Accueil

mardi 20 septembre 2016

Quand Google modélise nos esprits…

Sur un blog, je lis la litanie bien connue de tout ce qui ne va pas sur cette planète de merde, avec des «  vrais chiffres du réel vrai de la Vérité »  - et donc totalement incontestables - que des savants experts ont collectés au terme d’une vie de labeur harassant pour les compiler de manière à nous culpabiliser à mort d’être responsables de cette gabegie planétaire. Car bien entendu, ces experts ne sont personnellement responsables de rien dans tout ça. Ce sont des observateurs, qui, probablement nous regardent depuis une planète lointaine, belle, propre et écologique en diable. 
 A mort, disais-je, car  on se demande pourquoi on y reste sur cette Terre expertisée par les Professeurs Nimbus de toutes indisciplines. Parce, franchement, mieux vaudrait se suicider en espérant enfin le Paradis Terrestre et la compassion du Grand Saint-Pierre, nous pardonnant  d’avoir mis fin à nos jours, alors que c’est interdit par la Loi Divine: Cf page 5.962 du Tome IV.
Et donc nous irons tous au Paradis (avec Vanessa), comme le prophète Polnareff  nous l’a promis.

Moi, vous ne connaissez, je suis pas du genre à apprécier qu’on me prenne pour un con. J’ai donc eu l’idée, aussi sotte que grenue, d’aller à la recherche des éléments montrant que depuis quelques siècles, tout ce qu’on reproche aujourd’hui d’exister, avait quand même quelque peu amélioré les conditions de vie de l’homo sapiens. J’avais le vague sentiment - à titre de simple exemple - que mieux vaut bénéficier de la médecine actuelle, que celle du temps de Molière (le poumon vous dis-je ! le poumon !) 

Naïvement j’ai consulté monsieur Google, qui en connait un rayon de bibliothèque de la vie sous toute ses formes. J’a donc tapé :
« amélioration des conditions de vie »
Et bien, la très grande majorité des sites auxquels on me renvoie concernent … la dégradation des dites conditions…
Les « études-choc » des zéconomites-je-sais-tout, démontrent STATISTIQUES À L’APPUI que : « c’était bien mieux avant » … avant quoi ? heu …. mystère…. 
On vous dit « avant » ! : c’est clair non !!

Glané au hasard concernant cette amélioration :
- 1 milliard de personnes sur terre n’ont tout simplement pas de toilettes
(ça nous en fait quand même 6,5 milliards qui chient aux bons endroits…)

- Près de 375 000 tonnes de matières fécales sont déposées dans la nature. 
(faut arrêter de déféquer dans les sous-bois quand on a la colique en rando !)

Un seul gramme contient jusqu’à 10 000 virus dont la poliomyélite et un million de bactéries responsables de la dysentrie, de la diarrhée ou du choléra.
(Oui bon moi je m’en tape : la polio ! Je l’ai déja ! nananèèèreuuu !!)

-  La France compte entre 4,9 et 8,5 millions de pauvres. Entre 2004 et 2013, le nombre de personnes concernées a augmenté d’un million au seuil à 50 % du revenu médian, principalement sous l’effet de la progression du chômage.
(Entre 4,9 et 8,5 ?? Faudrait recompter à mon avis, parce là, la marge d’approximation est impressionnante. Nimbus aurait-il égaré sa calculette ? - Les pauvres sont priés de se présenter au point de comptage le plus proche).

J’ai même trouvé un « cours de géographie » pour les collégiens proposant la la question suivante :
-Problématique : Comment les sociétés humaines peuvent-elles améliorer leurs conditions de vie et subvenir à leurs besoins sans compromettre la satisfaction des besoins des générations futures ?

Intéressant non ?
Sauf que les  SEULES pistes de travail proposées sont :

Plan : Pour répondre à cette question, il faut aborder la situation à travers trois questions
I. Quelles sont les inégalités de développement à travers le monde ?
2. Quelles sont les inégalités à l’échelle nationale ?
3. Quelles sont les inégalités à l’échelle régionale ?

On sait qu’il y a des profs déprimés dans l’EducNat, mais celui-là il devrait prendre un congé maladie et … essayer le gaz ? (comme lui aurait conseillé Coluche)

Parce que :  question regard sur des PISTES DE SOLUTIONS…. nada ! Que kouic ! Zéro ! oualou !

