Accueil

lundi 13 juin 2016

Le temps passa dans mon allée



Ce sentiment que le temps s'accélère dans la lenteur de la vie.
Ce sentiment d'en avoir trop perdu. C’est vrai et c’est faux.
Revisiter ce rapport au temps.
 Tout ce qui dure est éphémère.
Et l'éphémère heureux laisse une trace durable.

Arpenter avec Brassens le boulevard du temps qui passe
oui, c'était hier la folle sarabande
où on montrait notre cul aux bourgeois, notaires de Brel
ou vraies brèles digne de nos pavés.

Avec Aragon chanter pour passer le temps qu'il nous reste de vivre
mais que jamais nos doigts se dénouent
et que si les nuits tombent une à une
les matins renaissent et peuvent tous être Printemps

Ne pas t'oublier, toi, la Rose du jardin secret
le temps perdu pour toi.
Saint-Exupéry fit comprendre qu'il fut si important.
Que nos vies soient gagnées à cause du temps perdu.
Ils avaient dit : comment !?
Comment !
Perdre du temps à écouter les jérémiades des « mal-dans-leur-peau » ?

Le voilà qui s'éloigne, ce cœur d'autrefois courant après le temps des amours éphémères
de cette précipitation, le temps qui passe nous soustrait
Il faut que d’autres étoiles naissent, fassent pâlir le cher passé des jours éteints.

Alors, le souvenir déchirera le voile
les amourettes vieillies tomberont dans l'oubli
au pays des vieilles lunes nous n'irons plus aimer

Il restera toi
Printemps
Soleil
présent
bonheur
arc-en-ciel du cœur à cœur



Photo alainx



Un petit signe à Elisianne, les commentaires à propos du "temps perdu" m'ayant amenés à ce billet (c'est ICI)

30 commentaires:

  1. elisanne13/6/16

    j'aime cette plume qui a pris le temps de se perdre dans les commentaires et ma réflexion sur ce mot "perdu".
    Merci pour ce temps donné, partagé de si belle manière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les sources d'inspiration sont multiples… ton blog en est une ....

      Supprimer
  2. Charlotte13/6/16

    Il n'y a pas d'amour perdu...

    RépondreSupprimer
  3. Ah! Alain X , tu as dans la poésie dans l'air! Tout tourne autour du temps. Le temps des cerises, le temps de vivre, le temps des escapades, le temps de la réflexion, le temps de la promenade, le temps qui pleut, le temps qui est beau, le temps passé, le temps présent, le temps qu'il faut temps etc.. Finalement, comme le disait Balzac, dans son roman le Lys dans la vallée: "Le temps manque pour tout." Et je dirais moi, que le temps, on ne le mesure vraiment que quand il passe! Sinon heureux: il passe vite ; malheureux, il est trop lent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu dis juste à la fin est une sorte d'injustice…
      à moins que nous y concourions en ne sachant pas suffisamment prendre le temps de goûter les moments heureux quand ils sont là.

      Supprimer
    2. Je les goûte bien ces moments là, mais ils filent, ils filent...!

      Supprimer
  4. Jolie réflexion sur le temps...

    Le temps qui va
    Le temps qui sommeille
    Le temps sans joie
    Le temps des merveilles
    Le temps d'une jour
    Temps d'une seconde
    Le temps qui court
    Ou celui qui gronde

    Le temps, le temps
    Le temps et rien d'autre
    Le tien, le mien
    Celui qu'on veut nôtre
    Le temps, le temps
    Le temps et rien d'autre
    Le tien, le mien
    Celui qu'on veut nôtre

    Le temps passé
    Celui qui va naître
    Le temps d'aimer
    Et de disparaître
    Le temps des pleurs
    Le temps de la chance
    Le temps qui meurt
    Le temps des vacances

    Le temps, le temps
    Le temps et rien d'autre
    Le tien, le mien
    Celui qu'on veut nôtre
    Le temps, le temps
    Le temps et rien d'autre
    Le tien, le mien
    Celui qu'on veut nôtre

    Le temps glorieux
    Le temps d'avant-guerre
    Le temps des jeux
    Le temps des affaires
    Le temps joyeux
    Le temps des mensonges
    Le temps frileux
    Et le temps des songes

    Le temps, le temps
    Le temps et rien d'autre
    Le tien, le mien
    Celui qu'on veut nôtre
    Le temps, le temps
    Le temps et rien d'autre
    Le tien, le mien
    Celui qu'on veut nôtre

    Le temps des crues
    Le temps des folies
    Le temps perdu
    Le temps de la vie
    Le temps qui vient
    Jamais ne s'arrête
    Et je sais bien
    Que la vie est fête

    Du temps des uns
    Et du temps des autres
    Le tien, le mien
    Devenir nôtre
    Le temps des uns
    Et le temps des autres
    Le tien, le mien
    Devenir nôtre

    Le temps
    Le temps des uns
    Et le temps des autres
    Le tien, le mien
    Devenir nôtre
    Le temps des uns
    Et le temps des autres
    Le tien, le mien
    Devenir nôtre

    Le temps, le temps, le temps, le temps

    Ch. Aznavour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ainsi donc il existe une équilibriste au pays des roses… ?
      avec aux extrémités de son balancier Charles et Marceline… ?

