jeudi 23 mars 2017

Le monde… Il est vraiment dangereux…

Dans la région de Toulouse, une incroyable menace pèse sur tout le département…
l'insécurité est à son comble. Les habitants se calfeutrent chez eux.
Toute la région tremble…

Jugez plutôt de la terrible nouvelle :
un élève d'une école primaire du côté de Toulouse — neuf ans — a menacé des camarades de classe de « tous les tuer »…
Il aurait exhibé ce que l'on croit être une balle ! 
Il paraîtrait qu’il aurait trouvé ça chez son grand-père…

(source : La dépêche) 

Jeune terroriste pris en flagrant-délit ! (photo du web)


Aussitôt l'équipe pédagogie s'est réunie de toute urgence.
Aussitôt l’alerte a été donné.
La police a été prévenue.
Le procureur de la république s’est rendu sur place.
L’ensemble des forces de police est mobilisé.
Le GIGN débarque de Paris.
Toute la région est quadrillée par les CRS.
Toutes les voitures sont contrôlées à chaque carrefour.

une mère déclare : « Il faut absolument éliminer les parents et l'enfant ! »

Probablement qu'il y aura bientôt une question au gouvernement sur cet horrible fait divers.
Rendez-vous compte, un enfant de neuf ans !
Djihadiste déjà à cet âge-là !
Mais où va le pays !

Il est plus que temps de voter Marine Le Pen !…

Cela dit, je suis quand même content de ne pas avoir neuf ans aujourd’hui !
Parce que le nombre de fois où j'ai dit à un connard de ma classe que j'allais lui péter la gueule, l'embrocher, le trucider, le découper en rondelles…
pour cela j'aurais dû être condamné à au moins 20 ans de prison ! En plus, chez mon grand-père il y avait un obus de canon de la guerre 14 ! Mon grand-père était un horrible terroriste !… Je n’en réalise l’horreur qu’à l’instant…


Je suppose que ce gosse de neuf ans qui a cru faire une bonne blague, va faire l'objet de mesures éducatives, être retiré à ses parents, être mis dans un centre fermé pour les délinquants les plus dangereux. 
Ouf !
La police a encore déjoué un horrible attentat avant qu'il ne se produise !

Le Premier Ministre fera surement une déclaration solennelle au Journal de 20 H ....


Nous vivons une époque qui marche sur la tête…

11 commentaires:

  1. Aujourd'hui j'étais tranquillement assise dans le jardin de ville. Il était trois heures de l'après-midi.
    J'admirais la course des nuages dans un ciel un peu orageux.
    Quand soudain une voiture de police s'est arrêtée à ma hauteur. Les policiers passaient demander aux gens de sortir parce qu'ils allaient fermer le parc "pour cause de météo" ...On a peur de tout, maintenant, même des arbres, pourtant centenaires dans ce parc, et qui en ont vu passer des tempêtes...
    Alors un enfant qui joue aux indiens et aux cowboys, c'est forcément un dangereux terroriste...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Probablement la nouvelle police gauloise…
      Qui veut éviter que le ciel ne te tombe sur la tête !
      Vivement une nouvelle présidente pour arrêter les nuages aux frontières…

      Supprimer
    2. Mdr...
      La psychose se répand sur la Terre...
      N'est-ce pas la famille Trump qui regarde leur micro-onde d'un air suspicieux : il semblerait que leur micro-onde est capable d'espionnage en transmettant leurs conversations à de tierces personnes !
      C'est du lourd là !
      Je dois avouer qu'enfant j'ai été pendant trois ad dans des centres de rétention...
      Fuyez braves gens !

      Supprimer
    3. Charlotte24/3/17

      Ayant été absente pendant 15 jours au Canada je n'ai pas suivi l'actualité française. C'est vrai ce que tu relates ?
      Si c'est vrai, qu'est ce que cela fait du bien d'être déconnectée de toutes ces conneries qui engendrent des sentiments d'insécurité dans les lesquels tout le monde se jette avec une délectation ambiguë justifiant un rejet, un racisme primaire.La bêtise est plus infinie que le monde disait à peu en ces termes Einstein.

      Supprimer
    4. @ Hyôtoko
      Ah ! Les bons vieux centres de redressement !
      Voilà ce que c'est de ne pas marcher droit…
      :-)

      Supprimer
  2. @ Charlotte
    bah justement, un djihadiste montréalais vient d'être arrêté en Turquie !
    Paraît que c'est un sacré lascar ! Comme quoi on n'est tranquille nulle part…
    :-)
    bon retour en Europe !

    RépondreSupprimer
  3. C'est du grand n'importe quoi, et ça fait peur, c'est ce qu'ils veulent sans doute... :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien entendu, j'en rajoute dans ce texte quelque peu pamphlétaire.
      Mais ce qui me questionne d'une manière insupportable, et l'attitude de l'équipe éducative, donc d'un collectif, qui a choisi comme solution au problème de prévenir les autorités, la police, le procureur de la république…
      ce côté « ouvrons le parapluie, et on s'en fout du bien de l'enfant »… est lamentable…

      Supprimer
  4. Pour marcher sur la tête, il faudrait déjà en avoir une... mais où est-elle donc passée ?!
    Je retourne dans mon abri anti-nucléaire, anti-atomique, anti-vie...
    Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Dans une école maternelle (oui, oui, tu lis bien) un groupe de garçons a chopé une fillette de quatre ans, l'a dévêtue (où étaient ceux sensés veiller sur ces petits??) et a enfoncé dans son vagin un morceau de bois (sont sacrément bien informés dis donc). Cris de la gamine, blessure manifeste mais que font les instits? Ils la rhabillent vite fait et font comme si de rien n'était. Émotion vive des parents quand ils découvrent leur petite fille en sang, et omerta complète de la part du staff enseignant, des flics et des juges. On a même conseillé aux parents de la petite victime d'aller l'inscrire ailleurs! Deux poids deux mesures. Mais les exemples sont légions de réactions disproportionnées ou de l'incompréhensible contraire. On repère un enfant battu (le petit Bastien mort dans un lave-linge) mais on ne pipe mot pour protéger "la cellule familiale" et on arrache à une famille aimante un enfant placé depuis des années pour le jeter dans une "famille" dysfonctionnelle qu'il ne connait ni d'Eve ni d'Adam etc etc. On se demande parfois si ce sont des êtres humains qui bossent dans les services sociaux , à la justice etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ceux qui bossent dans les services sociaux ne sont pas inhumains… il se fait que j'en connais quelques-uns qui ont un sens aigu de leurs missions et de leurs responsabilités, quand bien même la rémunération est un salaire de misère.
      Par ailleurs, quelqu'un de ma proche famille est juge des enfants. Les cas que tu évoques ici ne sont malheureusement que quelques exemples de certaines horreurs qui ont parfois empêché cette personne de dormir la nuit. Et je ne parlerai pas des conditions déplorables de l'exercice d'un tel métier, parfois jusqu'à deux ou trois heures du matin, parce qu'il faut rechercher un lieu où placer en urgence « un jeune délinquant » ( 15 ans : Deux viols avec violence la veille…) et que ce n'est que vers deux heures du matin que l'on trouve une place pour lui dans un Centre d'éducation fermée… à 800 km… les flics, l'embarquant aussitôt pour le trajet, immédiat et sans arrêt. Ces membres de la police ont passé + de 24 heures sans dormir… merci les parlementaire qui votent les budgets de ces ministères, et les ministres inconséquents qui s'en foutent totalement ! Le peuple aussi d'ailleurs, qui ne veut pas mettre deux euros d'impôts pour protéger les plus faibles en ces domaines.

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.