jeudi 4 octobre 2018

Les enfants des croquis


J'ai redécouvert ce site : Générateur de manière aléatoire d'une couverture de livre et d'un titre, il faut écrire la quatrième de couverture.
J'avais fait ça dans le passé dans un atelier d'écriture.
J'ai eu envie de renouer avec le truc :


----------------


Les enfants des croquis

Ce n'est pas sans impatience que nous attendions le troisième volet de la saga d'Euphrasie de Maliroye, consacré aux enfants d'artistes et aux délicats problèmes qu'ils rencontrent au sein de leurs familles.

… Après « les enfants de l'aquarelle » qui évoquait leur vie dans un milieu malsain et humide. Décrivait  leur allure de papier mâché et délavé, leur teint pâle et la coulure colorée dans le regard, qui ont tiré des larmes aux lecteurs ;

… Après « les enfants de l'huile », mettant magnifiquement en scène les victimes innocentes du White Spirit et de l'essence de térébenthine qui fit des ravages durant des générations, en raison des mutations génétiques que les vapeurs de ces produits provoquèrent ;

… Voici le dernier opus : « les enfants des croquis ».

Cette fois, ce sont des vies d'enfants bâclées, éduqués à l'emporte-pièce, victimes de coups de crayon envoyés n'importe comment et à tout propos qui nous sont présentés. Des enfants aux tristes destins, errant dans les rues et que les gens surnommaient « les crobards », mot dérivé du terme clochard.

Cependant, pour terminer cette trilogie par une note d'espoir, l'auteure s'attardera à Sidonie Ladidule dont l'histoire poignante et néanmoins haletante a conduit du milieu des crobards à la haute aristocratie, au terme d'un parcours qui vous laisse pantelant, tant il est singulier et inattendu.

Alors vous découvrez le récit d'une véritable promotion sociale miraculeuse qui va permettre à l'héroïne de rejoindre le clan très fermé des « enfants de l'huile ». Une Rastignac au féminin.
Cependant dans un ultime rebondissement totalement inattendu vous apparaîtra une Sidonie sous un jour que vous ne pouviez imaginer.

Une fois encore Euphrasie de Maliroye porte bien son nom de « reine du suspense ».



11 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de lire ces trois livres! Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne seras pas déçue, ils sont excellents !

      Supprimer
  2. Génial ! En vente dans toutes les bonnes librairies ?
    Cela donne envie .
    Est ce qu’un autre roman sur la vie de Sidonie est en projet ? :-)
    À bientôt le plaisir de le découvrir.... hihi..

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. D'après notre correspondant sur place, il semblerait en effet qu'un nouvel ouvrage soit en préparation.
      Je ne manquerai pas de le faire connaître à mon public chéri !

      Supprimer
  3. La frustration, dans ce genre d'exercice, c'est que l'on se prend à noter ce livre dans les possibles futurs achats de librairie...et puis on s'aperçoit que c'était plus vrai que nature...
    Belle imagination, Alain.
    Je m'étais laissé tenter moi aussi, à une époque.
    Bisous mon Babar
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. On n'imagine pas le nombre d'ouvrages qui nous frustrent de ne pas les avoir lu !
      Le pire c'est qu'on les a parfois achetés !

      Je suis allé relire. Mais je ne me souvenais plus.
      Le challenge est évidemment de prendre la première proposition qui se présente, sinon ce n'est plus du jeu…

      Supprimer
  4. J'ai bien envie de me laisser tenter mais une quinzaine de livres qui attendent sur ma table

    RépondreSupprimer
  5. Tu me donnes très envie de lire ces trois livres, Alain, mais dis moi... où puis-je me les procurer ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. mais aux éditions Mouseîon, comme c'est indiqué sur la couverture, bien entendu !
      :-D

      Supprimer
  6. J'avais joué à ça en 2010 et j'étais tombée sur "La patience du photographe", j'avais beaucoup aimé ce joli hasard.
    http://www.lumieresdelombre.com/archives/2010/11/16/19623769.html
    Mais j'avais utilisé mon propre nom !
    Jolie description des enfants de l'aquarelle, de l'huile et des croquis. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ouiiiiiii !
      Je m'en suis souvenu en cliquant sur le lien…
      c'était en effet une coïncidence amusante !
      Et merci pour l'appréciation du texte.

      Supprimer


Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil).
Merci.
Je le publierai en votre nom.