lundi 5 novembre 2018

Retour vers l'après







Les sourires peuvent cacher bien des choses
ou révéler d'heureux ou surprenants moments...
A quoi (à qui) pense donc Anna ?
A qui  (à quoi) pense donc Edmond ?

Je suis sûre que vous savez.



*****




Edmond — Tu te souviens quand je te contais fleurette ?

Anna — Tu penses bien, même que tu t'intéressais déjà à ma boutonnière.

Edmond — Alors là, je te tire mon chapeau ! Tu as vraiment bonne mémoire.

Anna — Depuis l'eau a coulé dans ma rivière et j'ai perdu mon diamant.

Edmond — Il fallait bien enrichir la génération.

Anna — Tu as  beaucoup aimé mon vison.

Edmond — Tu le sais bien, d'ailleurs je le caressais toujours dans le sens du poil.

Anna — Je m'en souviens, autour du poêle, surtout l'hiver tu y mettais tes mains au chaud.

Edmond — C'est loin tout ça ! Maintenant tu es vieille et moche.

Anna — Et toi, au lit, tu ne tiens plus tes promesses.

Edmond — Il il y a longtemps que je n'exploite plus mon précieux bien.

Anna — Maintenant c'est l'heure, le juge nous attend pour le prononcé du divorce.

Edmond — Allons y, débarrassons nous de cette corvée.




24 commentaires:

  1. C'est dingue tout ce qu'on peut se permettre comme folies une fois que les enfants sont partis ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. En effet. Des petites, comme des grandes…
      merci de ton passage Joe

      Supprimer
  2. Elle doit avoir un amant, c'est pas possible !

    Texte très leste et original à souhait !
    Merci, Alain.

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. C'est un texte leste… à cause du poids des ans ! ;-)
      Merci pour ton appréciation.

      Supprimer
  3. Quel dialogue... qui ne m'étonne pas, venant de toi ;-)
    Oubliant ma cervicalgie, j'ai ri.
    La chute est raide ! raide comme... la justice ou ce que tu veux :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Alors, chère Praline, je ne peux que me réjouir de t'avoir fait oublier quelques maux de la jeunesse…
      on va dire que c'est la raideur de la justice… ;-)

      Supprimer
  4. Chute inattendue et dialogue coquin !
    Ah ! ces vieux... tout de même... il ont l'air si convenable !

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. ah ! Gwen, tu sais bien qu'il ne faut pas se fier aux apparences !
      ;-)

      Supprimer
  5. Charlotte5/11/18

    Charmant début illustrant bien la photo bien encadrée et puis cette fin inattendue.Un choc chez moi.
    Bravo tu me surprendras toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te surprendre est mon plaisir, chère Charlotte

      Supprimer
  6. divorcer à plus de cinquante de mariage... faut le faire quand même!
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la porte ouverte à l'aventure et une nouvelle jeunesse…
      (en vrai, je connais un couple de plus de 70 ans qui vient de divorcer…)

      Supprimer
  7. Anonyme6/11/18

    Je connais un couple qui s'est séparé à 70 ans passés... et jamais on ne les a vus autant ensemble. kéa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Je t'aime encore plus quand tu n'es pas là, car je peux rêver de toi »
      chantait Mick Michel quand j'étais jeune…
      ;-)

      Supprimer
  8. Féroce !! mais j'ai bien aimé lire !! que chacun retrouve la vigueur de ses jeunes années !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va pouvoir changer certains dictons :
      « les divorces forment la jeunesse des seniors »

      Supprimer
  9. Quelle joyeuse cruauté :) J'adore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais bien que cela pouvait te plaire…

      Supprimer
  10. Quant l'amour s'écoule tel un fleuve impétueux, tout nous parait merveilleux à deux, mais si la sécheresse arrive tout devient plus rugueux, l'amertume emplit les coeurs, et la perte de son ancienne vigueur devient un poids difficile à porter sous les yeux de l'autre !
    Le courage partageons, devient courage fuyons…
    L'apesanteur terrestre agit sur tout…
    J'apprécie ton dialogue épicé de sous-entendu d'un temps où l'amour était là qui se heurte à la chute…
    La pesanteur terrestre agit sur tout…

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Il est en effet des constats amers. Pas toujours, heureusement.
      Il y a ceux et celles dont le beau navire s'est dévasté sur les rochers de l'existence.
      Parfois ils ont su regagner la rive à la nage et prendre la mesure de leurs erreurs de navigation.
      Alors ceux-là ont su construire le bateau amiral qui les mène vers d'autres rivages salutaires.
      Ils passent pour des vieux loups de mer un peu déphasés… mais qu'importe !

      Supprimer
    2. Je bois tes paroles cher Alain...
      l'essentiel est de partir avant d'entendre « tu es vieille et moche »...
      Ce n'est pas parce que les femmes vieillissent qu'elles ne sont plus belles, mais c'est parce qu'on ne leur dit plus qu'elles sont belles qu'elles vieillissent... ;-)
      •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

      Supprimer
  11. Quelle mémoire, ces deux-là, et quelle belle décision ; parfois il vaut mieux en finir ;)
    Merci de m'avoir fait sourire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne vivront plus sous le même toit…
      espérons pour que ce ne sera pas une tuile !
      Content de t'avoir fait sourire !

      Supprimer
  12. Et bien en voilà deux qui savent se parler. J'ai toujours pensé que la franchise était la meilleure des choses dans un couple. Elle est vieille et moche et lui est un pauvre type qui n'assume plus au lit. Divorce! :-) Bises alpines.

    RépondreSupprimer


Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil).
Merci.
Je le publierai en votre nom.