je retiens ces mots. Je sais, c'est un peu égoïste, mais lorsque les gens que j'apprécie s'éloignent, cela me fait toujours un peu mal. Mais je sais aussi qu'il faut respecter l'envie et le choix de chacun. Je sais aussi où te joindre ailleurs, le lien n'est donc pas rompu. Ce lien, j'y tiens, car il m'aide, notamment par rapport à ce que je vis avec mon petit-fils. Tu as toujours eu les mots justes, les mots qu'il fallait, et je t'en remercie.
    Prends soin de toi, Alain. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que tu as relaté la problématique de ton petit-fils avec beaucoup de justesse et d'amour. Je me suis toujours senti proche de toi, de lui, de votre famille. Je sais ce que sont ce genre d'épreuves…
      Je sais aussi que la vie triomphe de tout.
      Ce sont pas des propos « en l'air », ou pour rassurer.
      Je pense juste que c'est une vérité que je crois universelle, mais que parfois on ne distingue pas ou plus.

      Oui : PAUSE....
      Parce que, euthanasie AlainX… je ne le sens pas encore !
      ;-)

      Supprimer
  4. Pause tu as dit pause....J'aime venir te lire et même discrète, je venais régulièrement...Je respecte ton choix mais cela me fais toujours de la peine lorsque "mes amis blogueurs" arrêtent...A bientôt alors Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a en moi une admiration pour toi et ton parcours de vie. C'est peut-être l'occasion de te le dire !
      À bientôt sans doute…

      Supprimer
  5. Ce n'est pas la première fois que tu songes à t’arrêter... mais chaque fois ta machine des mots a redémarré...
    Ici je sais que tu ne souhaites plus continuer, et je respecte cette décision: on sent bien quand une page se tourne... tu as donné le meilleur de toi-^même pendant toutes ces années! (même si ton intention n'était pas de "donner" comme telle, c'était cela qui se passait: je me souviendrai toujours de la façon dont j'ai été scotchée devant les billets que j'ai découvert au tout début de mes promenades dans le monde des blogs, qui ont suscité l'ouverture du mien. Merci pour cela!
    J'aime que tu continues sur le chemin du Voyageur, ce chemin me parle de plus en plus, ouvre mon coeur... merci de continuer là-bas
    Et pour le reste, on reste en contact...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais bien, chère Coumarine, que l'amitié qui nous lie est bien au-delà de ce blog…
      Et de mon coté je n'oublie pas tout ce que tu m'as apporté depuis que l'on se côtoie, tout ce que j'ai reçu quant à la manière d'améliorer mon écriture, et que sans toi il n'est pas certain que j'aurais pu accoucher de mes bouquins !…
      Quoi qu'il en soit à bientôt sur « le voyageur»…

      Supprimer
  6. Je respecte ton choix, pourtant je me nourrissais bien à lire tes articles même si je ne comprenais pas toujours tout, et puis j'aimais bien tes petits mots sur les miens.... J'espère que tu reviendras.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve cela super bien de continuer à lire quelqu'un dont on ne comprend pas toujours tout… d'autant plus qu'il est vrai que je suis parfois un peu compliqué et obscure…
      Promis, juré, dans une autre vie je ferai mieux!…

      Oui, il y a quelques chances que je revienne… mais pas tout de suite probablement

      Supprimer
  7. Pfffffffffffffff! Fait chier :( Il ne reste plus beaucoup de pièces dans ma maison de vacances, celle où je visite mes amis. Je n'aime pas fermer les volets ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va dire que les volets restent entrouverts…
      ;-)

      Supprimer
  8. Il me semble aussi, comme Coumarine, que tu as déjà arrêté il y a quelques temps. La lassitude, l'impression d'écrire dans le vide,et peut-être après une pause l'envie d'écrire reviendra-t-elle. Quelle que soit la suite, je te souhaite beaucoup de sérénité et d'amour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tellement l'envie d'écrire qui disparaît.
      C'est plutôt l' envie de tenir ce blog…
      Parce que j'ai deux autres bouquins sur le feu !…

      Et un grand merci pour tes souhaits.
      Je forme le vœu qu'il en soit de même pour toi.

