samedi 3 janvier 2015

Saison 2015


Bonjour à toutes et tous,

Selon l'usage : Tous mes voeux pour une année vivante et vibrante de vie.
Merci à celles et ceux qui ont commenté sur mes derniers billets. J'ai lu chacun(e) avec grand intérêt, .




Au titre des infos, je vous indique que j'animerai


Un marathon d'écriture consiste à s'engager à écrire en continu durant plusieurs heures, et à publier sur le forum toutes les heures.
le minimum d'écriture est de 3 heures d'affilée, 
on peut écrire pendant 5, 8, 10 heures...
pas de limite maximale de durée...

si le coeur vous en dit, inscrivez-vous ICI et participez… 
SEULS les inscrits participants effectivement peuvent lire les textes qui seront publiés.



Et sinon….
Comme déjà mentionné, je n'ai actuellement "rien à dire" qui mériterait un billet….

Autrement dit, ce blog est en jachère. 
Nul ne sait quand il redeviendra suffisamment fertile pour y voir pousser de nouveaux textes…


23 commentaires:

  1. Merci Alainx ! Une trande année pour vous également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, cher Walrus !
      idem pour toi… Et pas trop d'ennuis de vieille carcasse !… :-)

      Supprimer
  2. Zut, mon doigt s'est gouré de rangée :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. héhé !!
      Remarque on est pas loin de "tendre année"... Ce qui n'est pas mal non plus !…

      Supprimer
  3. Charlotte3/1/15

    Bien heureuse de te revoir.Je m'inscris au marathon de janvier avec joie.Tu m'ouvriras un espace d'écriture ?
    J'espère que tu vas bien que tu vas mieux depuis le froid de début décembre.J'ai un souhait pour toi (enfin pour moi serait plus juste)c'est de te lire encore et encore, donc que tu écrives écrives encore et encore. J'aime tellement ce que tu écris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est avec joie que je t'accueillerais dans le marathon.
      L'espace d'écriture sera grand ouvert.
      Je vais mieux, mais les rigueurs hivernales entravent pas mal mes possibilités de sortie à l'extérieur… Quant à mon écriture « ici »… Qui vivra verra… Au gré de l'inspiration…

      Supprimer
  4. Ah je comprends pourquoi on n'a plus cette chance infinie de te lire, tu préfères rejoindre ceusses qui savent écrire pendant des heures et des heures... Et nous, les besogneux de la plume?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Normalement, je dois être l'un de ceux/celles qui écriront pendant des heures.... Mais si je manque d'inspiration..... Une source en tarissement met du temps à redevenir abondante...
      Sinon : essayer le marathon... c'est l'adopter....

      Supprimer
  5. Bonne année à vous aussi, et que sous la jachère le sol redevienne nourricier.... C'est très utile, la jachère, on la pratiquait déjà au Moyen-Âge. J'y suis plus ou moins aussi....
    Je n'ai pas assez le sens de la compétition pour entrer dans le marathon....
    Mais bonne chance aux audacieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le marathon n'est pas vraiment une compétition si on estime qu'il y a des meilleurs et des moins bons.... C'est plutôt une aventure personnelle d'écriture dans la durée, dont bien des participants ont retiré des bénéfices inattendus... (j'ai un peu de recul puisque cela faits des années que je l'organise....), et moi-même en particulier.
      Se "laisser écrire" librement, sans retenue, mais justement entrainé par l'écriture et la publication chaque heure, sachant que d'autres font de même, c'est tonique, surprenant et source de découvertes et de nouveauté.

      Supprimer
  6. Bonjour Alain, merci de ce petit billet qui me fait du bon. Reçois tous mes voeux pour cette année, pour que la terre en jachère produise de belles herbes en attendant de recevoir se semence. Je suis en hibernation côté écriture;.. Peut être que les jours rallongeants je m'y remettrai. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des voeux personnels pour toi, Giboulée, en espérant que tes ennuis de santé se sont éloignés et que tu vivras une riche année 2015. C'est toujours un plaisir de lire tes billets dans ton créneau spécifique.
      Je 'embrasse bien.