      Supprimer
  5. parler du temps, voilà qui n'est pas simple!
    Il file, coule et s'écoule...s'attarde et s'accélère..
    Toi tu en parles en l'évoquant, mais en ne le nommant pas
    en laissant les mots librement en parler, sans les diriger,
    comme surpris toi même en réalisant où ils te mènent... comme malgré toi!
    J'aime cette façon de "jouer" avec les mots, c'est une envolée poétique et libre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les mots prennent toujours le temps de m'échapper…
      parfois j'essaye de les rattraper…
      parfois ils sont déjà trop loin
      comment savoir si l'inspiration nous rattrape ou si nous la précédons.

      Supprimer
  6. Poser mes yeux sur tes mots
    Me laisser porter, emporter sur le fil du temps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très joli cette manière de dire…

      Supprimer
  7. Bisou rapide de cure ou la connexion est nulle!Le temps laissons le s’écouler....à son rhytme!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la cure n'est pas nulle !… C'est le principal !
      Bisous aussi !

      Supprimer
  8. La notion du temps est toute subjective. Je pense que nous n'avons pas tous la même notion du temps. L'homme pressé ne verra pas le temps passer. L'homme qui prendra le temps, pourra en savourer chaque instant.
    Bonne fin de soirée, Alain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même très étonnant notre rapport au temps… si ça ne pouvait pas être une donnée fixe.

      Supprimer
  9. ah le temps qui passe... en vieillissant j'ai toujours l'impression de courir après lui.
    Bonne journée Alain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas t'essouffler à courir comme ça ! :-)
      ralentir… laisse-le te rattraper… lentement…
      et bonne pause pour ton blog (j'ai vu ça tout à l'heure…)

      Supprimer
  10. Bonjour,
    Superbe vision du temps et de son sens, j'aime !
    Et, au delà des auteurs cités, qui sont aussi ceux que je lis, on pourrait citer le proverbe patagon:
    "Qui se presse perd son temps".

    Jean-Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli proverbe que je ne connaissais pas…
      bienvenue ici. Il me semble que c'est la première fois…

      Supprimer
  11. Le temps et la façon dont nous l'appréhendons fait partie des grands thèmes de la vie avec l'amour, non? Il y a aussi la mort, mais c'est une autre histoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux que tu cites (l'amour, la mort) sont peut-être hors du temps… ?
      L'amour est éternel
      la mort : on ne pourra même pas prendre le temps de la voir passer !
      :-)

      Supprimer
  12. J'en suis presque étonné mais mon rapport au temps est devenu très serein. Toujours à courir dans l'urgence lorsque je suis au boulot… je retrouve le plaisir du temps qui s'écoule à son rythme dès que je suis dans mon "temps libre".
    Quant au temps long de la vie, je le vois s'écouler tout aussi paisiblement, me sachant aller sereinement vers une fin qui peut survenir à tout instant. Chaque instant est une heureuse prolongation :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle philosophie d'un homme dont je vois qu'il est de plus en plus « libéré »…
      face à mon « vieillissement statistique » (j'ai largement plus d'années derrière moi que je n'en ai devant…), je devrais plus souvent me dire que je pourrais mourir avant même d'avoir eu le temps de cliquer sur publier !…

      Supprimer

  13. Passer du tant au temps pour ralentir.
    Venir de temps en temps.
    S'abriter ici les jours de tempêtes.
    Broder au fil de l'eau les temps qui s'écoulent.
    Se souvenir du printemps.
    Saisir l'instant et être heureuse d'être là tout simplement.

    je t'en dirais pas plus (sourire...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ce petit commentaire qui a mis sur mes lèvres un très large sourire…
      :-)

      Supprimer
  14. Le temps n ' existe pas - il est juste un instrument qui s ' utilise avec de l ' argent , une machine à sous - Léonard de Vinci disait aussi que le temps ne passe ni trop vite , ni trop lentement , mais exactement à la bonne vitesse -

    RépondreSupprimer
  15. Le temps qui reste passe plus lentement, ou est vécu au goutte à goutte, plus intensément que le temps passé qui a filé si vite. On réalise aussi que ce qui nous en reste n'est pas toujours ce qui sembla important pendant que ça passait... qu'on a compté les mauvaises perles, parfois. Alors maintenant... on ralentit, on ne cherche plus à tout savoir, on sait que ce qui compte nous est révélé et le reste compte peut-être pour les autres... Je suis bien dans ce temps au rythme plus tendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a compté les mauvaises perles parfois...c'est si bien dit.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.