      Supprimer

  9. Merci à toi pour tes éclairages, des notes teintées d'humour. J'ai de la peine. En même temps, je sais que tu ne demeures pas très loin, et qu'en fait tu demeures tout court.
    Bon voyage, bonne route. La photo est juste magnifique.
    Je te serre tout fort contre mon coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup El Linda.
      Je continuerai à lire chez toi. C'est beau et profonds ce que tu écris.
      Cela m'interpelle parfois plus que tu ne pourrais le croire.
      Avec mon affection.

      Supprimer
  10. « Ce blog ne semble pas trouver place dans ce paysage nouveau. » Oh, comme cette phrase me parle ! Me sentant dans la même situation, m'en voilà presque rassuré :)

    Une pause sur un air de fin ? Ce n'est pas la première fois que tu prends de la distance, et je ne peux que te comprendre. Bah, nous verrons bien.

    J'en profite pour te dire que tu fais partie des rares (de plus en plus rares…) blogs que je lis très régulièrement.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi et moi nous sommes de vieux compagnons de route blogosphèrienne, avec nos rapprochements et nos divergences… c'est ce qui en fait la richesse à mes yeux.

      Il y a certainement des pauses salutaires.
      J'avais ce sentiment de finir pas faire du remplissage… ou de me répéter…
      Alors… peut-être que j'attends un nouveau soleil intérieur d'inspirations nouvelles… !
      Avec mon amitié.

      Supprimer
  11. Je voulais prendre le temps d’un salut amical.
    Devenu silencieux sans crier gare, emporté dans un grand chambardement personnel, je n’en suis pas moins resté lecteur.
    Je l’ai déjà écrit, c’est en 2008 que je découvre ton blog par hasard. Petit à petit j’ai osé des commentaires, puis osé la création d’un blog, je m’étais jeté dans l’écriture comme j’aurais jeté une bouteille à la mer…
    Tu m’as incité à la réflexion, à la création, tu m’as incité à oser, je suis même devenu marathonien, c’est pour dire !
    Bref, mon salut se doublera de remerciements…
    Je suis persuadé que tu mettras cette pause à profit, à bientôt…

    PS : l’histoire d’un certain Alain qui s’exile sur la Lune, c’était de la blague hein !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manuel !!
      Le revenant à épisodes !!
      Bien sur que je n'ai pas oublié, ni tes message, ni ton blog, et encore moins tes petits délires sur le marathon d'écriture ! .... J'en ai encore le sourire aux lèvres.

      J'espère que le grand chamboulement que tu évoques aura eu des retombées positives pour toi en termes de joie de vivre et de bonheur et d'accomplissement…

      À ce propos : il y a un nouveau marathon du 22 au 27 janvier !
      Donc, à bientôt peut-être…

      Supprimer
    2. Manuel21/1/16

      Je me laisserais bien tenter par un nouveau marathon....
      Tu remets un lien pour l'inscription ?

      Supprimer
  12. Anonyme13/1/16

    Je fais partie des lecteurs silencieux qui aimaient vous lire.
    Bonne route à vous.
    MM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos souhaits… cher anonyme !....

      Supprimer
  13. C'est toujours triste de voir, pour un arrêt et même pour une pause, quelqu'un pour qui on a une admiration, pour ses écrits, ses réflexions "saines"(je voulais dire objectives, cohérentes, pertinentes) même si on ne les commente pas forcement. Pour te faire un aveu AlainX, tes commentaires chez moi ont toujours eu ce goût d'intelligence mêlé à de la sympathie et de la gentillesse. On peut ne pas en être tout à fait d'accord avec toi, mais tes mots ont cette rectitude dans le respect d'être posés avec bienveillance et amitié.Au revoir l'ami qui m'a fait connaître Célestine qui elle aussi par son amour des mots et de l'amitié a su nous tenir et retenir longtemps ensemble,avec son grand engouement pour le partage, l'échange et Dieu sait combien de sujets ont été abordés et qui nous ont fait nous connaître mieux.( Tu vois AlainX, on ne peut pas parler de toi, et de beaucoup d'autres de nos amis(es) et ne pas faire un signe à cette Céleste qui a su nous faire pendant longtemps remuer nos méninges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu trop d'éloges tout ça ! non ?
      J'en perçois toutefois la sincérité.
      Tu as l'art de souligner les divergences sans en faire des sujets d'oppositionz, de discussions stériles.
      C'est une richesse chez toi. Je l'admire beaucoup, étant donné ma tendance parfois à verser dans la polémique, j'allais presque dire par plaisir de croiser le fer. Et après je vais reprocher ça aux politiciens !…

