lundi 10 octobre 2016

Non mais ! C'est quoi ce délire !…



Il y a quelques jours j'avais un peu envie de blogo-glander ! Ce qui veut dire faire un tour un peu au hasard sur des blogs que je ne connais pas, en cliquant ça et là sur des liens… on sait jamais, ça peut réserver des bonnes surprises.
Il faut dire que j'en avais ma claque de bosser c'était en guise de détente, car en ce moment les occupations ne me manquent pas.
Il y avait mon bouquin qui déboulait. (Je vais y revenir ce tantôt que c'est bientôt).
— il y avait la relecture d'un manuscrit, et j'arrivais doucement au bout, pour une vielle copine qui publie un bouquin assez « haut-de-gamme » dans un domaine où j'ai de vagues connaissances. Elle voulait mon avis. Ça a pas été coton ! J'avais 2 tonnes virgule 25 de remarques à faire… donc ça c’est fait.
— il y avait une conférence à préparer pour aller prêcher la bonne parole du côté d'une association de Zhandis, pour y promouvoir les ateliers d'écriture. Je reviendrai sûrement prochainement pour vous narrer que c'est pas facile quand on met en avant, officiellement : « la personne en situation de handicap », et quand, dans le concret, on regarde surtout «… situation de handicap ». Il y a encore du taf et du chemin à faire… Mais bref, c'est pas de ça que je veux te causer.

Donc je blogo-glande, et voilà t'y pas que je tombe sur un truc qui renvoie sur un atelier d'écriture en ligne, et que j'y découvre une photo qui doit inspirer les excellents auteurs que nous sommes . Et que je me dis :  tiens, change pas de main je sens que l'inspiration vient ! Donc, je m'y mets et que je te ponds mon petit machin.

Les explications pour publier chez zeux ou chez soi,  sont pas très claires (j'aurais dû me méfier), mais je comprends que si on n'a pas de blog, on envoie son texte le dimanche soir, et si on a un blog on le publie le lundi. Faut reconnaître qu’il y a quand même des gens dévoués, qui sacrifient leur dimanche soir, plutôt que de regarder les publicités de TF1, et accessoirement le film qui les entrecoupent.
Publier ce lundi, c’est ce que j’avais, bien évidemment, l’intention de faire, vu que ce texte est une merveille absolue ! Comme tous mes textes d’ailleurs. Moi, vous me connaissez, je ne me vante jamais…

Et voilà t’y pas que ce matin je découvre un commentaire de la dame-patronesse du site en question, sur mon dernier billet, celui relatif à la présentation de mon nouveau livre.

Voici le commentaire de mes deux : (mes deux quoi, je vous laisse deviner).

— « Bonjour, J'ai effacé la mention à votre participation à mon atelier d'écriture. Je ne vois aucune trace de cet écrit, aussi je me demande bien pourquoi vous avez rempli ce formulaire : une façon de faire de la pub pour votre livre ? »

Bon OK ! Elle a commencé par dire bonjour !
Nan mais quoi ? Oh ? c’est quoi ce délire à la mord-moi les choses ?
C'est quoi cette manière de me prendre pour un espèce de salopard, un type retors, hypocrite, combinard, trompeur, fieffé roué, j'en passe, des meilleures, et sa sœur aussi…

Merde, on vient m'insulter chez moi ! De manière absolument gratuite Pour qui elle se prend ? Elle croit que j'attends après elle pour vendre mon livre, alors que les ventes partent en flèche ? Vous m’imaginez aller dire là-bas que je vais écrire un truc pour l’atelier d’écriture, qu’en fait, c’est faux, mais que j'ai l'esprit crapuleux et qu'ainsi j'espère que les gens viennent voir que j'ai publié un bouquin… 
Mais c'est du délire de mégalomane de la part de l'ananas (j’aime l’ananas…), la nana ? du site en question ! Ou alors c’est une ancienne proviseur de lycée ! Jugulaire, jugulaire… 
— Quoi, il est 10 heure du mat’ et vous ne vous êtes pas levé à quatre heures du matin pour publier votre texte ! La punition va tomber : je vous censure chez moi… 
c’est-y pas génial ça !

Donc j’ai répondu illico :
— « C'est mal me connaitre de penser cela......
Ìl faut le publier le lundi... nous ne sommes pas mardi.... et je ne suis pas "dès l'aurore" sur mon blog....
Mais vu votre message quelque peu insultant... je me demande si je publierai l'EXCELLENT texte que j'ai pondu....
Tiens j'attendrais bien mercredi ... pourquoi pas....
Vous avez commandé mon livre je suppose ?
Non ? Vous avez tort !! vous loupez le futur Goncourt !! »

Bon, je suppose qu'en plus elle n'a pas le sens de l'humour. Mais peut-être que je me trompe. Mais sans doute que pas. Laissons-lui le bénéfice du doute, enfin pendant une minute 25 secondes au moins.