Etc… Etc… Etc… Etc…  je pourrais en remplir des pages….

Je rappelle que je cherchais « CE QUI S’EST AMÉLIORÉ !!! »

Autrement dit, dès que vous cherchez ce qui progresse dans le monde, ce qui avance vers un « mieux » Google vont démontre, sites de référence googlesques à l’appui, que RIEN ne va bien, et certainement pas mieux, nulle part !!

Google et autres du même tonneau, nous formatent la tête, dans le sens du pire. Et on s’étonne que tout le monde finit par être prêt à se ruer dans les bras du premier -de la première - politicardeuse qui promet le bonheur en barres énergétiques chez Auchan et Leclerc, dès qu’on se retrouvera « entre bons français » uniquement.


Alors bon !
Qu’on me comprenne bien, Je suis bien conscient des problèmes difficiles, des impasses de nos sociétés, des errements, des souffrances des êtres, des miennes,  de la pauvreté, et tous les maux de la terre. Je ne suis pas un optimiste enfariné, un dégoulinant de bons sentiments qui résolvent tout, un hurluberlu utopisé,  et tout ce que vous voudrez ; Je n’attends pas un quelconque Messie, un Zhomme providentiel,  comme on cherche une pissotière parce que ça urge ! 

Mais dans même, s’il n’y a pas une fenêtre de clarté, un cap possible, une espérance rationnelle, un constat d’une trajectoire qui nous a conduit des frontières de l’animalité à l’humanisation en marche irréversible vers, …   si possible un mieux…. alors il faudrait en terminer avec l’Aventure sur cette petite planète dérisoire dans l’immensité des Univers…

———————

Et pour compléter notre avenir merveilleux, une petite citation sympathiquement effrayante de cet excellent analyste des nouvelles technologies : Evgény Morozov (son book : « pour tout résoudre cliquez ici ») :
« Le projet de Google est de créer un guidage existentiel, une sorte de GPS existentiel, qui nous dira comment manger, dormir, travailler. Nous serons sanctionnés en cas d’incartade. Le jour ou la GoogleCar sera en service, vous vous rendrez d’un point à un autre comme le souhaite le logiciel régulateur. Adieu la flânerie… Et si vous sortez du chemin optimisé que l’on vous a tracé, votre employeur et votre femme le sauront. »
 (in Philo magazine)




22 commentaires:

  1. Mais qu'est que ça va être dans les années à venir !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. … "et nous nous serons morts mon frère !"…

      Supprimer
  2. kakushiken20/9/16

    N'est-ce pas simplement une question de "point de vue" : macrocosme contre microcosme ?
    Il est vrai que lorsqu'on prend un fusil chargé dans le mauvais sens, ca peut être destructeur...
    Une question de point de vue je vous dit, c'est la théorie du "verre à moitié vide ou moitié plein..."
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que l'on peut opposer macrocosme et microcosme ?
      Ne sont-ils pas nécessairement imbriqués ?
      Quand une jeune adolescente s'achète un T-shirt à deux euros à Kiabi, coloré et décoré… parce qu'il fait beau… est-ce que maman qui a payé les deux euros, et qui a un bon salaire, doit systématiquement éviter de penser qu'il a été fabriqué là-bas où on exploite une main-d'œuvre d'adolescentes à peine payées ?
      C'est si peu cher ! Pourquoi s'en passer !…
      une vie à moitié pleine… une vie à moitié vide…

      Supprimer
    2. kakushiken21/9/16

      AlainX,
      Sur la même idée, le fait de payer ces deux euros pour un tee-shirt élève le niveau de vie dudit pays. Il suffit de regarder la Chine en 2e position mondiale en économie et le niveau de vie des citoyens progresser...
      ;-)

      Supprimer
  3. J'ai cliqué "qu'est-ce qui va bien dans le monde ? " et je suis tombée sur ça.
    Mais c'était sur Qwant. Le moteur de recherche éthique... <3
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pssst, Célestine : regarde un peu le lien de que je proposais en fin de mon billet du 16 avril dernier :

      http://alteretego.canalblog.com/archives/2016/03/17/33524054.html
      Convergence...


      À part ça j'ai trouvé un autre moteur éthique, aujourd'hui : http://www.lilo.org/fr/

      Supprimer
    2. Lillo me semble une grosse arnaque d'une start-up avidadollar.....
      suis-je trop suspicieux ?
      Trop d'expérience peut-être du monde merveilleux des "affaires".....

