J'en rêve encore… parce que je suis réaliste…
"Ce que nous accomplissons à l’intérieur modifie la réalité extérieure." (Plutarque)
*

Pour éviter les difficultés à commenter : créez un compte Google gratuit en cliquant ici

, facile et cela n'engage à rien. Vous n'aurez plus à prouver que vous n'êtes pas un robot !


vendredi 21 juillet 2017

Pensées des taies … sous l'oreiller… (10)


Il lui déclarera avoir dormi sur ses deux oreilles.

C'est un peu triste d'apprendre
 que des gens soient aussi mal foutus.






17 commentaires:

  1. Charlotte21/7/17

    Allo j'écoute...

    RépondreSupprimer
  2. Parfois, je rencontre des gens qui ont le coeur sur la main... C'est assez dégoûtant d'ailleurs. :-)))) Merci de me faire rire. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  3. une bouche pour embrasser, c'est pas mal non plus ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une bouche des gouts raffinés, évidement.....

      Supprimer
  4. Bon... alors, évidemment, si tu commences à être pointilleux et à chercher la logique partout...;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, mais sans logique les bras m'en tombent....
      Et moi qui aime le chocolat......
      ;-)

      Supprimer
  5. C'est la première fois que je vois deux oreilles dans un dialogue de sourds.

    RépondreSupprimer
  6. En même temps je suis désolée mais tu peux le faire si tu t'attaches un oreiller de chaque côté, bon en même temps il faudrait dire dormir sur ses deux oreillers.

    RépondreSupprimer
  7. Mais au fait d'où ça vient cette expression?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il semble que même le bouche à oreille n'a pas trouvé l'origine.

      Supprimer
  8. Alors là, tu m'as bien fait rire ! :-)

    RépondreSupprimer

Pour éviter les difficultés à commenter : créez un compte Google gratuit en cliquant ici
, facile et cela n'engage à rien. Vous n'aurez plus à prouver que vous n'êtes pas un robot !

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil).
Merci.
Je le publierai en votre nom.