      Je n'avais pas réalisé que je t'avais fait connaître Célestine. Je ne sais pourquoi, je pensais plutôt l'inverse…
      Mais qui ne connaît pas Célestine !
      ;-)

      Supprimer
    2. Plein de gens ne me connaissent pas...Et même certains de ceux qui croient me connaître ^^!
      Merci quand même à Bizak qui ne sait pas faire modeste dans ses éloges...Du coup j'en suis presqu'un peu gênée...

      Supprimer
    3. Ce sont des éloges sincères, quand ils méritent d'être dit. Je ne me prive pas, sachant l'importance des mots sur chacun de nous, de dire ceux qui valent d'être dit. AlainX et Célestine: Vos échanges sont parfois ardus, mais ils se terminent toujours dans la convenance et la délicatesse;et ça j'aime. Vous n'avez pas à en être gênés.Comme on dit: n'ayons pas peur des mots!

      Supprimer
    4. @ Célestine : Amusant : ce WE je disais exactement ça à une personne au tél (qui me côtoie depuis des années) : Tu crois me connaitre, mais ta perception est excessivement partielle....

      @ Bizak : Je ne doute pas un seul instant de ta sincérité. Tout échange sincère comporte une forme de combat, (j'ai déjà développé cela dans passé ici). Mais s'il débouche sur la guerre plutôt que sur le traité de paix.... c'est évidemment pas top !!! ....

      Supprimer
  14. Charlotte13/1/16

    Je suis bien triste que tu mettes ton blog en pause.Pour combien de temps? J'aime tellement tout ce que tu écris.Heureusement qu'il y a "Le Voyageur de l'Aube". D'ailleurs je vais le rejoindre là tout de suite.Prends bien soin de toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour combien de temps ?
      Alors là ! Mystère et boule de gomme !
      Je ne le sais pas moi-même…

      Ne sois pas triste… je ne suis pas non plus encore à 6 pieds sous terre…
      ;-)

      Et rendez-vous ailleurs…

      Supprimer
  15. AlainX, tu ne me connais pas beaucoup, mais j'aime venir lire tes mots... je veux te dire Merci, et je comprends que tu désires une pause : je fais un peu de même dans mes lectures, venant irrégulièrement retrouver mes "blogamis". Tes posts, je peux relire certains d'entre eux qui ont été importants pour moi, de mème que certains des articles sur les 2 livres que j'aime parcourir de temps en temps. C'est cela vivre, on évolue et on s'enrichit, on n'est pas esclave de ce qu'on a aimé faire pendant des années... Tu es quelqu'un dont je n'oublie pas l'humanité, la sincérité et le courage... et je sais que tu passeras bien de temps en temps la tête par la porte ouverte ! Je t'embrasse très .... affectueusement, en fait ! Suzanne Paliard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça alors ! Je te découvre, je vois que je fus mentionné comme "lien" sur un de tes blogs....
      Je découvre tes oeuvres ! Que c'est beau ! Tout ce que j'aime !....
      Il y a de la puissance dans ce que tu sors de toi sur des toiles.... de la lumière et de la sensibilité.... C'est "prenant" enfin cela m'a pris ....
      Je continuerai d'aller à ta découverte.
      Moi aussi je t'embrasse.
      Merci.

      Supprimer
  16. Bonne route donc et je viendrai faire un peek a boo de temps à autre sur ton autre blog alors... Oui parfois il est bon d'abandonner les choses avant qu'elles nous abandonnent. Mais tant que tu restes à portée de "toucher" sur l'autre blog... je ne peux que te souhaiter bonne chance et me souhaiter que tu ne "disparaisse" pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est ça .... "... avant qu'elle nous abandonnent"
      Non je ne disparaitrais pas. C'est autre chose désormais....
      Merci de visiter "l'autre voyageur..."