      Supprimer
    3. @ Celestine
      Ce n'est pas l'objet de mon propos....
      Google mène le "monde nouveau" promis par la Finance...
      Son moteur de recherche n'est qu'une vitrine de ses activités....
      Google, en moins de 10 ans, contrôle ou détient pas loin de 200 grosses sociétés dans le monde pour des millions et des millions de dollars..... ( la plupart américaines, mais cela suivra ailleurs…)

      quand on connaît la puissance financière de Google, il ne faudra pas cinq ans pour qu'on arrive à 400 sociétés… et même plus probablement…
      Elles sont toutes orientées sur la domination d'internet, des smartphones, de la pub, des robots et en gros de la colonisation des cerveaux.... ( que nous pensions tous américain....) et de l'uniformisation sociale.... (que l'on sépare clairement les riches des pauvres, les "blancs" des autres, etc....)

      Le Parlement européen a voté en 2014 une loi antitrust visant au démantèlement de Google.
      Super ! Sauf que… il n'y a aucune contrainte… c'est seulement un vœu pieux… autrement dit voter ça ou rien c'est pareil… et d'ailleurs rien n'a strictement changé sur le terrain…

      Citer une autre moteur confidentiel, ne résout pas la question...
      mieux vaut regarder les choses en face…
      Mais heureusement tout va bientôt changer :
      Bismuth, le petit coq gaulois, va arriver au pouvoir !
      par Toutatis… la France est sauvée !

      Supprimer
    4. Ah mince, oui, j'ai complètement fait un contresens sur l'objet de ton propos...
      n'empêche...Qwant est confidentiel tant qu'on ne l'utilisera pas.
      J'ai une amie qui dit: tant qu'on ne "sait pas" ce n'est pas grave. Mais une fois qu'on "sait", il en va de notre conscience. C'est comme cela que j'ai, par exemple, banni loréal et nestlé de mon panier de ménagère.
      Bisous tout doux
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. J'ai l'impression que nos réflexions du moment se recoupent, mon cher Alainx :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Mon cher Pierre… que veux-tu… les grands esprits…
      ;-)

      Supprimer
  5. Excellent niveau de réflexion, Alain...
    Effectivement on nous oriente dans notre vie, tendant au contrôle à la big brother, ne nous informant que de ce dont il faudrait l'être... Le grand manitou Google !!
    C'est à nous de lutter et d'ouvrir nos yeux sur ce que nous voulons réellement voir... pas gober les yeux fermés !!
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'internet a d'excellents cotés pour accéder à des connaissances facilement ....
      Mais c'est aussi une grosse machinerie de désinformation....
      J'ignore si on apprend à s'en servir "objectivement/valablement" dans les écoles... probablement que non....
      bien dommage !

      Supprimer
  6. Anonyme21/9/16

    Bonsoir, tu connais le parti pirate ??

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve aussi que les scientifiques sont les raconteurs d'histoires à dormir debout en pissant de peur :) ... On ne nous parle en effet que d'une chute libre sur un toboggan qui nous conduit en ligne droite dans une fosse à purin.

    Et la pension? Et les congés payés? Et le cancer ou les maladies cardiaques qui ne sont plus forcément une sentence de mort? Et les prothèses, quand même plus belles que la jambe de bois ou le crochet du capitaine crochet? Et le cinéma? Et la télé qui apporte le monde à domicile (Dieu que mon père a pu aimer les documentaires à la TV!). Et le confort dans les maisons? Et, et, et, et...

    Allez, moi le marchand de sable ne passe qu'avec de belles images à me sussurer à l'oreille. Pour le reste, quoi qu'on fasse, je mourrai comme tout le monde et je ne vais pas vivre en le craignant puisque ça ne changera rien... Et puis... Who wants to live for ever?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui ! Il y aura toujours des partisans et des amoureux du déclin !
      Finalement ce n'est pas d'aujourd'hui.
      Cela me rappelle cette brave petite vieille ridée comme une pomme à cidre et le dos courbé depuis longtemps, sans doute par excès d'optimisme ! À qui je disais :
      — Il fait beau aujourd'hui !
      Et j'eus droit à cette réponse à vous donner un moral d'acier :
      — Ça va pas durer !