      Supprimer
  7. Une très bonne année 2015 à toi aussi, Alain.
    De toute façon, tu n'es jamais bien loin, même si tu n'écris guère. Tu es juste là, derrière l'écran... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que je suis encore derrière l'écran, même si c'est moins souvent qu'auparavant.
      Je fais aussi beaucoup moins ma "tournée des blogs".... Ça reviendra surement ! :-)

      Supprimer
  8. Je regrette de ne pouvoir relever le marathon des mots ; mais entre boulot et l'état de ma femme, rester des heures à écrire ne sera pas possible... Au printemps c'était jouable (puisque je serai seul), mais bon, je suis un passager, pas le conducteur de train...
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le train repasse régulièrement, il y aura d'autres occasions...
      J'espère surtout que ta femme ira mieux dans les temps qui viennent (je viens d'aller lire ton blog)
      C'est le voeu personnel que je vous adresse.

      Supprimer
  9. Ce ne sera pas encore pour cette année mais promis, l'an prochain je m'y colle.
    Et au fait, je te rappelle quand même le vieil adage audiardesque : "C'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule"...
    Je dis ça, je dis rien. ^^
    bises mutines
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes bises mutines m'amusent, ma muse....
      Et je compte bien sur toi pour le prochain marathon !
      tu réaliseras ce que tu as manqué ! :-)

      Supprimer
  10. Ben moi je m'y colle à ton neuvième marathon, et je crois bien que ce sera ma neuvième participation ( je ne compte pas les fois ou je l'ai fait 2 fois dans la même semaine , pourvu que j'ai encore quelque chose à écrire !!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cassy, fidèle d'entre les fidèles !
      Cassy, quasi boulimique du marathon ? Non ! Plutôt gastronome de l'écriture !
      Tu as déposé là-bas de bien jolis textes....

      Supprimer
  11. et bien moi aussi, j'ai participé je crois, à tous tes marathons (sauf un peut-être fin 2011)
    J'aime participer au marathon, mais mon problème, c'est d'écrire sur la longueur: je ressens très vite la fatigue
    mais je suppose que tu préfères qu'on écrire vrai plutôt que joli?
    Or j'ai tendance à peaufiner ce que j'écris, à relire soigneusement pour traquer la moindre faute, et je ne peux pas faire ça sur le marathon, car cela doit "suivre" d'heure en heure
    Donc contrairement à ce qu'on pourrait penser, la marathon n'est pas un exercice facile pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, tu as participé à tous les marathons ! (pas en 2011 ? - je ne saurais dire.... Il n'y a pas d'archives des marathons..)
      Ce que je préfère c'est que les participant(e)s prennent avant tout du plaisir à cette proposition. Parfois plaisir et effort ne sont pas incompatibles.... Le marathon se veut une possibilité de "lâchage" à l'écriture comme elle se présente. Chacun suivant ses désirs.
      C'est pourquoi il n'y a ni thèmes, ni contraintes d'écriture, ni proposition d'aucune sorte. Prose, poésie, texte délirant ou structuré, profond ou "de surface", rigolo ou tragique, personnel impliquant ou invention totale, etc. etc.
      Des heures de LIBERTÉ avec l'écriture..... publier après une heure écrire 10 lignes travaillées, ou 100 lignes au débotté....Que chacun fasse ce qu'il aime.....
      et la DURÉE ... LIBÈRE la plume ou le clavier .... C'est le constat souvent fait.....

      Supprimer
    2. Coumarine, je comprends le sens de tes interventions chez moi.
      "Vrai plutôt que joli." Les deux sont donc incompatibles ... ;-)
      Bises sincères à tous les deux.
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir adresse dans la marge à droite tout en bas).
Merci.
Je le publierai en votre nom.