J'en rêve encore… parce que je suis réaliste…
"Ce que nous accomplissons à l’intérieur modifie la réalité extérieure." (Plutarque)
*

Pour éviter les difficultés à commenter : créez un compte Google gratuit en cliquant ici

, facile et cela n'engage à rien. Vous n'aurez plus à prouver que vous n'êtes pas un robot !


jeudi 21 mars 2019

en fleur...

Vous vous souvenez peut-être de ce billet : « leçon d'un petit bâton »

Eh bien, le petit bâton devenu forsythia, est actuellement en fleurs.

Je ne résiste pas, en passant, à vous en faire partager la floraison.




22 commentaires:

  1. Y a-t-il plus belle façon de célébrer le premier jour du printemps ?
    C'est très émouvant.
    Bisous mon Babar
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette plante me réjouit chaque printemps, lorsque je la vois apparaître dans les jardins des alentours de là où je réside. Comme une promesse.
      C'est vrai que c'est émouvant.
      Dans nos vies il ne cesse d'y avoir des naissances.

      Supprimer
  2. Cet arbuste est le premier à fleurir pour annoncer le printemps…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà… une forme d'ange annonciateur…

      Supprimer
  3. gazou21/3/19

    J'aime beaucoup les forsythias et , dans notre région, il en est beaucoup. Ils sont resplendissants.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Petit bâton deviendra grand…
      La promesse est réalisée…

      Supprimer
  5. J'adore aussi ces petits arbres, si dorés et pimpants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement c'est un arbuste d'une très grande vigueur.
      On devrait prendre exemple sur lui pour notre confiance.

      Supprimer
  6. L'histoire de ce petit bâton est magnifique. Et de le voir épanoui aujourd'hui me fait chaud au coeur. On ne peut être que reconnaissant devant ces miracles de la nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une grande vertu que la reconnaissance…
      la cultiver c'est comme bouturer des plantes à l'infini.

      Supprimer
  7. c'est magnifique de voir que ce petit baton au départ tout sec, tout hivernal donne pour quelques jours, sa pleine floraison de fleurs
    Mais cet arbuste va grandir, il va s'épanouir, prendre de la place
    Il risque de se sentir à l’étroit dans les années qui viennent... sauf bien sûr si tu décides de le tailler pour le garder comme il est!
    (mais de quoi je me mêle....;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il a déjà été sérieusement taillé l'an dernier. Ses branches grimpaient au-delà du toit !
      Quand j'ai expliqué l'origine, avec ce petit bâton, mon jardinier a dit que cela ne l'étonnait pas qu'il ait beaucoup de vigueur, en tant que, en quelque sorte, « rescapé ».
      Cela en dit beaucoup sur l'existence…

      Supprimer
  8. Il a bien grandi et est devenu un bel arbuste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement c'est arbuste est un grand fougueux…

      Supprimer
  9. Le petit bâton n'avait qu'une idée en tête, celle de vivre, et il y a réussi admirablement ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Oui, voilà ! L'intensité du désir de vivre. C'est peut-être la seule véritable clé de l'existence.
      Et il faut que ce soit un petit arbuste qui nous l'enseigne. D'autant qu'il met en pratique son enseignement. Ce qui n'est pas toujours vrai des humains…

      Supprimer
  10. Belle leçon de vie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait !
      Tu es dans la droite ligne des échanges précédents.
      Tes photos aussi sont souvent des leçons de vie…

      Supprimer
  11. J'avais bien aimé l'histoire du petit baton et suis très heureuse de faire sa connaissance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit bâton deviendra grand... etc....
      ;-)

      Supprimer

Pour éviter les difficultés à commenter : créez un compte Google gratuit en cliquant ici
, facile et cela n'engage à rien. Vous n'aurez plus à prouver que vous n'êtes pas un robot !

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil).
Merci.
Je le publierai en votre nom.