      Supprimer
  8. J'ai bien aimé ton article, j'ai même souri à certains passages... Gougele n'a évidemment pas pour vocation de faire dans la nuance ni d'analyser ce qui va mieux et moins bien chez nous (du fait du nouvel ordre économique mondial) ou chez les autres... Pour internet, je crois que les écoles font de leur mieux... Reste à voir ce que les ados en font aussi (avec tous leurs réseaux sociaux y compris des réseaux dont on n'a pas idée!)
    Et puis, on confond trop souvent l'évolution individuelle avec le contexte. C'est vrai que je suis parfois nostalgique d'un certain passé, (personnellement), mais c'est surtout imagé, littéraire, comment expliquer ça ? Tout n'était pas plus facile, mais les difficultés n'étaient pas pour nous - à part les défis scolaires - elles étaient pour nos parents. Ceci dit, les avancées sociales dont on a bénéficié sont quand même en danger...

    En même temps, je suis émerveillée quand je vois un de mes neveux se décarcasser en militant de la bonne manière (selon moi). Il fait mon admiration, moi qui suis restée une révolutionnaire en chambre (ou en écrits) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime assez ce que tu dis sur la nostalgie du passé fondé sur l'imagé et le littéraire. Ce sont des vues de l'esprit et ce concept du « paradis perdu » qui habite l'esprit et parfois une partie du cœur de l'humain.
      Les confitures « bonne maman » et autre « recettes à l'ancienne » font les délices des publicitaires…
      Mais une observation un peu plus objective du réel ne cesse de montrer la montée en humanisation, avec évidemment des soubresauts constants, mais la courbe demeure ascendante.
      Je vois moi aussi beaucoup de jeunes engagés « de la bonne manière » comme tu dis. Ils sont les porteurs d'avenir. C'est donc réjouissant… pour eux… car pour nous… les carottes seront bientôt cuites ! :-))

      Supprimer
  9. Bonjour AlainX,

    Ta démarche est intéressante, surtout sur un marché économique où l'on tente de personnaliser l'information à partir des données recueillies de chaque internaute, selon ses habitudes de surf par exemple. La technologie informatique permet des merveilles de flicage divers et varié à ce niveau. Google ajoute une dimension de recensement des habitudes encore plus poussée, et je n'y vois pas qu'une démarche commerciale.

    Je n'ai pas encore creusé le cas duckduck go, un moteur de recherche qui dit ne pas espionner le surf des utilisateurs. Par rapport au résultat de tes recherches, est-ce que celui de https://duckduckgo.com/?q=am%C3%A9lioration+des+conditions+de+vie&t=h_&ia=web te semble plus pertinent ?

    [hors-sujet]
    "(Oui bon moi je m’en tape : la polio ! Je l’ai déja ! nananèèèreuuu !!)"
    :-D C'est si rare une auto-dérision poussée à ce niveau... j'avais beaucoup apprécié le "plus cancéreux que moi, tumeur" de Desproges. Au-delà du jeu de mots savoureusement féroce dans le contexte où il l'a sortie, on sait que certains peuvent se permettre de rire de tout, car ils rient... de tout, d'eux y compris. J'ai l'impression que c'est rare, et que tout le monde ne comprend pas cette forme de liberté de ton, qui n'est pas une approche manquant de respect (quelque soit le sujet traité ironiquement).
    [/hors-sujet]

    RépondreSupprimer
  10. DDG est en effet plus pertinent… mais mon billet portait volontairement sur Google… et ses multiples tentacules accessoirement…
    Pour ce qui est de ton « hors sujet » je n'ai pas de problème ni avec l'autodérision, ni avec les blagues sur les ZHANDIS et autres tordues…
    Un de mes enfants m'a offert l'intégrale de Desproges il y a quelques années… gros comme un Petit Larousse !
    Et dans le genre, il y a celle de Coluche que j'aime beaucoup :
    « l'essence a encore augmenté… les handicapés moteurs s'inquiètent ! » Je la ressortais en l'adaptant à moi-même :
    - tu as vu, ça augmente encore à la pompe… en tant que handicapé moteur, je proteste contre cette discrimination… »
    Cela dit, je comprends très bien que des personnes puissent, non seulement être choquées, mais ajouter à leur problématique ou souffrance personnelle. En particulier lorsqu'un handicap ou une déficience peut être « lourd à porter » par exemple, les gens gros, les obèses… c'est lourd à porter !

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.