Ce comportement à la con, ça m’énerve au plus haut point !
Et je n'allais pas laisser passer ça comme ça, sans faire un petit billet de derrière les fagots.
Parce que ceux qui me suivent depuis longtemps, savent que quand on me cherche on me trouve…
j’ai la couenne sensible à certains endroits.
Les dames savent où !

Bon, fermez le ban !
Cela ne valait sûrement pas la peine de m'étaler sur cet incident.
Mais si, ça m’a défoulé, vachement super fort que c’est intense extra.
Je me sens tout guilleret. 
Merci à l’ananas qui m'a donné l'occasion de cette petite poussée d'adrénaline si bienfaisante !
Parce que là, je me sens en super forme !!




14 commentaires:

  1. Bon, je comprends tout à fait, c'est bien de pousser son petit coup de gueule suite à ce genre d'attitude, nonméoh !!
    Après la poussée d'adrénaline, les petites endorphines pour se détendre...
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement raison… j'ai dormi comme un nouveau-né honnête !…

      Supprimer
  2. Anonyme10/10/16

    Je vous ai récemment traité de "comiX" (ici: http://kakushiken81.blogspot.be/2016/10/lacoste.html ) . J'espère que vous ne m'en avez pas trop voulu... Je ne voulais pas vous énerver.
    Bien à vous.
    Mme Chapeau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Traité » ?
      Non… c'était sympathique et rigolo ! ;-)
      Rien à voir avec ma raison d'être énervé d'être pris pour un hypocrite. Simplement parce que je ne le suis pas. Et donc la réaction de la dame patronnesse a touché mon identité d'une manière abjecte.
      Mais je me connais, dans quelques jours l'eau aura coulé entre les jambes de chacun… ce billet ne sera qu'un épiphénomène, il disparaîtra probablement…

      Supprimer
  3. Une bonne et saine réaction, naturelle, virile ; y a rien de mieux...
    Les gens hautains sont ennuyants... Valent-ils la peine, l'énergie, qu'on dépense pour eux ?...
    Sourire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dépensé de l'énergie avec ça, uniquement pour moi-même…
      en effet ce fut une réaction pour ma bonne santé perso.
      J'aime bien quand tu souris…

      Supprimer
    2. Alainx,
      On va dire que je souris quand il y a lieu de sourire... j'aime les réactions naturelles...
      ;-)

      Supprimer
  4. Ouh la la ! c'est vrai que ça fait du bien d'évacuer une grosse colère... ;-)
    Je suis allée voir le site de Leiloona mais je n'ai pas trouvé la liste des liens des participants, je ne sais donc pas comment on peut aller lire les textes.
    J'espère quand même qu'on aura l'occasion de lire le tien, d'une manière ou d'une autre, parce que tu nous mets l'eau à la bouche.
    Moi j'aime bien les Impromptus, c'est cool et pas prise de tête.
    Gros becs
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indépendamment de l'incident, en essayant d'être objectif, j'ai trouvé ce site assez confus dans sa présentation et sa gestion… reste que le choix des photos était assez bien vu !
      Mais on ne m'y reverra pas c'est évident…
      oui, « les impromptus » c'est sympa, j'ai pratiqué… toi aussi d'ailleurs !

      Je publierai demain le texte que j'ai écrit la semaine dernière, pour ce machin–truc.

      Je te « bec » à mon tour…

      Supprimer
  5. J'avais laissé un petit commentaire qui a disparu... ou qui n'est jamais apparu :-).

    Je te disais qu'une petite colère de temps en temps, ca ne peut pas faire de mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Les mystères des commentaires ! Ce n'est pas la première fois hélas que l'on me signale des problèmes.

      Quant aux petites colères… cela fait beaucoup de bien !
      Les exprimer c'est aussi permettre de passer par pertes et profits les incidents de ce genre…

      Supprimer
  6. Charlotte12/10/16

    Déjà te lire donne une grande idée de l'état dans lequel cette nana t'a mis, j'aurais bien voulu en plus être là pour assister à la scène qui devait être grandiose !
    Je suis comme toi, je peux parfois aussi monter sur mes grands chevaux.

    RépondreSupprimer
  7. Ouf ! ça fait du bien ! !

    RépondreSupprimer
  8. Je comprends que cette nana t'ait mis hors de toi, Alain. Si elle avait pris le temps de te connaître un peu mieux, elle ne se serait pas risquée à tenir de tels propos. Elle doit sûrement regretter, mais bon, la prochaine fois, elle réfléchira avant de dire n'importe quoi. (sourire)

    RépondreSupprimer