Accueil

mercredi 21 décembre 2016

Noël

C'était une histoire ancienne.
Une histoire de bébé qui allait naître, sortir du ventre d'une mère probablement assez intuitive à moins qu'elle n’ait eu un imaginaire débordant. On sait bien que toutes les mères rêvent que leur fils laisse une trace dans l'histoire.
Intuitive, elle devait l'être, puisque son rejeton influe encore sur des centaines de millions d'êtres humains sur la planète.

C'est une histoire de naissance qu'on a longtemps célébrée en France au solstice d'hiver. Cela faisait chaud au cœur à bien des générations, parce qu'on partageait une sorte d'espérance d'un renouveau qui, peut-être, tardait à venir, mais ce soir-là, entre une vache alanguie et un âne têtu comme une bourrique, on retrouvait l'espoir en regardant un gosse souvent blondinet aux yeux bleus, les bras ouverts, dont l'innocence était patente. 
Et on se disait que peut-être c'était cela qu'il nous manquait à tous. L'innocence.

Et puis les marchands du temple sont arrivés. Eux ils ne sont pas innocents, puisqu'ils ont le sens des affaires. Alors ils se sont mis à vendre des choses diverses, souvent laides et inutiles. C’étaient des présents qui n'étaient pas de mise pour ce jour-là. Mais qu’importe, les marchands du temple n’en ont cure de la moralité et encore moins de la décence et du respect.  Ils ont installé partout leurs baraques en bois. Ils ont appelé cela « marché de Noël », comme on dit marché boursier, marché aux bestiaux, marché financier, marché noir, marché aux esclaves, marché aux femmes, marché de dupes.

Forcément, ils ont eu beaucoup de succès. Chacun est avide de posséder. Mais comme les marchands du temple ont l'intelligence de ceux qui savent faire des affaires sur les marchés,  ils n’ont pas parler de possession, mais d'offrir des cadeaux. Elle était là l'idée de génie:  donner à ce qui est mercantile l’apparence du Don : Joie d’offrir, plaisir de vous exploiter.
Ça a parfaitement fonctionné, hier, comme aujourd'hui, comme demain.

Les marchands du temple ont très bien réussi leur coup. Ils ont dépossédé les êtres de l'espérance annoncée par un enfant innocent et pur. C’est pas vendeur l’innocence.


Mieux vaut faire ripaille que vivre l'ascèse d'un bonheur vrai.

Marché de Noël 2016 - Rome

18 commentaires:

  1. Bien vu Alain, c'est à vomir, en effet.
    Lundi, j'y suis allé un peu poussé par mon fils.
    Les gens faisaient une de ces tronches ; on aurait dit qu'ils attendaient tous de pouvoir enfin avoir vraiment mal au foie. Vivement le 1er janvier!
    Sinon, tu te trompes d'espérance Cher Alain, parce que le Messie c'est Messi, réfugié fiscal argentin et footballeur, condamné à deux ans d'emprisonnement pour fraude, mais dispensé de peine en raison de son statut d'idole. Faut dire qu'il gagne en 5 jours ce qu'amasse la Lagarde en un mois.
    Voilà! J'ai commenté sur les deux tableaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais rire avec Messi ! Finalement Lagarde c'est petit bras !
      ;-)

      Supprimer
  2. Excellent... Cela explique mon aversion de Noël et du Jour de l'An ; fumisteries à mes yeux...
    Merci pour ces éléments de réponse.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super plan commercial en tout cas .... Permettant la florissement d'emplois précaires.
      Après, chacun apprécie suivant son système de valeur.
      L'Espérance n'étant pas une marchandise

