Accueil

mercredi 27 juillet 2016

Derrière les murs enfermant… la vraie vie…

Étant provisoirement en ces lieux blogosphèriens, comme le café, je ne fais que passer…
j'aurais pu vous dire combien j'ai vécu des temps assez merveilleux durant cette première époque vacancière.
J'aurais pu vous mettre quelques photos de paysages aussi maritimes que bucoliques.

Cependant,
en ces temps troublés je me contenterai d'une photo qui fait sens… en tout cas pour moi…

Derrière les endroits délabrés d'une société mal en point, les lieux à l'abandon des valeurs fondamentales, les portes métalliques en forme de barrières  imbéciles pour se protéger de je ne sais quelle invasion chimérique, il y aura toujours la trouée du ciel bleu, les lignes de vie qui tracent la mélodie symphonique de l'unité qui attend les peuples depuis toujours et qui finira par s'accomplir. Car tel est le destin de l'humanité.

Que ces temps soient utopiques, lointains, ou sujets à railleries, peu m'importe. 
c'est juste que cela donne du sens à mon existence.
Une vision.
Une trajectoire qui motiva et motivera encore mes engagements.

j’aurai fait et continuerai à faire ma petite part.

Qu'est-ce que ça peut bien faire l'opinion des autres… si moi ça me rend heureux… !


Photo AlainX

19 commentaires:

  1. Qu'il est doux ton grain de sel, ta force de parole, tes mots sont comme un éclairement, qu'il ne faut pas perdre de vue, que la vie est peut être, turbulence, mais reste la VIE, malgré les spadassins. Oui, il y'aura toujours une trouée du ciel bleu. Bien à toi AlainX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous vivons dans une société polluée par la "MÉDIACRITÉ" ( les médias médiocres) qui cherche à faire de nous des myopes permanents…
      Ne pas voir plus loin que le bout de son nez, c'est-à-dire l'absence totale de toute vision…

      Supprimer
  2. En lisant ce texte, à la fois doux et désabusé, lucide mais sans en être affecté, j'ai eu l'impression d'écouter ta "petite musique intérieure". Et en voyant la photo je vois une portée de notes :)

    Bonne continuation dans tes vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ton commentaire. C'est tout à fait ça en quelque sorte…
      quant aux notes, c'est un petit montage de ma part. Mais les lignes horizontales, en forme de portée existent bien dans la réalité de ce bâtiment…( au demeurant une friche commerciale très délabrée).

      Supprimer
  3. Splendide hymne à la vie...
    je retiens la dernière phrase, celle que je e récite comme un mantra depuis qu'un certain phare a éclairé ma route en me disant d'être moi-même...
    Ça me parle ce billet, où je reconnais la force de l'engagement pour les valeurs humanistes, mes utopies de rêveuse lucide et la petite part de colibri qui m'est si chère.
    Alors merci Alain.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! Je comprends bien pourquoi tu retiens ma dernière phrase…
      À propos des "utopies de rêveuse lucide", cela me rappelle Meryem Le Saget (" le manager intuitif"), qui marqua quelque peu mon mode d'action au début des années 90. Elle disait en substance :
      le visionnaire n'est pas dans le présent à regarder le futur, il est DEJÀ dans l'avenir… c'est pour cela qu'il attire à lui.
      Topaza pyra te va bien !....


      Supprimer
    2. Tu m'as appris (encore) quelque chose !
      Topaza pyra...chouette !

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  4. Anonyme28/7/16

    Une image de lumière, musique, harmonie il nous reste juste à goûter.
    Un texte plein de liberté. merci! maty

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La liberté est l'une de nos premières valeurs républicaines…
      faisons en sorte de ne pas la restreindre sous couvert d'anesthésier le peuple…

      Supprimer
  5. Bel hymne à la vie... Merci

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que notre musique personnelle doit toujours jouer, aussi fort qu'elle le peut, quel que soit le décor de l'orchestre. Nous cassons parfois un instrument, nous perdons le tempo, oui. Mais si nous abandonnons la mélodie, nous ne jouons plus notre rôle. Le rôle des combattants en musique. Guerriers de lumière contre les guerriers de l'ombre qui arrivent dans le noir, le silence, et ensanglantent les lieux.

    J'aime ton texte :)

    RépondreSupprimer
  7. "Derrière les endroits délabrés d'une société mal en point, les lieux à l'abandon des valeurs fondamentales, les portes métalliques en forme de barrières imbéciles pour se protéger de je ne sais quelle invasion chimérique, il y aura toujours la trouée du ciel bleu, les lignes de vie qui tracent la mélodie symphonique de l'unité qui attend les peuples depuis toujours et qui finira par s'accomplir. Car tel est le destin de l'humanité."

    Je retiens ce paragraphe, il me parle énormément!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être me diras-tu ce qu'il te dit plus personnellement…

      Supprimer
  8. Elle est belle et en plus elle est belle !
    Ta photo et ta vision...
    Faire sa part, donner un sens à son existence... Yes ! Yes ! Yes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que c'est cela aussi que tu vis et cherches à vivre.

      Supprimer
  9. Oui tu as raison.
    Une formation dont nous avons parlé par le passé m'y amène "de facto".
    C'est déroutant, surprenant, captivant, inquiétant aussi parfois, mais quel chemin !

    RépondreSupprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.