      Supprimer
  17. Elisanne17/1/16

    Bonne route, tu restes dans mes pensées, tu as été pour moi un compagnon discret et fidèle depuis plus de de douze ans.
    Avec toute mon amitié!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est des silences qui parlent.... Entre toi et moi, il y a de ça ....
      Depuis 12 ans ? Mince... Ce sentiment de nos premiers échanges, comme si c'était hier.....

      Merci de ton amitié, tu as la mienne....

      Supprimer
  18. Si tu as deux bouquins sur le feu, alors ils sont plus importants.
    Et puis j'ai tant de retards de lecture ici, de quoi attendre patiemment que la pause soit terminée. Ou que les livres soient écrits.
    La lampe reste allumée ici je crois. Tout comme dans ma bibliothèque.
    Et puis le monde est si petit. En cliquant sur un lien déposé sur cette note, je découvre quelqu'un habitant à un kilomètre de chez moi. :)
    Je te souhaite de continuer à avancer vers la lumière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours lire les deux bouquins précédents.... si ce n'est déjà fait ! *sourire*

      J'aime beaucoup cette lampe allumée que tu évoques, cela me parle des veilleurs..... C'est si important de veiller....

      Supprimer
  19. Oh bon sang...j'ai perdu une vieille amie du net il y a peu, je suis la tête toute saisie par la mort, le froid, le gris, ce monde qui va si mal et voilà qu'une des rares personnes avec laquelle j'aime échanger tire sa révérence. Je comprends les révolutions/évolution nécessaires au demeurant que l'on fait sur soi-même, c'est très sain je trouve, donc je comprends tout à fait que tu veuilles t'essayer à d'autres voies. Tu restes par là? Pas loin? C'est où, où tu vas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne suis pas loin...
      Il y a toujours mon mail....
      Et mon autre blog "Le Voyageur de l'Aube"....

      Et mes livres !!!

      Les voyageurs finissent parfois par revenir à leur port d'attache !!
      Mais la croisière prend parfois un bon moment.....

      Supprimer
  20. Belle croisière au fil de la vie .... Même si je n'étais pas toujours sur le même diapason, j'aimais venir de temps en temps sur votre chemin éclairer ma lanterne ..... Je me lève aussi à l'aube ......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je suis d'accord sur le diapason !....
      De la richesse des diversités de perceptions....
      Merci d'être passé ça et là du coté de ma lanterne...
      Et bonne suite pour toi...

      Supprimer
  21. J'ai croisé ton blog et j'appréciai te rendre visite même si certains de tes écrits ne correspondaient pas à mes aspirations. Mais je trouve de l'intérêt à rencontrer des différences et même si après lecture je préférais ne pas laisser de commentaire, j'aimais y revenir.
    Puisque tu as deux livres en préparation d'après ce que je crois comprendre, j'imagine bien que ton plaisir d'écrire est hors sujet du fait d'arrêter ce blog. Tant mieux.
    Voyage agréablement sur les lignes de tes livres en attendant de revenir peut-être ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que je pourrais signer ton premier paragraphe ! .... ;)
      En effet l'inspiration ne m'a pas quittée, bien au contraire. J'ai même sans doute plus écrit ces derniers temps que depuis quelques mois....
      Reviendrai-je visiter les blogs et reprendre le mien ? Sans doute un jour,dans quelques temps....
      Merci d'avoir été une navigante dans mes eaux territoriales.... :))

      Supprimer
  22. Mais c'est ben vrai...ça?
    Etrange ce lien blogeste quand on y rencontre des gens d'une telle qualité!
    Alors Alainx, un tout grand MERCI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'être venue me lire....
      Je continue mon aventure de vie autrement, sur l'internet aussi (autre blog) et dans ma vie "en live"....

      Supprimer
  23. Tu me manques
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours m'écrire chère Céleste ....

      Je ne me suis pas évaporé ! ....
      :-)

      Supprimer
  24. HélèneM23/2/16

    Ma vie a rencontré brutalement le bonheur ;) et je le savoure, loin des blogs , émerveillée que ça soit possible et tel que je l'espérais.

