J'en rêve encore… parce que je suis réaliste…
"Ce que nous accomplissons à l’intérieur modifie la réalité extérieure." (Plutarque)
*

Pour éviter les difficultés à commenter : créez un compte Google gratuit en cliquant ici

, facile et cela n'engage à rien. Vous n'aurez plus à prouver que vous n'êtes pas un robot !


mardi 16 avril 2019

Paris - 15 avril







12 commentaires:

  1. C'est très triste. Chaque fois que je vais à Paris, je visite Notre-Dame. J'y ai entendu des concerts d'orgue extraordinaires et quand j'en faisais le tour, j'ai toujours trouvé une énergie incroyable dans les vieilles pierres millénaires. J'ai le coeur un peu meurtri mais je sais que le peuple français saura lui rendre sa splendeur. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  2. Jolie et mélancolique chanson d'Anne...
    C'est tout un pan de vie qui est parti en fumée...
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
  3. D'abord sidération, maintenant tristesse. Et cette chanson d'Anne Sylvestre a bercé mon enfance...

    RépondreSupprimer
  4. Oui, moi aussi j'ai le coeur lourd.
    Amicales pensées, Alain

    RépondreSupprimer
  5. Oh, cette vieille chanson d'Anne Sylvestre, que j'ai eu la chance de voir et entendre en concert. Elle ne parlait pas. Elle disait - avec raison - que toutes les paroles étaient contenues dans les textes de ses chansons. Moment de sidération quand on a vu la cathédrale s'enflammer et la flèche tomber. Je trouvais moi aussi une grande énergie en visitant cet édifice, de même dans beaucoup d'églises. Je venais de visiter celle de St Germain des Prés dans laquelle je n'étais jamais entrée auparavant.

    RépondreSupprimer
  6. "Sans le chant des troubadours N'aurions point de cathédrales"
    Très chouette chanson d' Anne Sylvestre, tout à fait d'actualité, merci de nous l'avoir fait découvrir.
    Les français que l'on dit si individualistes, savent apparemment se retrouver à de telles occasions !

    RépondreSupprimer
  7. Mais elle va renaître de ses cendres !!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai lu avec attention et intérêt vos commentaires.
    Merci d'être passé et d'avoir laissé vos mots.

    RépondreSupprimer
  9. Et comme souvent chez Anne Sylvestre, la chanson en dit plus qu'elle n'en a l'air. De l'importance de l'artiste, ici troubadour, et son rôle pas du tout anodin pour l'histoire qui s'inscrit dans la pierre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si nous avions perdu
      Nos jongleurs et nos poètes
      D'autres nous seraient rendus
      Rien qu'en élevant la tête

      Supprimer
  10. J'avais oublié cette chanson d'Anne Sylvestre. Merci de l'avoir fait revivre. Comme nous tous, j'ai été pétrifiée de voir ce joyau brûler, même si nous les Nantais, avions déjà vu notre cathédrale en feu, comme plus tard le Parlement de Bretagne...
    Il n'empêche, on ne s'habitue pas à voir partir notre patrimoine

    RépondreSupprimer

Pour éviter les difficultés à commenter : créez un compte Google gratuit en cliquant ici
, facile et cela n'engage à rien. Vous n'aurez plus à prouver que vous n'êtes pas un robot !

Si vous avez des difficultés à poster un commentaire ou si celui-ci n'apparaît pas, vous pouvez me l'adresser par mail (voir mon profil).
Merci.
Je le publierai en votre nom.