      Supprimer
  3. Bon. Je ne vais pas dire que j'ai toujours détesté Noël. Enfant, j'ai aimé cette ambiance particulière (j'en parlerai dans quelques jours sur mon blog)et j'en garde de très beaux souvenirs. Et puis j'ai grandi et j'ai vu la réalité. Cependant, je ne peux m'empêcher de dire que Noël est ce que nous en faisons. Libre à chacun de fréquenter ou non ces temples de la consommations, de manger comme des goinfres et de s'offrir les cadeaux les plus chers. Libre aussi à nous de se réunir dans la simplicité, dans la chaleur d'un foyer, avec ceux que l'on aime et surtout dans le respect de chacun. Je crois encore à cela. Et j'y reviendrai. Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les noëls de l'enfance illuminent ...
      En effet chacun fait ce qu'il veut ce jour là... enfin pas toujours... si j'en crois bien des confidences reçues à l'époque (la patientèle en détresse était nombreuse en ces périodes de fêtes....) de ceux pour qui "ça les faisait ch..." mais fallait bien y aller à ce p.... de réveillon-bouffe avec la belle-mère détestée !
      Chacun fait comme il veut, mais le chiffre d'affaires des commerçants de Noël est de 65 à 70 milliards d'euros....
      bon Noël simple et familial à toi.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. commentaire de... caractère unique.....

      Supprimer
  5. Dans notre famille, nous irons au plus simple, à la joie d'être ensemble, tout simplement
    Certains parmi nous vivent des moments difficiles, douloureux même. Nous les supporterons ensemble et même dans la joie...
    Nous cultiverons l'innocence, nous frôlerons, je crois, un peu de vrai bonheur...
    Bonne fête de Noël, à toi et à ta famille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que tout se passe comme tu le souhaites.... c'est ... mon souhait !

      Supprimer
  6. Là où tu vois l'innocence, je vois la femme asservie, et le fils bientôt sacrifié par son père... Alors la fête, oui, mais certainement pas la religieuse, juste une occasion de dire à ceux qu'on aime qu'on les aime, et qu'on a plaisir à partager ce moment avec eux. Pas besoin de débauche de sous pour ça, d'ailleurs des sous, je n'en ai pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'a pas le même regard en effet...
      Faut dire que le mien n'est absolument pas religieux.... mais spirituel... ce qui n'a strictement rien à voir avec une quelconque religion.... lesquelles ne provoquent que dégâts déplorables !...

      Pour cela on peut lire mon autre blog, mais je préviens... il est ch.... et donne des boutons si on rejette tout concept de spiritualité....
      ;-)

      Supprimer
    2. J'irai voir...après Noël ;-)

      Supprimer
  7. Chez nous ne reste plus grand chose de l'histoire originale...Merci l'éducation religieuse!!! Mais la joie d'avoir l'occasion d'être ensemble, de faire plaisir de donner.... Quant aux nantis jamais condamnés no comment!!! Mais bon des fois un peu la rage de devoir payer 10% supplémentaire parce qu'on de mande un échelonnement en 3 fois!!!!

    RépondreSupprimer
  8. Charlotte22/12/16

    Moi j'aime la fête de Noël.Je lisais hier Luc Ferry qui définissait l'espérance par rapport au manque ou une peur. On espère toujours en tant de manque ex: je suis malade mais j'espère guérir, je vais mourir mais j'espère qu'il y a une vie après...
    La naissance a son revers: la mort. Mais c'est ce qui donne à la vie aussi toute sa saveur et qui nous pousse à en profiter mais il y a aura toujours des imbéciles ou des rabats joie pour justement alors en conclure de son absurdité.
    J'aime la fête de Noël parce qu'elle peut donner à avoir et à être. Il y a toujours du bon à avoir, surtout à recevoir des cadeaux de ceux qui nous aiment. Nous sommes dans le plus "être" en donnant aux autres que ce soit des biens matériels ou des biens spirituels comme la joie, la confiance, l'écoute, le partage, le pardon aussi...
    Jésus, l'homme Jésus,depuis plus de 2000 ans nous donne, nous montre par son message, par son témoignage de vie, une voie à suivre pour une vie bonne.
    Vive Noël.
    Quelle joie de se réunir avec ses enfants et ses petits enfants dans une ambiance de fête, de partage et d'amour.
    Bonne fête de Noël Alain

    RépondreSupprimer
  9. Moi, Noël ça me passe au dessus de la tête. Quant aux vœux je ne peux supporter. Les trucs sur commande ce n'est pas ma tasse de thé !!
    “Janvier est le mois où l’on offre ses meilleurs voeux à ses amis. Les autres mois sont ceux où ils ne se réaliseront pas.” Christoph Lichtenberg

    RépondreSupprimer

  10. Beaux et doux moments passés auprès des tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. trop, sans doute, mais l'occasion de se réunir en famille, c'est rare et précieux

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.