    Que 2016 et ta propre route soient aussi illuminés que sur cette superbe photo d'un jour naissant...

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme cela me réjouit pour toi ce que je viens de lire… avoir rencontré le bonheur, être comblé, que demander de mieux…
      Tu avais fermé ton blog, je ne m'étais pas résolu à le supprimer de ma liste.
      À présent je suis heureux de te savoir heureuse…
      belle et longue route à toi ...
      Qui sais… peut-être un jour reviendras-tu partager les fruits de ce bonheur-là…

      Supprimer
    2. HélèneM10/3/16

      Merci...
      Je ne sais plus qui a dit que les gens heureux n'ont pas d'histoire... C'est un peu ça. Plus du tout envie d'écrire mais de vivre chaque seconde à 100% tout simplement...
      Rencontrer son double à 57 ans et même sentiment pour lui qui en a 10 de plus, c'est assez fou et invraisemblable pour qu'on s'en émerveille chaque jour , l'autre morceau du puzzle existait et on l'espérait mais n'y croyait plus. Et pourtant voilà :)
      Le bonheur fait peur, il faut apprivoiser la peur de le perdre quand on a tant galéré toutes ces années. C'est sans doute le plus dur à intégrer dans le bouleversement total . Qu'"On" nous laisse le temps de le savourer...

      Belle route aussi et des bises

      Supprimer
    3. La vie se montre généreuse avec ceux qui s'aiment. Il suffit juste de prendre soin de la relation. Et quand on a une petite et même déjà une grande expérience de vie, voici venir le temps des bénéfices de l'histoire.
      La peur de perdre ? Oui… je crois qu'elle est une composante, peut-être même quelque peu nécessaire, comme pour pouvoir savourer d'autant plus l'intensité de l'instant. Comme tu le dis : « s'en émerveiller chaque jour ». si on avait l'absolue certitude que la perte ne peut jamais être au rendez-vous, alors, il y aurait-il encore un bonheur possible ? Pas si sûr…
      Savourez et savourez encore, c'est de l'éternité...

      Supprimer
    4. HélèneM11/3/16

      Superbes paroles si justes... Effectivement j'ai pleinement conscience, même si regret que si tard, que je n'aurais jamais pu vivre ça avant, je n'étais pas prête, pire , je ne l'aurai sans doute jamais vu lui tel qu'il était, déjà qu'il a fallu un miracle des circonstances pour nous forcer la main, enfin à moi surtout, et je ne l'aurais pas apprécié comme je le fais ... Les bénéfices de l'histoire comme tu dis ...

      Savoir lâcher ce qu'on voudrait, s'en remettre à la Vie pour qu'elle amène le meilleur pour soi , et le voir ... Trois composantes pour lesquelles il m'a fallu tout ce temps pour le comprendre , le ressentir au plus profond. Ca faisait un moment que je disais à la Vie : je suis incapable de savoir moi visiblement alors amenez moi Le meilleur pour moi ...

      Mais j'avais oublié qu'il y avait encore à le voir et comprendre tant cela peut être éloigné des critères qu'on a en soi, fameux critères qui ont conduit aux échecs passés mais qu'importe , la mule est dure à l'accepter :)))

      Mais après... Reste plus qu'à s'émerveiller de voir que l'autre morceau du puzzle qui s'imbrique parfaitement existait et réaliser à quel point la cristallisation dans ce qu'on croit être soi peut conduire à l'aveuglement...

      Et accepter ses peurs. Mais quand elles sont des deux côtés, dites et respectées, accueillies avec patience, c'est plus facile. Quand l'un tombe, l'autre est là avec ses bras... :)

      Supprimer
  25. elisanne27/10/16

    Je souhaite juste que cette croisière te mène là où tu en as envie, parfois une escale, qui sait, pour nous dire que le monde est beau . En tous les cas je serai présente aux escales et en pensées.
    Merci Alain pour tous nos échanges durant ces nombreuses années.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais depuis je suis revenu !
      ;-)

      Supprimer
  26. elisanne27/10/16

    je viens de m'apercevoir que cela était un billet ancien ! Ouf, le paquebot est arrivé à bon port...

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.